Miyajima, voyage au Japon carte postale avec le grand torii du sanctuaire Itsukushima !

Miyajima, tout le monde connait la carte postale du Japon avec ce magnifique torii (portique rouge) dans l’eau ! Faisant partie de la région d’Hiroshima, l’île de Miyajima était une évidence pour être ma conclusion à ma série sur Hiroshima !
L'île de Miyajima et son sanctuaire Itsukushima
Pour renforcé l’effet carte postale, j’ai ajouté quelques filtres sur mes photo de Miyajima dite l’île sanctuaire. Bien qu’ayant suivit Yann au départ, j’ai laissé ce spécialiste du coin avec ses clients du jour… car je connais son secret ! Et oui, si ce super guide du Japon connais si bien l’île c’est tout simplement parc’qu’il communique avec les experts de tout ce dédale de ruelles et de la montagne avoisinante : les biches/daims !
Quand je dis que Yann est un homme des bois, ce n’est pas peu dire… regardez la photo dans la galerie où l’on voit très clairement une biche souffler des secrets à Yann pendant qu’il fait la bise à sa copine !
A partir de là j’ai laissé tombé notre ami pour suivre celles qui lui ont tout appris ! Et elle m’ont guidée ainsi tout droit sur………..

suspense

Les touristes qui tournent en rond autour du sanctuaire Itsukushima ! Argh… elles pensent qu’à bouffer ces biches……..
Bref, j’ai donc joué les touristes, et tant qu’à faire, j’ai payé l’entrée du sanctuaire Itsukushima pour faire des photos sympa du torii de Miyajima ! Pendant ce temps là Yann emmenait Audrey et Simon dans les recoins secrets et autres sanctuaires cachés de l’île… Bref, ça sera pour la prochaine fois pour moi 😉

Continuer la lecture de « Miyajima, voyage au Japon carte postale avec le grand torii du sanctuaire Itsukushima ! »

Shishi Matsuri au sanctuaire Namiyoke Inari à Tsukiji

Chaque année début Juin, là où commence la saison des pluies, se tient le Shishi matsuri (festival) qui part du sanctuaire Namiyoke Inari et fait le tour du quartier de Tsukiji (connu pour son gigantesque marché au poisson) la particularité de ce festival est de voir défiler en plus du classique mikoshi (sorte de temple portatif) les Shishi (croisement entre un lion et un dragon marin) du sanctuaire qui sont une autre représentation du dieu Inari (explications dans la suite), un peu arrangés pour connoter des divinités marines. Si ce matsuri est en cette période ce n’est pas pour rien, la pluie rappelant l’histoire du sanctuaire construit pour apaiser les dieux de l’océan, car le quartier gagné sur la baie fut entièrement submergé par de grandes vagues lorsqu’une représentation du dieu Inari (messager des dieux en forme de renard) fut emporté par une inondation après de fortes pluies.
Shishi Matsuri Tsukiji
Ainsi, les festivités commenceront par la sortie du mikoshi porté par tout le monde (jeunes et moins jeunes, hommes et femmes), puis suivra le Shishi mâle porté que par des hommes et enfin le Shishi femelle porté que par des femmes !
Hier avec la pluie battante j’avais au début peur que le Shishi matsuri ne soit annulé comme c’est souvent le cas quand il pleut, mais c’était sans compter sur l’histoire de ce festival et le fait que le quartier étant celui des pêcheurs, c’est pas de l’eau tombée du ciel qui leur ferait peur ! Du coup l’ambiance bordélique sous la pluie où participants et spectateurs sont trempés de la tête aux pieds, semblait rapprocher les deux et tous exprimaient une grande joie (les gens souriaient/rigolaient, pas de cris ni d’insultes pendant la bousculade pour ouvrir le chemin au mikoshi/Shishi, aucun geste violent…) d’être là… bref, une ambiance qui tranchait avec ce que j’avais l’habitude de connaitre du côté de Tsukiji, où l’on fait comprendre aux étrangers qu’ils ne sont pas les bienvenus avec leur appareil photo (ça à cause de nombreux touristes ayant fait des problèmes vers 2007… d’où les restrictions d’accès au marché qui ont été instaurées par la suite, comme l’encadrement de la criée au thon… etc…).
Résultat j’étais entièrement trempé et mon vieux 5D (8 ans le coco) ressorti pour l’occasion a prouvé une fois de plus qu’il était increvable car même avec de l’eau infiltrée et du coup 2 gros plantages m’obligeant à enlever la batterie pour le faire redémarrer, il m’a permis de faire de supers photos jusqu’au bout ! Voir la galerie d’images qui sont comme d’habitude sur le blog, sans retouches 😉

Aussi ressortir mon vieux reflex était un petit clin d’œil à ce vieux blog qui fête aujourd’hui ses 7 ans d’existence ! En « age blog » ça lui fait bien plus de 100 ans ! Et je compte sur vous pour venir le plus souvent possible lui rendre visite, sans forcément attendre de voir une news passer sur Facebook et Twitter, hein 😉

Continuer la lecture de « Shishi Matsuri au sanctuaire Namiyoke Inari à Tsukiji »

Chidorigafuchi LE spot photo Sakura de Tokyo avec Yasukuni et le Palais Impérial

Si vous cherchez le spot photo pour faire l’image de carte postale de Tokyo… c’est à dire celle que l’on a l’habitude de voir avec les amoureux en barque sous les cerisiers… Et bien c’est à Chidorigafuchi, une des douves du Palais Impérial de Tokyo, et qui au printemps venu, voit tous les cerisiers qui la bordent devenir l’une des images d’Epinal du Japon : du Sakura, en veux-tu, en voilà ! 😉

Je continue donc aujourd’hui ma série des spots Sakura de la capitale… avec l’arrière-cour du Palais Impérial…
Vous pourriez me dire qu’avec tous les Tokyo Safari que j’ai enchainés en Avril et le beau temps, c’était difficile d’échapper aux magnifiques cerisiers en fleurs sur les photos, mais reste quand même certains lieux « mythiques » de Tokyo que l’on se doit de voir et revoir chaque année… des immanquables en soit… du moins si on n’est pas agoraphobe…… 😉
Je regrette quand même d’avoir raté cet évènement (qui avait été annulé l’année dernière pour cause d’après 11 Mars) : revoir mes sumos sous les cerisiers
Et j’ai moins trainé le soir comme là : Sakura de Meguro

Bref, je vais devoir encore m’y coller l’an prochain pour combler les manques 😉

PS : vous remarquerez que c’est souvent la femme qui rame… les hommes japonais doivent apprécier cet instant… pour une fois que c’est pas eux qui rament (pour payer les dépenses de la miss) :-p

Continuer la lecture de « Chidorigafuchi LE spot photo Sakura de Tokyo avec Yasukuni et le Palais Impérial »

Sanctuaire Futen-mangu où règne l’esprit du karaté

Comme les dernières heures à Okinawa s’égrainent, et que je suis bloqué dans le bus, j’en profite pour essayer de faire des photos par la vitre (en bon touriste nippon), et je constate qu’il faut vraiment être fan de l’architecte Le Corbusier pour apprécier l’urbanisme de l’île à 90 pourcents composé de structures en béton ! Bon, ça s’explique par le fait que les typhons sont fréquents et qu’il vaut mieux avoir des habitations bien solides dans le coin…
On arrive assez rapidement au sanctuaire Futen-mangu où, si j’ai bien compris (mais en même temps j’écoutais pas vraiment), est née l’esprit du karaté (dans la grotte derrière le bâtiment principal) !
Sanctuaire Futen-mangu Okinawa
Bon là on a eu droit à plein d’explications de la part du prêtre shinto, et moi j’écoutais rien… en fait si, mais j’ai lâché l’affaire au bout de 15 minutes (ça a duré plus d’une heure)… Des grottes, on en a plein en France, et certaines ont vu naitre l’humanité comme celle de Lascaux… alors forcément, là je suis pas trop impressionné… Mais les passionnés de Karaté y trouveront très certainement, un intérêt certain 😉
Une fois la visite terminée, on est allé à un restaurant pas loin pour déjeuner… Bon, vous vous doutez bien qu’il y avait du porc au menu (difficile de faire autrement à Okinawa), et si vous relisez mon post avec mes photos Live, vous aurez tout le détail ainsi que la photo d’un chat qui semblait avoir 300 ans (apparemment la nourriture d’Okinawa permet de vivre longtemps… moralité : « Mangez du porc ! ») : relire Sayonara Okinawa
Puis on a quitté Okinawa avec le même temps couvert qu’à l’arrivée…

Bon, je sais que mes posts sur Okinawa cassent un peu le rêve d’une île paradisiaque et sont loin des images de cartes postales, mais au moins je peux dire que je vous ai montré l’Okinawa de tous les jours (la base-line du site c’est je le rappelle : « Voir le Japon autrement ! »… hein 😉 ) ! Et j’y retournerai certainement un jour pour y faire le touriste, en visitant le château, le magnifique aquarium, et en séjournant sur une des petites îles avoisinantes comme Miyakojima (d’ailleurs j’aimerais bien photographier les Pantou : voir cette vidéo) !

PS : dimanche vers 14h46 (heure de Tokyo… 6h46 en France) je posterai un long article ici pour les 1 an du grand séisme et tsunami, et demain je ferai une mise à jour de mon post « 9 mois après le Tsunami du 11 Mars »

Continuer la lecture de « Sanctuaire Futen-mangu où règne l’esprit du karaté »

Okinawa, l’âme du Karaté Ryukyu

Après une bonne nuit de sommeil à Murasaki Mura, je découvre le lieu qui est une reproduction plutôt fidèle de l’Okinawa d’antan… De quoi y faire de sympathique carte postale avec des modèles ! D’ailleurs c’est l’autre nouveauté du matin, car la très jolie Ayaka Koyanagi (finaliste 2009 Miss Universe Japan) nous a rejoint ce matin là, ce qui devrait donner un bon coup de « boost » à mes photos (l’ami Ken en trouve même son Pepsi NEX meilleur… voir photo).
Et ça commence bien puisque l’on va avoir droit à un cours de Karaté dans un environnement qui sens bon l’authenticité (même si ce n’est qu’un décor) LOL
Ayaka Koyanagi finaliste 2009 Miss Universe Japan - Karate
Sur le chemin on en profite pour faire 2-3 photos (et aussi de la vidéo puisque Koji-san est de la partie avec sa caméra) dans le décor… mais on ne doit pas s’attarder le timing semble serré d’après les organisateurs… Ce qui présage un planning riche pour la journée ? Cool ! Sauf si c’est pour faire du bus… attendons avant de s’enflammer…
Le prof de Karaté est vraiment bon et son assistant américain aussi (ce dernier à fait plein de pays d’Asie pour apprendre les sports de combat dans des « vrais » écoles locales et les maîtriser), ils imposent le respect et font comprendre à tous que l’on ne rigole pas (salut avant d’entrer dans le dojo, salutation du maitre, moment de méditation… etc…). Je suis gêné de faire l’électron libre au milieu de tous, mais j’ai un boulot à faire…….
Ayake est impressionnante, on sent qu’elle est pro et son visage reste quasiment toujours impeccable sans la moindre grimace… j’ai même une série de photos (je ne les ai pas mises dans la galerie) où l’on a l’impression qu’il s’agit d’une Terminator tant l’expression du visage reste exactement la même malgré la situation de combat……. brrrrrr….
A la fin de la séance de Karaté qui a durée 2h30 (je me demande toujours comment les japonaises font pour ne pas avoir la moindre goute de sueur après ce genre d’effort 😯 ) je retiens nos 2 miss pour faire un portrait rapide avant que tout le monde ne parte prendre une douche car on doit vite faire le check-out de l’hôtel et aller manger.
Au repas je découvre que Ayaka-chan aime la photo (normal pour un modèle) et la pratique régulièrement avec son réflexe Nikon ! Une top-modèle power-user photo avec une touche geek… sympa ! LOL Mais… car il y a toujours un « mais » dans mes histoires… Elle maîtrise aussi le droit à l’image ! Et n’a pas manqué de me rappeler qu’elle n’est pas là pour poser en temps que modèle (il faut l’accord de son agence…), et que j’ai juste le droit de faire des photos « live »… Outch ! Douche froide pour moi ! 😐
Du coup le reste du temps elle me « fuira » quand j’ai le réflexe (5D) dans les mains, mais par contre sera super cool quand j’utilise l’iPhone ou le NEX5… Ok…
Je me dis que la journée ayant bien commencé je me rattraperais avec le décor qu’est Okinawa… D’ailleurs maintenant que le repas est fini quelle est la suite du programme ?
Et bien elle est très simple ! 2h30 de meeting sur le Karaté (et le cours du matin) avec un questionnaire (en japonais) de 5 pages à remplir et un gars pour nous questionner oralement ! NNOONNOONNONOONNONNOOOOOOOONNNNN

La suite au prochain épisode ! 😉

Continuer la lecture de « Okinawa, l’âme du Karaté Ryukyu »

Okinawa, naissance du Karate

Suite de la première journée à Okinawa… On est arrivé là où l’on va dormir : Murasaki Mura est une sorte de Disney Land reproduisant l’ancien Okinawa (celui d’avant que les américains rasent tout pendant la seconde guerre mondiale)… Après avoir posé nos affaires on nous convie à un spectacle sur l’histoire du karaté et d’Okinawa ! Je me dis cool ! L’ambiance à l’air sympa avec chemin éclairé par des torches dans un décor d’époque………. Ah mais (vous vous y attendiez à celle-là, hein 😉 ) je n’étais pas au bout de mes surprises ! Bien installé au premier rang avec 2 appareils photo pour immortaliser le spectacle, je découvrais avec stupeur que ça commençait par un Power Point… NOOOOOONNNNNN pas encore… Bon ce n’était qu’une seule page présentant le titre du spectacle avec une photo, l’ensemble vidéo projeté sur un pauvre écran au milieu de la scène… Puis le spectacle commence vraiment……… STOOOOOP !
Okinawa pays du karaté
Non, mais là je vous arrête, c’est pas possible ! Sérieusement, vous ne remarquez rien ? Vraiment ? Personne ne réagit ?… Mais bordel ! Il y a un putain d’écran de merde au milieu de la scène là ! 😯
Bref, comme le bus, les câbles électriques, les tuyaux en PVC des onsens, les plots rouges devant les jolis temples… etc… c’est le genre de « détail » que les japonais ne remarquent même plus… ;-(
Je finis par me marrer (j’ai recadré les photos pour rattraper un peu)… surtout quand le metteur en scène à eu la bonne idée de faire jouer une partie hors scène… sur une zone non visible des places assises… impliquant des mouvements assez cacophoniques de spectateurs qui essayaient de suivre l’histoire (moi j’avais abandonné)… Génial ! Encore ! Bravo ! LOL

Après on fut convié à l’intérieur où un repas à la bonne franquette qui cale bien (à base de porc qui est l’aliment numéro un à Okinawa) et surtout bien arrosé (de Zanpa) nous attendait, ce qui me permettait de découvrir les coutumes locales très liées à une grosse addiction à l’alcool ! 😐
Bon, n’ayant pas été invité pour l’after (c’est semble-t-il mal vu d’être accompagné d’un étranger : Okinawa les soirs de week-end c’est souvent bagarre entre G.I. US et Bosozoku -bad boy nippon-) j’en avais profité pour faire du tri… Je tremblais à l’idée de ce qui m’attendait le lendemain… ^^x

Continuer la lecture de « Okinawa, naissance du Karate »

Ise Jingu le sanctuaire des dieux

Tout comme Toba, la ville d’Ise a un peu sombré dans l’oublie comparé aux années de gloire, et tente aujourd’hui de se renouveler, mais ça reste bien désert… Faut dire ses 2 sanctuaires (Toyoukedaijingu -Geku- près de la station et Kotaijingu -Naiku- dans la montagne) ne sont pas extraordinaires et jouent sur le spirituel… Ça marche avec les personnes d’un certain âge, mais de nos jours, si l’on ne voit pas, on n’y croit pas… Alors le coup du pseudo miroir des dieux (Yata no kagami) bien gardé à l’abri des regards par les moines roulant en Mercedes-Benz AMG…….. C’est moyen 😉
Pont de Ise Kotaijingu Naiku
Autant Ise Geku est bofbof, autant Ise Naiku peut s’avérer intéressant avec son grand pont et la forêt aux arbres gigantesques… Mais le coup du : « On ne voit rien parc’que c’est trop beau/spirituel pour les simples humains ! »… laisse un peu perplexe… je comprends pourquoi le bouddhisme en était arrivé à faire oublier le shintoïsme, suffit de visiter les temples de Kyoto ou de Nara…
Je me demande si je n’ai pas trop voyagé à travers le Japon, et suis blasé par certaines choses qui auraient pu m’impressionner « au début »…
Mais il ne faut pas oublier que la base du shintoïsme c’est les dieux de la nature, et que ce qui compte le plus c’est l’environnement spirituel (forêts, montagnes, océans… entourant les lieux) et non le contenant (bâtiments).
Pour en revenir au sanctuaires d’Ise, il faut savoir que les bâtiments avec leurs trésors sont traditionnellement « déplacés » (pas très loin) tous les 20 ans… et là il y a des travaux à Ise Naiku puisque en 2013 seront inaugurés les nouveaux bâtiments.

PS : pour vous rendre au premier sanctuaire il faut descendre à la station Iseshi (JR Sangu Line and the Kintetsu Yamada Line) et marcher un peu… pour le deuxième il faut prendre le bus (attention il n’y en a pas beaucoup après 17h00).
rePS : les dernières photos sont prises le soir à Toba… Oui, ils recyclent les décos de Noël l’été…

Continuer la lecture de « Ise Jingu le sanctuaire des dieux »

Sanctuaire Toshogu de Nikko

J’étais déjà allé à Nikko en 2004, mais pour le 4ème livre sur lequel je travaillais encore il y a une semaine, il me fallait refaire les photos du sanctuaire Toshogu. Alors le mois dernier, j’ai pris le train avec mon camarade Vincent pour faire une petite virée d’une journée (Nikko est à environ 2 heures de train de Tokyo) histoire de parfaire ma collection de photos du site (qui plus est en 13Mpx et Raw) et essayer d’avoir un ciel bleu (ben pour ce dernier je crois qu’avec Kamakura je suis maudit !).
Sanctuaire Toshogu de Nikko
Nikko c’est LE lieu touristique aux alentours de Tokyo ! Le sanctuaire Toshogu, qui est dédié à Tokugawa Ieyasu qui réunifia le pays et fut le premier d’une longue lignée de shogun Tokugawa qui régnèrent sur le pays pendant 200 ans (jusqu’en 1868… pour en savoir plus et comprendre le Japon d’aujourd’hui, je vous recommande mon livre Traditionnel Japon qui raconte en photos le Japon de l’après 1868 !), est, vous vous doutez bien, un haut lieu historique (avec des raz de marée d’écoliers à intervalles réguliers) et de tourisme… Pas facile donc de faire des photos sans personne dessus… heureusement pour mon éditeur, Photoshop est mon ami ! 😉
Donc après 5ans (voir mon post de l’époque ici), me voici de nouveau dans la place ! Avec cette fois un timing bien serré et des objectifs clairs, puisque je savais ce qu’il fallait ramener comme éléments importants.

Alors bien sûr, ce que je vous livre sur le blog, c’est comme d’habitude sans retouches et en grosse quantité, pour vous offrir vos 10 minutes d’évasion au Pays du Soleil Levant ! L’éditeur lui n’aura au final eu le choix qu’entre 10 photos, au contraste et la colorimétrie arrangée… ainsi que (pour 2) de la retouche pour effacer le trop de monde (on en garde toujours un peu pour avoir une référence d’échelle des bâtiments). Je vous mets 2 exemples en fin de galerie.
Ce 4ème livre couvrant tout le Japon (sorte de guide voyage), sera moins réaliste (plus carte postale) que le premier (JAPON), mais visuellement très beau, dans un grand format vertical : 23x30cm… avec donc des photos doubles pages 46x30cm ! Je vous tiendrai au courant pour la date exacte de sortie début 2011.

Continuer la lecture de « Sanctuaire Toshogu de Nikko »

Sanctuaire Dazaifu Tenman-gū à Fukuoka

Ainsi c’est au sanctuaire Dazaifu Tenman-gū à Fukuoka (Hakata… faudra quand même que je cherche un jour pourquoi cette ville porte deux noms) que s’est arrêté le trip photos à Kyushu. Bon mis à part les jolis petits ponts, je n’ai rien trouvé d’exceptionnel à ce dernier…
Sanctuaire Dazaifu Tenman-gū à Fukuoka
Comme vous l’avez sûrement constaté, j’ai eu pas mal de blancs sur le blog et même sur la partie « live » du site (qui montre quotidiennement le Japon que je côtoie en quasi direct)… Faut dire qu’entre 2 bouquins à boucler, faire le garde-malade, les Tokyo Safari, la malédiction des Aïnus (je n’ai toujours pas réussi à faire le portrait d’un -seule photo manquante pour boucler le 4ème livre-… et plus fort la fête Aïnu prévue hier à Tokyo avait été annulée à cause d’un typhon… et oui, encore un qui vient me faire ch$£# pour les photos de ce 4ème livre) et un clip vidéo, tombé il y a une semaine, pour un tournage à faire hier (qui a failli ne pas se faire à cause -encore- du typhon)… j’étais, comment dirais-je, bien occupé/stressé. Bon, quand j’aurai bouclé la photo des Aïnus ce mercredi (je croise les doigts) j’aurai, du coup 2 gros trucs en moins sur les épaules.

Et pour ceux qui se demandent pour quel groupe de musique j’ai réalisé le tournage d’hier… et bien je peux juste dire que c’est un célèbre groupe anglais des années 80 ! Et ce post dans la partie « live » (que vous pouvez aussi suivre sur Twitter : @lejapon) donne quelques indications sur la nature du shooting 😉
Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai, là maintenant, 2 semaines de sommeil à rattraper LOL

Continuer la lecture de « Sanctuaire Dazaifu Tenman-gū à Fukuoka »

Mitama Matsuri au sanctuaire Yasukuni

Je vous annonçais mardi l’installation des festivités du Mitama Matsuri au sanctuaire Yasukuni… Et bien, vendredi, c’était déjà le dernier jour de la fête !
Mitama Matsuri Yasukuni Tokyo
J’y suis allé en famille vous faire une petite vidéo (pendant que mon assistante -que vous pouvez voir dans la galerie- se chargeait des photos 😉 ) que vous pouvez visionner dans la suite du post… et vous comprendrez mieux ce contre quoi je dois me battre à chaque festival pour vous ramener les reportages photos… comme celui de l’année dernier sur ce même festival que vous pouvez revoir ici !
Et n’oubliez pas de regarder dans le menu à droite sous « Derniers Commentaires » pour voir mes news en Live, ou alors de vous abonner directement à mon Twitter LeJapon ! 😉

Continuer la lecture de « Mitama Matsuri au sanctuaire Yasukuni »