Festival Oeshiki au temple Ikegami Honmonji

Le week-end dernier se tenait au temple Ikegami Honmonji dans le Sud de Tokyo, un festival que j’avais souvent zappé : Oeshiki !
Je l’avais « zappé » car des images que j’en avais eues il semblait s’agir que de quelques personnes défilant avec des trucs à bandelettes… Mais en réalité ce festival est un des plus impressionnants de Tokyo (surtout la montée des marches ! Mais interdiction de s’arrêter pour faire des photos…) ! Commémorant l’anniversaire de la mort du bonze Nichiren Syonin les bouddhistes des différents temples de tout le Japon liés à cette mouvance/secte vont défiler de 18h00 à 23h00 pour le rite du Mando (rituel des 10000 lumières), ainsi près de 3000 personnes sur les 2 kilomètres de route qui relie la station Ikegami au temple Ikegami Honmonji, défileront portant chacun leur tour le fameux truc à bandelettes (surmonté du logo du temple représenté… et c’est pour la plupart du bois plein !) et généralement accompagné de lanternes sacrées décorées de fausses fleurs de cerisier… Superbe quand tout ça s’anime !
Festival Oeshiki - temple Ikegami Honmonji
Je sais que je ne mets vraiment pas souvent à jour le blog, mais ça me demande beaucoup trop de temps de travail… d’ailleurs je vous mets près de 150 photos dans la galerie (j’ai déjà passé un temps fou à trier), brutes sans retouches comme d’habitude, et faudra que je repasse dessus pour les classer dans le bon ordre car là vous avez en premier celles faites avec le NEX5 + Voigtlander 40mm (tout en manuel), puis celles du vieux 5D (faut vraiment que je le change… au moins pour un 5D MkII, car là il agonise le pauvre en mode nuit…).. et j’ai en plus des vidéos !!! Oui, mais faut que je monte tout ça et upload… Donc je mettrais à jour tout ça dans la semaine, hein ! Là dodo 😉

N’oubliez pas que vous pouvez me suivre quotidiennement sur Twitter @lejapon, Facebook et Instagram (cliquez sur celui qui vous intéresse 😉 ) !

Continuer la lecture de « Festival Oeshiki au temple Ikegami Honmonji »

Harajuku Super Yosakoi !

Rien de mieux pour conclure un été riche en Matsuri et autre festivités, que le célèbre Harajuku Super Yosakoi qui se tenait hier à côté de la station Harajuku à Tokyo !
Vous prenez un brin de danse traditionnelle, un peu de J-pop genre AKB48, un parfum de comédie musicale, des vêtements entre tradition et modernité (vous avez vu comment j’l’ai bien casé celui-là 😉 )… et voilà ! Vous avez le Harajuku Super Yosakoi !
Harajuku Super Yosakoi
Alors je sais que dans ma sélection de photos (oui, on dirait pas comme ça mais j’ai fait une sélection… pour preuve, y’en a moins de 100…) il y a beaucoup de jeunes et jolies japonaises, mais afin de rétablir un peu de parité, j’ai mis des grands-mères et pour faire plaisir aux lectrices… quelques jeunes hommes ! Quoi ? Vous plaignez pas, j’avais vraiment pas un choix très étoffé pour la gente masculine… et ne me dites pas que j’ai loupé les beaux-gosses car focalisé sur les demoiselles… même pas vrai :-p
Et si vous vous souvenez bien, dans les archives de ce blog vous pouvez trouver l’autre évènement majeur de la journée qui commence le soir venu du côté de la station Koenji : le Koenji Awaodori 2009 et Koenji Awaodori 2010

Continuer la lecture de « Harajuku Super Yosakoi ! »

Tokyo Immanquables : Matsuri (festivals) d’été

Bon, l’été à Tokyo il y a les classiques feux d’artifice, danses du Obon-Odori… etc… mais il ne faut surtout pas rater un des nombreux Matsuri (festivals) qui animent les petits quartiers de la ville ! Comme celui du sanctuaire Tsukuda Sumiyoshi Grand Festival qui avait lieu le week-end dernier (en fait un peu plus que le samedi/dimanche car ça avait commencé le vendredi pour finir le lundi) dans le quartier de Tsukishima… que j’affectionne 😉
Shishi Tsukuda Sumiyoshi Grand Festival Tokyo Matsuri
Désolé, d’avoir été absent plus d’un mois du blog, beaucoup de Tokyo Safari (quasiment tous les jours), et du coup des milliers de photos à trier maintenant… Ben oui, je profite toujours de mes visites guidées de Tokyo pour faire des photos avec les Safaristes 😉
Les différents participants du 3 au 6 Août ont fait chacun un des 4 jours du matsuri, avec à chaque fois une expérience différente ! Des préparatifs au défilé des Shishi-Gashira (têtes de dragon/lion), et bien sûr le défilé des nombreux Mikoshi (temples portatifs), et le dernier jour j’en ai profité pour faire une vidéo, histoire que vous ayez un peu de l’ambiance (voir à la fin de la galerie d’images… 120 !) !

Maintenant si vous voulez m’aider à trier le paquet de photos faites depuis 1 mois, pour que je vous les publie ici, il va falloir me motiver ! Pour ça, rien de plus simple ! Cliquez sur « j’aime », laissez des commentaires, partagez sur Facebook/Twitter & co., mettez des liens vers mes articles sur vos blogs (même s’ils ne sont pas gros, vous n’imaginez pas à quel point un petit mot et un lien me motive !)… bref, plus vous me montrez que vous appréciez mon travail plus ça me motive à vous en offrir toujours plus 😉

PS : demain il y a « la suite » avec le Fukagawa Hachiman

Continuer la lecture de « Tokyo Immanquables : Matsuri (festivals) d’été »

Shishi Matsuri au sanctuaire Namiyoke Inari à Tsukiji

Chaque année début Juin, là où commence la saison des pluies, se tient le Shishi matsuri (festival) qui part du sanctuaire Namiyoke Inari et fait le tour du quartier de Tsukiji (connu pour son gigantesque marché au poisson) la particularité de ce festival est de voir défiler en plus du classique mikoshi (sorte de temple portatif) les Shishi (croisement entre un lion et un dragon marin) du sanctuaire qui sont une autre représentation du dieu Inari (explications dans la suite), un peu arrangés pour connoter des divinités marines. Si ce matsuri est en cette période ce n’est pas pour rien, la pluie rappelant l’histoire du sanctuaire construit pour apaiser les dieux de l’océan, car le quartier gagné sur la baie fut entièrement submergé par de grandes vagues lorsqu’une représentation du dieu Inari (messager des dieux en forme de renard) fut emporté par une inondation après de fortes pluies.
Shishi Matsuri Tsukiji
Ainsi, les festivités commenceront par la sortie du mikoshi porté par tout le monde (jeunes et moins jeunes, hommes et femmes), puis suivra le Shishi mâle porté que par des hommes et enfin le Shishi femelle porté que par des femmes !
Hier avec la pluie battante j’avais au début peur que le Shishi matsuri ne soit annulé comme c’est souvent le cas quand il pleut, mais c’était sans compter sur l’histoire de ce festival et le fait que le quartier étant celui des pêcheurs, c’est pas de l’eau tombée du ciel qui leur ferait peur ! Du coup l’ambiance bordélique sous la pluie où participants et spectateurs sont trempés de la tête aux pieds, semblait rapprocher les deux et tous exprimaient une grande joie (les gens souriaient/rigolaient, pas de cris ni d’insultes pendant la bousculade pour ouvrir le chemin au mikoshi/Shishi, aucun geste violent…) d’être là… bref, une ambiance qui tranchait avec ce que j’avais l’habitude de connaitre du côté de Tsukiji, où l’on fait comprendre aux étrangers qu’ils ne sont pas les bienvenus avec leur appareil photo (ça à cause de nombreux touristes ayant fait des problèmes vers 2007… d’où les restrictions d’accès au marché qui ont été instaurées par la suite, comme l’encadrement de la criée au thon… etc…).
Résultat j’étais entièrement trempé et mon vieux 5D (8 ans le coco) ressorti pour l’occasion a prouvé une fois de plus qu’il était increvable car même avec de l’eau infiltrée et du coup 2 gros plantages m’obligeant à enlever la batterie pour le faire redémarrer, il m’a permis de faire de supers photos jusqu’au bout ! Voir la galerie d’images qui sont comme d’habitude sur le blog, sans retouches 😉

Aussi ressortir mon vieux reflex était un petit clin d’œil à ce vieux blog qui fête aujourd’hui ses 7 ans d’existence ! En « age blog » ça lui fait bien plus de 100 ans ! Et je compte sur vous pour venir le plus souvent possible lui rendre visite, sans forcément attendre de voir une news passer sur Facebook et Twitter, hein 😉

Continuer la lecture de « Shishi Matsuri au sanctuaire Namiyoke Inari à Tsukiji »

Chidorigafuchi LE spot photo Sakura de Tokyo avec Yasukuni et le Palais Impérial

Si vous cherchez le spot photo pour faire l’image de carte postale de Tokyo… c’est à dire celle que l’on a l’habitude de voir avec les amoureux en barque sous les cerisiers… Et bien c’est à Chidorigafuchi, une des douves du Palais Impérial de Tokyo, et qui au printemps venu, voit tous les cerisiers qui la bordent devenir l’une des images d’Epinal du Japon : du Sakura, en veux-tu, en voilà ! 😉

Je continue donc aujourd’hui ma série des spots Sakura de la capitale… avec l’arrière-cour du Palais Impérial…
Vous pourriez me dire qu’avec tous les Tokyo Safari que j’ai enchainés en Avril et le beau temps, c’était difficile d’échapper aux magnifiques cerisiers en fleurs sur les photos, mais reste quand même certains lieux « mythiques » de Tokyo que l’on se doit de voir et revoir chaque année… des immanquables en soit… du moins si on n’est pas agoraphobe…… 😉
Je regrette quand même d’avoir raté cet évènement (qui avait été annulé l’année dernière pour cause d’après 11 Mars) : revoir mes sumos sous les cerisiers
Et j’ai moins trainé le soir comme là : Sakura de Meguro

Bref, je vais devoir encore m’y coller l’an prochain pour combler les manques 😉

PS : vous remarquerez que c’est souvent la femme qui rame… les hommes japonais doivent apprécier cet instant… pour une fois que c’est pas eux qui rament (pour payer les dépenses de la miss) :-p

Continuer la lecture de « Chidorigafuchi LE spot photo Sakura de Tokyo avec Yasukuni et le Palais Impérial »

Les photos du Awa Odori de Tokushima

Je vous avais déjà parlé/montré plusieurs fois le Bon Odori (comme ici), danses que l’on fait généralement en Août pour honorer la mémoire des morts. Je vous avais aussi montré quelques Awa-Odori, toujours dans l’esprit d’honorer les morts mais pratiqués par des groupes « professionnels » et entraînés, le plus marquant était celui du Koenji (voir ici et ) qui est le deuxième plus grand festival de danses traditionnelles du Japon !
Et bien si cet été j’étais allé à Tokushima… c’était pour voir celui qui est le premier grand festival de danses folkloriques Awa… et qui en est à l’origine !
Tokushima Awa-Odori
La ville de Tokushima (dont l’ancien nom est Awa) à vu naître en 1587 la première forme de la danse Awa-Odori, en effet, pour fêter la construction du château de Tokushima le seigneur Hachisuka Iemasa (1558-1638) décida d’offrir à tous les habitants de la ville du saké. Pendant que les festivités allaient bon train, les gens se mirent à danser… mais sous l’effet de l’alcool leur démarche vacillante donna un style particulier aux danses qu’ils exécutaient… ce qui créa le style des danses d’Awa-Odori et le côté festif qui les accompagne 😉
Ils faut savoir qu’une fois les nombreux danseurs (le festival compte sur les 4 jours plus de 100 000 danseurs !) passés, pendant leur long défilé de plusieurs heures où les groupes de différentes régions du Japon se succèdent, tout le public sera invité à les rejoindre et danser tous ensemble dans une bonne humeur ambiante !
Dommage, comme on était en plein marathon découverte et que les hôtels étaient tous complets (plusieurs semaines à l’avance pour la ville elle-même, ainsi que celles alentours !), on a dû rapidement prendre un train bondé qui nous a amené à Takamatsu où un hôtel pour jeunes travailleurs nous attendait…

En tout cas, même si je ne suis pas super satisfait des photos (je saurai où mieux me placer la prochaine fois), j’ai adoré ce festival de danses vraiment impressionnant et vous le recommande chaudement ! Pensez quand même à relire mes anciens posts pour mieux vous organiser (on peut acheter des places le jour même comme on l’a fait, mais c’est mieux de tout bien réserver longtemps à l’avance… et quand je dis longtemps c’est au moins 6 mois !)

PS : A partir d’aujourd’hui (lundi 21 novembre) et jusqu’à samedi, je « participe » au Salon Idées Japon ! Vous pouvez y voir quelques-unes de mes photos (certaines sont en vente et 100% du prix ira pour une association d’aide aux sinistrés du Tohoku victimes du tsunami du 11 Mars) et acheter mes livres au stand Komikku !

Continuer la lecture de « Les photos du Awa Odori de Tokushima »

Danse du héron au Tokyo Jidai Matsuri

Ce mercredi matin, avant d’enchaîner avec le festival Ainus (oui, enfin !) de Nakano, j’avais fait un saut rapide au Tokyo Jidai Matsuri du quartier Asakusa, qui se tenait dans l’enceinte du temple Sensoji, pour assister à la danse du cygne… du héron ! LOL
Danse du héron au Tokyo Jidai Matsuri festival
Je pensais que ça allait être kitch à souhait, mais finalement c’était très beau à voir, et la parade amoureuse du héron était plutôt bien réalisée.
L’après-midi, le Tokyo Jidai Matsuri (inspiré de celui de Kyoto, ce « festival des âges » étant l’un des trois plus importants festivals de l’ancienne capitale du Japon -Kyoto-) se résumait à un défilé en tenues de samouraïs et autres costumes d’époque résumant un peu plus de 500 ans d’histoire de Tokyo (à partir de la création d’Edo -ancien nom de Tokyo- par Dokan Ota -il a sa statue dans le Forum International de Tokyo-)…….. Mais, moi, j’étais à l’autre bout de Tokyo à Nakano (ne pas confondre avec Nagano) pour photographier les Ainus (et en finir avec le 4ème livre dont je signe les photos !)… Mais ça, ce sera pour le prochain post ! 😉

Continuer la lecture de « Danse du héron au Tokyo Jidai Matsuri »

Super Yosakoi et Koenji Awaodori

Avant hier (dimanche) le Tokyo Safari du jour s’est conclu par 2 festivals de danse : le Super Yosakoi et le Koenji Awaodori.
Le premier fut court puisque l’on est arrivé pour le dernier groupe de danse (je vous mets une vidéo), et le deuxième, quant à lui, annonçait une bonne soirée en perspective réunissant toutes les bonnes conditions météo pour un shooting, ce qui n’avait rien à voir avec celui de l’an dernier sous la pluie : voir mon post ici !
Koenji Awaodori
Malheureusement, cette année, je n’avais pas pu m’encombrer de mon super zoom 70-200mm f2.8 et j’avais opté pour le léger 50mm f1.4 pour faire du portrait… Autant j’étais beaucoup trop loin pour le Super Yosakoi, et ça donnait pas grand chose… autant pour le Koenji Awaodori j’étais aux premières loges et voire même trop près pour faire de la photo par moments (les danseurs passant à une dizaines de centimètres de moi).
Bref, je ramène encore un énorme stock du Koenji Awaodori et je crois que l’année prochaine je me concentrerai principalement sur de la vidéo… à moins d’avoir la chance d’être dans le staff d’un groupe et pouvoir faire des photos au milieu d’eux… mon rêve ! 😉

PS pour Canon : il serait peut-être temps de sortir un EOS 5D mark III avec l’auto-focus du 7D, car vu que sur le 5D mark II c’est le même que le Mark I… la nuit ça pêche un peu (je suis toujours en collimateur central sur mon vieux 5D)… et ça me bloque pour l’achat du dit Mark II (qui mis à part la vidéo n’est pas une révolution en photo comparé au Mark I) ! Mais je ne dis pas non si vous me l’offrez (vu que je vous avais fait quand même une méga promo gratuite avec Tokyo Reality), ou mieux, le futur EOS 1Ds Mark IV que vous allez présenter le mois prochain… LOL

Continuer la lecture de « Super Yosakoi et Koenji Awaodori »

Mitama Matsuri au sanctuaire Yasukuni

Je vous annonçais mardi l’installation des festivités du Mitama Matsuri au sanctuaire Yasukuni… Et bien, vendredi, c’était déjà le dernier jour de la fête !
Mitama Matsuri Yasukuni Tokyo
J’y suis allé en famille vous faire une petite vidéo (pendant que mon assistante -que vous pouvez voir dans la galerie- se chargeait des photos 😉 ) que vous pouvez visionner dans la suite du post… et vous comprendrez mieux ce contre quoi je dois me battre à chaque festival pour vous ramener les reportages photos… comme celui de l’année dernier sur ce même festival que vous pouvez revoir ici !
Et n’oubliez pas de regarder dans le menu à droite sous « Derniers Commentaires » pour voir mes news en Live, ou alors de vous abonner directement à mon Twitter LeJapon ! 😉

Continuer la lecture de « Mitama Matsuri au sanctuaire Yasukuni »

Une journée ordinaire à chasser les Sakuras avec les Sumos vol.6

Ce post aurait dû être le 999ème, mais finalement les évènements en ont décidés autrement, du coup il arrive très tard pour parler des cerisiers en fleurs sur Tokyo… En fait la floraison des Sakuras est maintenant tout au Nord, du côté de Aomori et Hokkaido !
Bref, pour en revenir au sujet et aux Sumotoris… ou plutôt Rikishi… Il s’agissait d’une démonstration au sanctuaire Yasukuni, qu’une des participantes au Tokyo Safari du jour (vendredi 9 Avril) avait signalé à l’agence Autrement le Japon parrain de cette journée de Safari (en effet si vous passez par cette agence de voyage pour voir le Japon autrement, vous pouvez prendre l’option Tokyo Safari que j’organise !).
Sumotoris sous les cerisiers en fleurs Sakuras au sanctuaire Yasukuni à Tokyo
Donc, j’en ai peut être fini avec les cerisiers cette année, mais maintenant on va s’attaquer aux autres fleurs qui décorent la mégapole ! LOL

PS : le 3ème livre est mode relecture et arrangements, que déjà un autre projet arrive en direct de l’éditeur avec ce coup-ci un dérivé du 2ème : Traditionnel Japon ! Je vous en reparlerais prochainement, car c’est secret pour l’instant 😉

Continuer la lecture de « Une journée ordinaire à chasser les Sakuras avec les Sumos vol.6 »