700 photos du Japon pour 2012

Voilà, nous sommes le 31 Décembre 2012 et je fais enfin ma rétrospective photo de l’année écoulée ! Et c’est pas moins de 700 photos (« best-of » de mon Instagram) qui vous attendent dans la galerie de ce post pour résumer mon année 2012 au Japon ! Difficile de faire moins, car il faut dire que c’était une année très riche en évènements, découvertes, voyages à travers le Japon, rencontres… etc… Une sorte de renouveau après une année 2011 bien sombre.
Les voyageurs sont revenus en nombre au Pays du Soleil levant, et la météo leur a été très clémente (je n’ai eu qu’une dizaine de Tokyo Safari sous la pluie/bruine dont seulement 3 où il pleuvait vraiment !) ! J’ai eu cette année la chance et l’opportunité d’aller à Okinawa (accompagné en plus par 2 ex-miss Japan), Hokkaido (accompagné/poussé pour ma première sur des ski par le non moins excellentissime Daniel et sa femme), dans les Alpes japonaises (ski et petit tour à Matsumoto revoir le château et découvrir les champs de wasabi), Niigata et l’île Sado……. tout ça avec pour conclusion un trip automnal à Kyoto, Hiroshima et Miyajima où j’ai pu revoir mes disciples qui sont devenus les meilleurs guides du Japon (Yann l’homme des bois et Angelo le magnifique), ainsi que l’ami Thomas (l’homme au Bento qui monte qui monte… il finira bien par avoir une compagnie aérienne un jour) et de nouveau Daniel (Kyoto est sa maison).
L’année 2012 aura aussi été très riche humainement parlant, avec bien sûr les nouveaux Safaristes et « les habituées » qui sont revenus, que je remercie tous très chaleureusement ! Mais aussi d’innombrables rencontres avec des japonais, ainsi qu’une communauté francophone 2.0, qui jusqu’à maintenant n’était pour moi que virtuelle… difficile de tous les citer, mais je regrette déjà l’absence d’Alex & Delphine rentrées au pays du fromage, dont j’arrivais enfin à prononcer le nom de leur blog Issekinicho, j’espère faire des explorations du pays avec Jordy l’expert des friches et revoir tous les autres (Sophie, Adrien, Mehdi…) en 2013 !



Beaucoup de travail aussi en 2012, avec la création des Hiroshima Safari, Osaka Safari et Yokohama Safari ainsi que la communication autour (nouveau logo, nouveaux sites, flyers, cartes de visites… etc… merci à Yann et Angelo pour leur travail !). Du coup je n’ai pas sorti de nouveaux livres, mais j’ai travaillé énormément sur la photos (je donne notamment des cours aux japonais), signé quelques articles pour des magazines, fait la couverture d’un journal national nippon… etc…
J’ai aussi pris un tournant au niveau matériel, car j’ai quitté Canon (après plus de 10 ans car déçu par leur politique marketing bridant leurs appareils ! Ils changent qu’une seule chose à chaque nouvelle version : 5D -> 5D MkII -nouveau capteur- -> 5D MkIII -nouveau AF-… et en plus faut que Nikon sorte d’abord un appareil pour que Canon présente le sien… qui sortira plusieurs mois après…) pour Nikon (qui grâce à leur alliance avec Sony, qui monte en puissance -vivement le NEX7 fullframe-, nous offre des appareils de qualité qui poussent le monde de la photo vers le haut)… un choix difficile, car je n’aime pas du tout l’ergonomie des Nikon et que tout soit « à l’envers », et je ne suis pas fan de leur optiques… mais ça me fait du bien d’avoir de nouveau à réfléchir/réapprendre la façon de prendre la photo. J’aime le challenge 😉

Bref, une année incroyable se termine et j’espère que 2013 sera de la même trempe (déjà plein de projets en cours) ! Après tout on a survécu à la fin du monde… LOL
BONNE ANNÉE A TOUTES ET A TOUS !!!

Continuer la lecture de « 700 photos du Japon pour 2012 »

Kyoto comme à la maison !

Depuis que j’ai fait les photos de maisons pour le nouveau site Internet de Vivre le Japon (vous pouvez voir mon travail ici, car je n’ai pas pensé à en refaire pour ce post -la maison est dans la ruelle à droite de la photo ci-dessous-… j’ai juste pris en photo le quartier 😉 ) qui loue des maisons japonaises à Kyoto… quand je me rends dans cette ville historique, je ne séjourne plus à l’hôtel, ni en ryokan et autres minchuku… mais bel et bien dans une maison ! Une vraie de vraie où l’on se sent comme chez soi (finalement c’est le cas puisque qu’on loue… même si c’est à la journée), ce qui fait que mon rapport avec la ville a complètement changé… comme si j’avais une seconde résidence ici !
Louer une maison à Kyoto c'est le top !
Du coup les journées à Kyoto ne sont plus planifiées comme des marathons touristiques, puisque l’on est à la maison ! On va voir les amis et voisins comme Thomas (connu à l’époque de son blog La Rivière aux Canards et depuis devenu son propre patron avec Bento & co.), boire un café avec Daniel en essayant de lui extirper les infos sur les meilleurs coins à visiter à Kyoto en ce moment (si vous cherchez un guide il propose ses services à travers l’agence Vivre le Japon, voir ici !), finir la soirée à réécrire le monde chez Philippe (qui tient le bar Frontières sans Nations dont j’avais fait un post ici), sans oublier de faire les courses ! Ben oui, faut bien remplir le frigo 😉
Donc notre passage à Kyoto était relax avant d’enchainer la suite. Et je crois bien que la prochaine fois Kyoto sera plus notre point de chute du soir pour aller découvrir tout ce qu’il y a autour en voiture, car la position centrale de la ville permet de rayonner sur pas mal de choses. Par exemple là (voir la galerie), de Toba on a mis à peine plus de 2h00 via la ligne Kintestu Limited Express pour rejoindre Kyoto (3780 Yens l’aller simple)… donc en gros si vous êtes à Kyoto vous pouvez vous faire une excursion d’une journée à Ise ! En gros 5 heures de trains et moins de 80 Euros par personne ! Et vous verrez que c’est tout aussi simple de se rendre au Koya san ! Et puis il y aussi aussi tout le côté sublime de la mer du Japon (Daniel nous en a partagé un bout sur son Twitter ici) !
Bref, je crois qu’il me faudra bien toute une vie pour découvrir tout le Japon ! 😉

PS : je précise que les maisons de Vivre le Japon se louent à la journée… Je ne loue pas une maison à l’année à Kyoto 😉

Continuer la lecture de « Kyoto comme à la maison ! »

Japon Vu de l’Intérieur – la cathédrale des Morita

La saga de l’été « Japon Vu de l’Intérieur » (page FaceBook ici) continue aujourd’hui avec la rencontre du couple Morita à Kyoto.
Si le Japon organisait le concours des personnes les plus accueillantes du pays, pour sûr les Morita seraient en bonne place !
Repas des Morita dans leur Machiya Unagi-no-Uchi de Kyoto
Le couple, installé près du sanctuaire Imamiya (connu pour les Aburi-Mochi… faudra que j’en reparle !) dans le Nord de Kyoto, y a trouvé le calme des petits quartiers traditionnels kyotoïtes… mais ce qui les a vraiment séduits, c’est cette magnifique Machiya de type Unagi-no-uchi (« maison de l’anguille » du fait qu’elle est tout en longueur) véritable cathédrale de bois, restée authentique.
Bien que la porte soit toujours ouverte pour les enfants du quartier, qui viennent bien volontiers prendre le délicieux goûter que leur prépare tous les jours Kumi, il règne dans la demeure un calme presque religieux.
La hauteur impressionnante de la pièce principale fait que Toru en vient même à chuchoter avec ses convives, lors de ses longues discussions, sur tous les sujets du monde (sa grande spécialité). Finalement seul le sifflement de la bouilloire et les éclats de rire viennent rompre les vœux de silence que l’on s’était presque imposés en entrant. Kumi qui s’affaire avec joie dans la cuisine entourée de ses amies, est bien plus qu’une reine des fourneaux, spécialiste reconnue dans tout le Japon pour sa cuisine végétarienne et biologique, elle est bien la seule capable de distraire Toru de ses plans d’architecte, mais ensuite, il faudra bien veiller à lui retirer tous les vices de la gourmandise de la table pour qu’il puisse finir sa conversation et retourner travailler…
Simple et très accueillant, le couple est loin du modèle japonais des « salaryman family » (stressés de l’image qu’ils pourraient donner, s’efforçant à faire preuve de fausses politesses -tatemae-)… non, les Morita sont naturels, ouverts aux autres, parlent sans tabou, et aiment offrir des moments de détente… Bref, ils ont un cœur tellement gros, que seule cette maison pouvait les accueillir !

PS : je rappelle que les photos qui illustrent ces articles, sont exclusives pour le blog, n’ayant pas été retenues pour le livre « Japon Vu de l’Intérieur »… Vous aurez donc droit a d’autres surprises quand mon livre sortira fin Septembre ! 😉

Continuer la lecture de « Japon Vu de l’Intérieur – la cathédrale des Morita »

Petite balade à vélo à Kyoto, du temple Nanzen au musée du manga !

Je n’avais pas fini de publier mes photos de Kyoto… Donc on y retourne pour faire une petite balade à vélo qui part de la maison Demachi (de Vivre le Japon), suit le chemin de la philosophie jusqu’au temple Nanzen (je ne savais pas que l’on pouvait aller en haut de la porte… j’ai découvert ça quand j’ai écrit mon 2ème livre : Traditionnel Japon), petit crochet derrière pour voir l’aqueduc Suirokaku, avant d’aller au centre ville de Kyoto pour se poser avec la petite au musée du manga (argh… y’a Titeuf !).
Kyoto à vélo
Daniel, le super guide de Vivre le Japon est venu prendre un café, et m’a fait découvrir un Starbucks avec vue sur la Rivière aux Canards (la vraie, pas le blog de l’ami Thomas 😉 )… ambiance bon enfant au bord de la rivière où de jeunes adultes jouaient à « 1.2.3. Soleil ! »… J’aime beaucoup ce côté reposant de Kyoto… Juste dommage que les kyotoïtes ne soient parfois pas très accueillants, à contrario de leurs voisins d’Osaka…
Donc pour découvrir Kyoto, oubliez bus et métro ! A vélo y’a pas mieux ! La ville vous paraîtra plus petite et intime… un régal par beau temps 😉

Continuer la lecture de « Petite balade à vélo à Kyoto, du temple Nanzen au musée du manga ! »

La malédiction du Kiyomizu Dera

Il y a des lieux comme le temple Kiyomizu Dera où j’ai beau y aller plein de fois, je n’arrive pas à obtenir ce que je veux en photo…
Kimono Kiyomizu Dera
C’est un peu comme le Fuji san, il faut être au bon endroit au bon moment. Et comme j’étais à Kyoto, il y a 2 semaines, je me suis dit que c’était l’occasion de refaire les photos du Kiyomizu Dera !
Bon, c’était malheureusement trop tôt pour les jolies cerisiers en fleurs, mais quand j’ai vu le ciel magnifiquement bleu du matin avec de mignons petits nuages par-ci par-là, je me suis dit qu’au moins j’aurais un beau fond !…
Ouaip, c’était le cas quand j’étais à Kyoto Station (première photo), mais le temps d’arriver au Kiyomizu Dera, c’était fini, et j’avais droit à un beau ciel gris hivernal… beurk…
J’ai attendu 2 heures, tenté du HDR… etc… Bon j’ai fait un peu mieux qu’avant (ah, si j’avais pris le temps la première fois où j’y étais allé à mieux gérer le contre-jour…) mais c’est pas encore ça…
Prochain coup je fais comme les p’tits vieux et j’y reste toute la journée ^^x

Continuer la lecture de « La malédiction du Kiyomizu Dera »

Arashiyama, ses singes, son pont, sa forêt de bambous, ses fausses Maiko et son temple Otagi Nenbutsu-ji

Ceux qui suivent le Live vont avoir l’impression d’une redite, mais là ce ne sont pas des photos d’iPhone… 😉
Alors Arashiyama, je ne vous le présente plus tellement je vous l’ai fait visiter en photos… Sa montagne aux singes, son célèbre pont et sa forêt de bambous, tout ça j’en ai déjà parlé…
Rankan du temple Otagi Nenbutsu-ji
Mais voilà, mis à part avoir croisé 2 fausses Maiko (apprenties Geiko -Geisha-), j’ai surtout continué l’exploration jusqu’au temple Otagi Nenbutsu-ji (tout au Nord) assez loin finalement à pied…
Ce temple est célèbre pour son millier de Rakan (on pourrait penser à des Jizo, mais il s’agit en fait de disciples de bouddha) que des fidèles ont sculptés et déposés là pendant des années. Les Rakan sont avant tout des représentations des fidèles, créant une incroyable originalité au lieu empreint d’une atmosphère quelque peu mystique et intrigante.
Quand j’y suis allé la pluie et l’impression d’avoir fait fausse route, m’ont d’abord fait rebrousser chemin, mais je me suis dit que je n’avais pas marché jusque-là pour rien… Le temple, caché par la végétation, échappe au premier regard… il faut donc continuer sur la route pour enfin le découvrir à gauche de l’entrée du tunnel… L’entrée est payante comme d’habitude à Kyoto, mais si vous êtes dans le coin c’est à faire, d’autant que la rue commerçante, avant, est bien sympathique…

Continuer la lecture de « Arashiyama, ses singes, son pont, sa forêt de bambous, ses fausses Maiko et son temple Otagi Nenbutsu-ji »

Sanctuaire Fushimi Inari Taisha à Kyoto, des portiques rouges à perte de vue !

Des Torii (portiques), en veux-tu, en voilà ! En effet, au sanctuaire Fushimi Inari Taisha, le Torii rouge est un peu la marque de fabrique du lieu !
Beaucoup de personnes qui visitent Kyoto font l’impasse sur ce sanctuaire. Pourtant à quelques minutes de Kyoto Station (2 arrêts), il est assez facile d’accès et sûrement l’un des sanctuaires les plus mystiques de Japon.
Allée de Torii, portiques rouges, au sanctuaire Fushimi Inari Taisha à Kyoto - japon
J’en avais déjà parlé ici (à l’époque j’étais plutôt obsédé par les détails -voir ma recherche Le Japon Vu de Près– et faisais peu de photos au grand angle), et croyez-moi, le mieux pour savourer le lieu est de ne point s’arrêter au premier corridor de portiques rouges (bien qu’étant le plus photogénique) et d’aller suivre la route jusque loin dans la montagne (oui, il faut avoir le temps, et ça vous fera les mollets). Comme le Safari du jour devait nous emmener à Nara, j’ai préféré faire l’économie des efforts du groupe pour pouvoir bien profiter du grand parc autour du Todai-ji que vous re-découvrirez au prochain post 😉

PS : désolé, je voulais poster ça hier, mais des problèmes serveur m’ont bloqué… De plus, j’arrive pratiquement au terme de la mise en place de mon projet parallèle numéro un ! Il est déjà en ligne officieusement pour test et les premiers retours sont très positifs. Comme je souhaite vraiment qu’il soit quasi parfait lors de son annonce, il faudra attendre encore un tout petit peu… mais des p’tits malins l’ont déjà facilement déniché 😉

Continuer la lecture de « Sanctuaire Fushimi Inari Taisha à Kyoto, des portiques rouges à perte de vue ! »

Arashiyama : pont, resto, temple, forêt de bambous et glace à l’honneur

Bon après avoir commencé la journée avec le pavillon d’or, j’emmenai le petit groupe à l’extrême Ouest de Kyoto, du côté de Arashiyama.
Pont Togetsu-kyo à Arashiyama - Kyoto
Alors là, les fidèles du blog auront pour quelques photos des impressions de déjà vu… c’est normal, j’y étais à la même période en 2007… souvenez-vous 😉
Donc au programme : pont Togetsu-kyo, restaurant pas loin à côté, balade dans le coin jusqu’au temple Tenryu, la célèbre forêt de bambous, petite balade campagnarde, petits temples, glaces traditionnelles et boutiques.
Le soir on a fini du côté de Nishiki Street (les boutiques ferment très tôt) et Gion (mais pour ce dernier je n’avais plus de place sur la carte mémoire).

Prochaine étape Inari et Nara, le niveau photo sera un cran au-dessus 😉

Continuer la lecture de « Arashiyama : pont, resto, temple, forêt de bambous et glace à l’honneur »

Kinkakuji, le Pavillon d’or avec une lumière exceptionnelle

Ca n’a été que de courte durée, mais j’ai pu entre 2 nuages saisir l’instant magique du Kinkakuji (pavillon d’or) embrasé par un soleil faisant scintiller son plaquage d’or fin.
Kinkakuji, le Pavillon d'or à Kyoto
C’était le premier temple de la journée, et on a eu droit pendant une dizaine de minutes à des éclaircies au milieu des passages nuageux. Le vent était fort en altitude et la lumière changeait souvent (voir les 2 photos quasi identiques -6 et 7- prises à quelques secondes d’écart mais avec une lumière totalement différente), mais voilà très certainement mes meilleures photos de ce temple !
En même temps, ma dernière visite remontait à loin, et je n’avais pas pris beaucoup de photos comme vous pouvez le voir ici (dis donc, elles étaient minuscules mes photos du blog à l’époque).
Vous remarquerez aussi que je me suis un peu attardé sur l’arbre en forme de bateau… c’est que je le connais bien maintenant… voir page 50 de mon livre Traditionnel Japon aux éditions Chêne 😉

Le Ryoanji étant fermé jusqu’au 25 Février, nous avons fait un crochet au temple Ninna-ji connu principalement pour son portail, sa pagode à cinq étages et son jardin aux centaines de cerisiers. Après, ce sera changement de décor pour Arashiyama dans mon prochain post 😉

PS : les photos du post sont sans retouches !

Continuer la lecture de « Kinkakuji, le Pavillon d’or avec une lumière exceptionnelle »

Journée spéciale Mame Maki pendant le Setsubun

Après avoir assisté au Mame Maki (lancer de graines de soja) des Maïkos, on a pris un petit bol dans une chaîne de restauration rapide (le quartier de Gion et alentours étant un peu hors budget) avant de se rendre au temple Shogo-in pour voir une chasse aux démons… Mais malheureusement le clou du spectacle était à la même heure que les Maïko, et on a eu juste droit à voir quelques brasiers. Finalement, c’est dans le sanctuaire d’en face (Suga-jinja et Kotsu-jinja) qu’on a assisté à une petite cérémonie… vraiment de quartier, avec la MJC du coin qui faisait une démonstration d’arts martiaux, et toujours une horde de p’tits vieux prêts à s’étriper pour attraper les petites enveloppes de graines de soja.
Sanctuaire Suga-jinja et Kotsu-jinja
Ensuite on a enchaîné avec le Ginkakuji (Pavillon d’argent… en travaux), pendant que le groupe visitait le jardin, moi, j’en ai profité pour faire un petit tour dans les environs, pour repartir tous ensemble sur le chemin de la philosophie…
Malheureusement, à partir de 16h30 tous les temples et sanctuaires sont fermés……..
Donc après une petite marche dans le quartier, un bus, un café, un bus, l’énorme Torii (portique) du sanctuaire Heian, un bus et un restaurant nous signifiant que les étrangers n’y sont pas les bienvenues (ça c’est Kyoto !), on a fini dans un charmant restaurant très familial (avec les enfants du cuisinier -travaillant avec leur père- comme seuls clients), où l’on a excellemment bien mangé… avec, en cadeau, le sourire de la grand-mère (mère du cuisinier) qui servait en cadeau !

La suite, le lendemain, aura été, avec un magnifique soleil, sur le Kinkakuji (Pavillon d’or)… à découvrir dans mon prochain post 😉

Continuer la lecture de « Journée spéciale Mame Maki pendant le Setsubun »