3 petits tours à Niigata et puis s’en vont…

Pour notre dernière journée à Niigata (et conclure cette série avant d’en commencer une autre) on avait décidé de se la jouer vacances, avec juste du sable et la mer pour faire un peu trempette (c’était l’été quoi !). Direction donc la « banlieue » de Niigata pour profiter d’une grande plage !
Niigata plage
Bon, on aurait mieux fait de suivre les conseils d’internautes et descendre à la station Kobari… car bien que Aoyama était plus près de la plage… cette partie là non entretenue faisait un peu dépotoir… Bref, une demi-heure de marche plus tard on était au bon endroit : propre et tranquille. J’ai arrêté de faire de la photo dans le coin, car le retour fut sportif pour choper un des rares trains qui passent dans le coin et qui nous offrait que 5 minutes arrivé à Niigata pour sauter dans le Shinkansen en direction de Tokyo…
C’est pourquoi je préfère acheter toujours des tickets sans réservation de place pour être libre de prendre le Shinkansen que je veux… 😐

C’est bientôt Noël alors pensez à vous offrir un voyage au Japon pour 2013 et pourquoi pas un des Safari ! Voir le site officiel Japon Safari !
Et si un tel voyage n’est pour l’instant pas envisageable, alors rien de mieux qu’un peu de lecture sur le Japon pour patienter comme un de mes livres sur le Japon ou ceux de Florent Chavouet ou encore les tous nouveaux tout chaud des Issekinicho (à commander avant le 18 Décembre pour les avoir pour Noël) ! 🙂

Continuer la lecture de « 3 petits tours à Niigata et puis s’en vont… »

Les transports au Japon : train, Shinkansen, métro, bus, taxi…

On continue la série des bons conseils pour partir en voyage au Japon par les transports en communs !
Si comme 80 pourcents des voyageurs au Japon, vous avez opté pour Tokyo pour commencer votre trip au Pays du Soleil Levant, vous allez descendre de l’avion (je parlerai dans un autre article des moyens alternatifs pour débarquer au Japon) généralement à l’aéroport de Narita (en vol direct, il y a aussi celui d’Haneda maintenant) … Et contrairement à celui de Haneda, l’aéroport de Narita est loin de Tokyo ! Donc vous aurez le choix entre, le train, le bus et le taxi !
Shinkansen e5
1. Débarquement à l’aéroport international de Tokyo Narita
Pour vous rendre sur Tokyo depuis Narita, vous pouvez prendre la route (au moins 2 heures de trajet) avec un taxi, mais ça vous coûtera une fortune (je pense plus de 20 000 Yens)… ou alors prendre les nombreux Limousine Bus (attention au nom trompeur, c’est un autocar on ne peut plus normal avec une soute à bagages) qui sont réguliers (toutes les 15-20 minutes) et desservent la plupart des hôtels connus de Tokyo mais aussi Yokohama ! A vous de choisir le bon en allant à un des guichets dans l’aéroport… vous en aurez pour au moins 3000 Yens.
Le JR Narita Express est comme son nom l’indique un train express pour Narita, et dans notre cas… de Narita ! Il dessert les stations principales que sont Tokyo (en 1h), Shinjuku (1h20), Ikebukuro (1h30) ou encore Yokohama (1h30… Attention, celui qui va à Yokohama n’est pas le même que celui pour Shinjuku/Ikebukuro). Vous pouvez acheter votre place à l’aéroport dans un des distributeurs de billets automatiques JR Narita Express ou dans un bureau de réservations de billets JR au niveau B1. Mais la subtilité à connaitre est la possibilité d’acheter une Suica (voir plus bas) en même temps ! C’est Suica & N’EX (N’EX c’est pour Narita EXpress) et vous pouvez en achetant ce package économiser au moins 1440 Yens sur l’aller simple pour la station Tokyo (3500 Yens au lieu de 4940 !), pour plus de détails voici le site en anglais.
Si vous devez vous rendre à Ueno, optez plutôt pour la ligne de train Keisei. Le billet coûte 2400 Yens pour le super express (Skyliner) ou 1000 Yens pour l’express (Futsu Tokkyu). Le Skyliner met 45 minutes pour se rendre à la station Ueno, alors que l’express mettra lui 1h15.

Continuer la lecture de « Les transports au Japon : train, Shinkansen, métro, bus, taxi… »

Bien préparer son voyage au Japon

Les Sakura (cerisiers en fleur) est l’événement majeur du Japon, et vous allez être nombreux à venir au mois d’Avril ! Alors pour les retardataires ou ceux qui attendent le dernier moment pour se décider, j’entame une série d’articles conseils sur le voyage au Japon.
On commence aujourd’hui avec la base, qui est le billet d’avion et l’hébergement…
Fuji
Bien choisir sa compagnie aérienne
J’avais déjà abordé le sujet avec ce petit comparatif des compagnies pour un vol Paris/Tokyo que j’ai personnellement testées, et vous aviez été nombreux à partager vos expériences sur d’autres.
Depuis il n’y a pas eu de grand bouleversements, mis à part que vous pouvez maintenant arriver en plein Tokyo, vu que l’aéroport d’Haneda est ouvert au vol internationaux depuis peu ! Et ça, ça change beaucoup de choses pour ceux qui veulent gagner du temps !
Maintenant, la question est où acheter votre billet ? Vous avez les agences de voyages japonaises à Paris qui proposent de bons prix, mais avec le boom de la vente en ligne on trouve parfois sur Internet des vols à prix très cassés genre 450 Euros avec Emirats ou Aeroflot.

Où dormir au Japon ?
J’aborderai bientôt, peut-être, le camping, mais si vous n’êtes pas des baroudeurs aguerris, mieux vaut l’éviter pour une première fois au Japon.
Vous avez en fait au Japon 5 grandes catégories d’hébergements : les Ryokan (hôtels traditionnels), les Minshuku (auberges familiales), les hôtels d’exception, les business hôtels et enfin les capsules hôtels (souvenez-vous du 9hours) ! Cliquez sur les liens pour relire ce que j’avais écrit dessus… mais il faudra quand même que j’écrive un vrai dossier sur chaque type…
Maintenant, pour réserver on peut passer directement par les sites des hébergeurs (qui ont de plus en plus de pages de réservations en anglais), mais il faut savoir que depuis la crise du 11 Mars on trouve énormément de prix cassés sur les brokers en ligne, comme Hotels.com par exemple.

Si votre budget logement est vraiment très serré, vous pouvez opter pour juste une chambre chez l’habitant (je n’ai jamais essayé) avec Wimdu & co. pour avoir un bon prix 😉

Voilà pour avoir une bonne base de départ pour un bon séjour au Japon ! Alors si votre passeport est valide n’attendez plus !

Continuer la lecture de « Bien préparer son voyage au Japon »

Passionné de photo

Je guide souvent des passionnés de photo, en même temps c’est logique vu que mon Tokyo Safari est très orienté photo justement… mais Florent que j’ai eu le plaisir de guider fin Avril était aficionados de l’argentique ! Son sac était plein d’appareils plus fascinants les uns de que les autres, comme ce Gaoersi 617 (format 6x17cm) avec un objectif Nikon SW90mm f4.5… de quoi faire d’incroyables panoramiques.
Salaryman dans une ruelle de Shinjuku à Tokyo
Désolé d’avoir été un peu absent ces derniers temps… je vais essayer de me rattraper, et la saison des pluies me motivera très certainement à ne pas trop mettre le nez dehors, de quoi avoir le temps de trier la tonne de photos et d’écrire moult articles.
A très vite ! 😉

PS : ça me rappelle qu’il faut que je fasse un forum pour que les participants aux Tokyo Safari exposent leur travail de la journée avec moi 😉

Continuer la lecture de « Passionné de photo »

Shimoda nous voilà ! Direction la péninsule d’Izu !

Allez, fallait bien faire un break à un moment donné, alors le soleil étant de la partie, toute la p’tite famille a pris le train à Yokohama pour se « téléporter » directement à Shimoda, le petit paradis Hawaïen de Izu à 2h30 de Tokyo !
Shimoda Shirahama Beach
Bon, j’en ai profité pour compléter ma collection de poteaux, ainsi que bien repérer les p’tites crottes sur mon capteur… Mais surtout parfaire mon bronzage t-shirt/short des plus remarquables (j’espère que seule ma femme m’ait pris en photo…)… la vache, le régime japonais ne m’a pas réussit… j’suis devenu musclé comme les gars d’ici, mais avec les poignets d’amours bien franchouillards… Quand j’ai vu les photos, j’ai cru que Louis de Funès était au Japon, j’ai sa superbe plastique maintenant……. gasp ! ^^x
En tout cas c’était un vrai plaisir que cette plage de sable jaune, car du côté de Tokyo c’est plutôt du sable gris/noir… en plus c’était propre et ça donnait vraiment envie de piquer une tête (mais ici c’est plutôt bouées et ohla sur les vagues qui sont à la mode… j’ai vu personne se faire une p’tit brasse).
Après toutes ces années à parcourir le Japon c’était la première fois que j’allais me baigner ! J’étais bien venu à Izu là et trempé les pieds ici… mais ça faisait longtemps que je n’avais pas plongé dans l’océan et jamais ici ! Je veux y retourner !!! ;-(

PS : pour vous rendre sur cette plage, vous pouvez prendre comme nous le train JR Odoriko Go (qui passe à Tokyo station et Yokohama station entre autres) direct à Shimoda (terminus), là-bas prendre le bus du terminal 9 et descendre quand le prix est de 350 Yens (Shirahama Beach)… voilà c’est tout ! Super simple, hein ! Ben alors, qu’est-ce que vous faites encore là derrière l’ordi ? Alllllezzzzzzzzzz !!!! 😉

Continuer la lecture de « Shimoda nous voilà ! Direction la péninsule d’Izu ! »

Shinkansen en début de Golden Week

C’est LA semaine de vacance des japonais… et ça a commencé ce samedi !
J’ai pu rapidement m’en rendre compte quand il fut question de me rendre ce samedi matin au mariage de Philippe et Atsuko à Nagoya, pour immortaliser l’évènement en photos…
Shinkansen en début de Golden Week
Quelle idée j’ai eu de prendre une place sans réservation dans le Shinkansen (TGV japonais)… pour 1000 Yens de plus, j’aurais pu passer les 1h30 du trajet, tranquillement assis, au lieu d’être debout et serré comme une sardine, tel le salaryman dans les transports tokyoïte en plein « rush hour »……
Pour ce qui est de ma journée de samedi (temple + soirée à l’hôtel), j’en reparle (et surtout montre les photos) très prochainement 😉

Continuer la lecture de « Shinkansen en début de Golden Week »

Ma carte de métro à pour mascotte un pingouin au nom de pastèque…

Et oui, on reconnait bien là le Japon… tout est dans le titre ! Donc tous les jours pour me rendre au boulot, j’utilise un « téki » (carte d’abonnement mensuel -ou plus- comprenant le prix du trajet du point A au point B)… et mon téki s’appelle Suica (« pastèque » en japonais, qui a pour symbolique le fait que plein de petits gens passent facilement avec… comme les pépins de la pastèque… ouais, bref, c’est japonais comme raisonnement…), mais il aurait très bien pu s’appeler Pasmo (le concurrent -« Mo » voulant dire « aussi », c’est un « Pass » pour le métro, mais aussi le train, aussi le bus, aussi… etc… ce qui donne la contraction « Pasmo » !-, créé par les compagnies privés de transports, alors que Pastèque… euh… Suica c’est JR : Japan Rail, l’équivalent de la SNCF… mais sans les grèves 😉 )…
Suica
Donc ces cartes sont équipées d’une puce de type RFID, permettant une gestion sans contact (comme le Navigo à Paris), donc très pratique pour passer rapidement les portiques d’accès aux trains, métros et même Shinkansen… mais là où le concept est beaucoup plus aboutis, c’est que ce type de carte au Japon, sert aussi de porte monnaie électronique (vous savez le Monéo qui n’a jamais marché en France), pour acheter une boisson dans certains distributeurs automatiques, payer ses achats dans les petits Combini (Convenience Store… petites boutiques ouvertes souvent 24h/24), kiosques à journaux, voir même certaines chaines de restaurations rapide… et encore plein d’autres choses comme les casiers dans les gares ou des achats sur Internet (à condition que son ordinateur soit équipé d’un lecteur ou d’avoir le p’tit lecteur externe USB)……..
Bref, voilà un bel exemple de convergence, de plus certains téléphones intègrent le système… donc c’est votre mobile qui vous sert pour tout ! Prendre le métro, achat un sandwich… et même ouvrir la porte de sa maison, si elle est équipée du système. Bon, tout cela serait parfait si il n’y avait pas une guerre des fameuses cartes, car certes pour les transports cela se limite à Suica et Pasmo (je crois qu’il n’y en a pas d’autres)… mais pour le reste… pfuiiii chacun y va de sont influence pour tenter de s’imposer… alors, entre les cartes de sociétés de transports, de banques, de crédits, de grands groupes commerciaux, d’opérateurs téléphonique… et j’en passe… difficile de si retrouver… et on fini (comme d’hab’ au Japon), à avoir une belle collections de cartes (comme celles de fidèlités) dans son portefeuille :-/ EDIT : depuis 2013, officiellement (mais certains font de la résistance), TOUTES les cartes Suica, Icoca, Pasmo, Kitaca & co. sont maintenant compatibles entre-elles dans tout le Japon !

A part ça, il pleuvait aujourd’hui…

PS : la Suica en photo, est un carte neutre (juste avec de l’argent dedans), la mienne qui sert de Téki, à inscrit dessus : mon Nom/Prénom, ma station de départ et d’arrivée, et enfin les dates de validités… un système d’encre thermique (dont j’aimerais bien connaitre le secret) permet de réécrire les informations chaque mois sur la même carte.

Continuer la lecture de « Ma carte de métro à pour mascotte un pingouin au nom de pastèque… »

Comme un lundi matin

Y’a des jours comme ça… On se dit : « Pourquoi j’suis pas resté au lit moi ! »
Metro rush hour at Tokyo - Heure de pointe au Japon
Donc comme d’hab’, j’avais 3 trains à prendre pour me rendre au bureau, 2 avaient des problèmes « techniques » (je mets entre guillemets, car il faut savoir qu’en ce moment c’est la rentrée des classes… tant d’un point de vu scolaire, que professionnel… et oui, c’est le défilé des p’tits jeunes fraîchement diplômés, qui sont en classe découverte dans leurs nouvelles entreprises -c’est mignon de les voir en p’tits groupes avec leurs jolies costumes tout neuf-… dont la plupart y resteront fidèle jusqu’à la fin… et en parlant de fin… c’est aussi en ce moment que les japonais dépriment le plus -remplacé par un des p’tit jeune ?-… et décident d’en finir… souvent sous un train…)… la journée commençais bien…
A peine arrivé au boulot, à peine reparti pour une conférence de presse… il y en avait 2 dans la journée qui s’enchainaient… et forcément loin d’être dans le même quartier… avec les problèmes de trains, je vous raconte pas les courses à pieds…
Mais cerise sur le gâteau : un p’tit incendie dans l’immeuble où l’on habite… avec comme seul message de ma femme sur un téléphone dont la batterie m’a lâché en court de route : « Y’a le feu à l’étage au dessus, qu’est ce que je dois sauver ?… »… sic…
Bref avec tout ça, j’ai rien mangé de la journée… et pas fait de post le soir sur le blog……
Mais bon, que l’on se rassure, toute la p’tite famille va bien (l’appart aussi… ça a été rapidement maîtrisé par les pompiers, et seul l’appartement en feu et celui du dessous ont eu des dégâts), et c’est le principal !

PS : petite parenthèse sur l’alarme à incendie… comme vous le savez, le Japon est un pays bourré de haute technologie… et ses braves ingénieurs ont eu la bonne idée de remplacer la bonne sirène d’alarme d’antant… par une charmante voix qui débite tous pleins bonnes choses à faire en cas d’incendie… résultat des comptes :
– personne ne sait quand y’a le feu (on dirait que quelqu’un parle dans le couloir)
– si on prend le message en cours de route, faut attendre le début pour avoir la phrase « Y’a le feu barrez vous ! »
– la vie d’une personne âgée aurait (peut être) pu être sauvée hier
– une enquête est en cours…

Et oui, le Japon c’est aussi le pays des grosses conneries !

Continuer la lecture de « Comme un lundi matin »

Visite chez mon voisin Totoro, au musée Ghibli !

Jeudi j’avais donc pris une demi journée pour rendre visite à notre ami Totoro (dont ma fille est une grande fan) qui habite au musée Ghibli (mais il semblerait que plusieurs villes prétendent avoir le fameux arbre géant, résidence de ce dernier). Mais sachez que visiter le monde fabuleux de Ghibli ne se fait pas à l’improviste, non non… ici on vient sur « invitation », et cette fameuse invitation on se doit de se la procurer à l’avance (longtemps à l’avance pour certaines période de l’année comme le Golden Week… nous c’était 2 jours avant) dans un des nombreux combini (convenience stores) Lawson ou de l’étranger dans une agence de voyage dédiée Japon qui le propose. Une fois le précieux sésame entre les mains, faut-il encore se rendre au dit musée… alors biensûr avant toute chose faudra être au Japon… puis se rendre en train (c’est le plus pratique) à Mitaka (JR de Shinjuku) ou Kichijoji (Keio Inokashirasen) station… de là vous aurez le choix entre prendre une des navettes (un chat bus ou Nekko Bus pour les connaisseurs) si vous avez opté pour Mitaka seulement, ou marcher 15 minutes (ce que l’on a fait), les deux stations étant à égales distances.
Le robot de Laputa -Le château dans le ciel- sur le toit du musée Ghibli à Tokyo Japon
Une fois aux portes du musée Ghibli (Totoro vous indique par où est l’entrée), on vous explique clairement qu’il ne faut pas faire de photos, manger, boire… etc… dans le musée. Bon, vous vous dites, me connaissant, que vous aller pouvoir découvrir l’intérieur… et bien non, pour une fois je n’ai pas bravé l’interdiction, car l’endroit m’était tellement magique (on plonge vraiment dans l’univers Ghibli), que je n’aurais pu faire de photos capables de retranscrire l’esprit du lieu sans y passer beaucoup de temps… alors les faire en cachette à la va vite aurait été une insulte au travail accompli ici (je vous ai acheté des cartes postales avec des photos de l’intérieur).
Ne vous attendez pas au parc Disney ici, c’est un musée ! On y explique la magie du cinéma d’animation, les machineries permettant leur expression, le travail de recherche (j’étais surpris à quel point ils s’inspirent d’ouvrages européen et français), l’étude du mouvement, le story-board, les cellulos, l’animation, la mise en couleurs… etc… il est sûr que tout ceci échappera à beaucoup, mais ceux qui s’intéresse à l’animation ou aux œuvres de Myazaki et consœurs du studio Ghibli, y trouveront la magie qui fait battre le cœur des créateurs de rêves. Vos enfants seront eux transportés dans le lieu et découvriront chaque pièces tel un nouvel univers féérique… il y a une projection toutes les 30 minutes d’un court métrage d’animation de 15 minutes (la programmation change tous les mois… c’était « Mei et le Konekko Bus » -voir la photo des autres cartes postales-) dans un charmant petit cinéma… et les plus jeunes pourront s’amuser sur un Nekko Bus (chat bus) taille « réelle » en peluche.
Vous pourrez aussi sortir (et prendre enfin des photos) et plonger un peu dans l’univers de Laputa (le château dans le ciel), puis aller vous restaurez à la cafétéria ou prendre un petit quelque chose sur la terrasse.
Comme vous l’aurez compris, ce n’est pas un parc d’attraction, mais bel et bien un musée (en bordure d’un grand parc), avec sa classique boutique de souvenirs 😉

Continuer la lecture de « Visite chez mon voisin Totoro, au musée Ghibli ! »

Demain c’est Shinkansen…

… mais il y a quelques semaines, c’était brocante à côté du Tokyo International Forum.
Bon depuis une semaine, je suis très pris par mon travail (et ceux qui veulent que je parle de gadgets n’ont qu’à lire mes articles sur AkihabaraNews.com, je signe D.M., hein 😉 ), c’est boulot, boulot et robots… Donc veuillez excuser les blancs… Merci 🙂
Demain je parts pour Osaka (d’où le titre), mais point pour faire de photos touristiques, mais pour une session photo de voitures, un arrangeur de talent nous y accueillant avec ses dernières nouveautés. Alors je m’excuse d’avance à ceux avec qui je ne pourrais pas aller trinquer, faute de temps (qui passe trop vite).
Tokyo
Ah ! Suite aux divers conseils dans les com’, j’ai enfin trouvé ses fichus micros pots (pas étonnant que je les ratais vu leurs tailles… c’est vrai que c’est tout juste pour 2 tartines) de Nutella… et même la moutarde et les cornichons Mailles… Merci ! Ma vie au Japon est moindre dure maintenant 😉

Continuer la lecture de « Demain c’est Shinkansen… »