Le Mont Koya (ou Koya san) de Kyoto à la nuit ! Dormir dans un Shukubo

Après le petit break à Kyoto, la course reprenait direction Koyasan (qui est à peine à 3 heures de Kyoto). 2 changements de trains (Keihan Ltd Express, JR Kanku Kishuji Rapid et enfin Nankai Koya Line Express qui part de Osaka) et petit « câble car » (entre Gokurakubashi et Koya san), nous voilà donc au Koya san… Mais le périple n’était pas fini car obligé de prendre le bus (interdit de marcher, la route faisant juste la largeur d’un bus) pour nous rendre au « centre ville » à quelques minutes de là.
Entrée du Shukubo Saizen-in au Mont Koya
Bref, pas mécontent d’arriver enfin à notre Shukubo (temple proposant l’hébergement) qui s’appelait Saizen-in, on pose nos affaires dans notre chambre (la partie « hôtel » était neuve et ressemblait à n’importe quel ryokan… mais l’entrée et les bâtiments principaux étaient clairement un temple avec une superbe salle de prière au centaines de lampions dorés… mais comme on avait choisi une Shukubo pas vraiment faite pour les touristes étrangers, ici c’était interdit de faire des photos… snif…) et on nous annonce que le repas est servi à 17h00 (c’est tôt mais logique puisque les moines sont censés se coucher avec le soleil pour faire leurs prières à l’aurore : vers 6h00, voire avant…). Bref, on décide de sortir découvrir les temples aux alentours… On était à l’opposé du célèbre cimetière du Mont Koya, mais en même temps juste en face de l’immense pagode Konpon Daito (45m de haut) contenant une représentation de Dainichi Nyorai & co., et d’un ensemble de célèbres bâtiments comme le Danjogaran Kondo (principal bâtiment du Mont Koya), Danjogaran Saito, Danjogaran Fudodo (trésor national mais qui ne paie pas de mine d’extérieur), Danjogaran Sanoin, Sanmaido et encore la pagode Toto (rien à voir avec le célèbre fabricant de toilettes)… un peu plus loin on avait même le Kongobuji… mais la visite sera pour le lendemain 😉
C’est pas tout ça, mais un repas typique des temples bouddhistes (végétarien) nous attendait ! Et bien je dois dire que si c’est comme ça à chaque fois, je veux bien devenir végétarien ! Le repas est sûrement ce qu’il y a de plus exceptionnel quand on séjourne au choya san, c’est pourquoi dans le choix du Shukubo les critères imposés étaient authenticité et méditation gustative ! J’en salive encore en regardant les photos… C’était bon mais aussi surprenant avec des saveurs inattendues… Délicieux !
Avant d’aller se coucher on en avait profité pour refaire un petit tour nocturne rapide (les douches/sento du Shukubo fermant à 21h00).
Etonnement aucun moustique en vue et l’on a dormi la fenêtre ouverte (sans moustiquaire)… Le lendemain ça allait être réveil à 5h00 !

Continuer la lecture de « Le Mont Koya (ou Koya san) de Kyoto à la nuit ! Dormir dans un Shukubo »

Japon Vu de l’Intérieur – la cathédrale des Morita

La saga de l’été « Japon Vu de l’Intérieur » (page FaceBook ici) continue aujourd’hui avec la rencontre du couple Morita à Kyoto.
Si le Japon organisait le concours des personnes les plus accueillantes du pays, pour sûr les Morita seraient en bonne place !
Repas des Morita dans leur Machiya Unagi-no-Uchi de Kyoto
Le couple, installé près du sanctuaire Imamiya (connu pour les Aburi-Mochi… faudra que j’en reparle !) dans le Nord de Kyoto, y a trouvé le calme des petits quartiers traditionnels kyotoïtes… mais ce qui les a vraiment séduits, c’est cette magnifique Machiya de type Unagi-no-uchi (« maison de l’anguille » du fait qu’elle est tout en longueur) véritable cathédrale de bois, restée authentique.
Bien que la porte soit toujours ouverte pour les enfants du quartier, qui viennent bien volontiers prendre le délicieux goûter que leur prépare tous les jours Kumi, il règne dans la demeure un calme presque religieux.
La hauteur impressionnante de la pièce principale fait que Toru en vient même à chuchoter avec ses convives, lors de ses longues discussions, sur tous les sujets du monde (sa grande spécialité). Finalement seul le sifflement de la bouilloire et les éclats de rire viennent rompre les vœux de silence que l’on s’était presque imposés en entrant. Kumi qui s’affaire avec joie dans la cuisine entourée de ses amies, est bien plus qu’une reine des fourneaux, spécialiste reconnue dans tout le Japon pour sa cuisine végétarienne et biologique, elle est bien la seule capable de distraire Toru de ses plans d’architecte, mais ensuite, il faudra bien veiller à lui retirer tous les vices de la gourmandise de la table pour qu’il puisse finir sa conversation et retourner travailler…
Simple et très accueillant, le couple est loin du modèle japonais des « salaryman family » (stressés de l’image qu’ils pourraient donner, s’efforçant à faire preuve de fausses politesses -tatemae-)… non, les Morita sont naturels, ouverts aux autres, parlent sans tabou, et aiment offrir des moments de détente… Bref, ils ont un cœur tellement gros, que seule cette maison pouvait les accueillir !

PS : je rappelle que les photos qui illustrent ces articles, sont exclusives pour le blog, n’ayant pas été retenues pour le livre « Japon Vu de l’Intérieur »… Vous aurez donc droit a d’autres surprises quand mon livre sortira fin Septembre ! 😉

Continuer la lecture de « Japon Vu de l’Intérieur – la cathédrale des Morita »

Okonomiyaki à Iidabashi et à la Japan Expo !

Comme chaque année vous avez droit à une promo sympa pour la Japan Expo avec mon partenaire AtsuAtsu ! Rendez-vous sur la page Facebook LeJapon.fr pour trouver le bon et l’imprimer : cliquez ici (c’est accessible à tout le monde… même si vous n’avez/aimez pas Facebook). Le bon est valable pour 1 Mochi Ice Cream gratuit avec l’achat d’un plat principal sur les stands de AtsuAtsu (il y en a 2 cette année, avec des lampions géants pour bien repérer !) à la Japan Expo !
Et les stands seront aussi décorés avec mes photos comme c’était le cas il y a 2 ans pour la première et les Tako Yaki (voir mes anciens posts ici et )… mais avec de nouvelles photos d’Okonomiyaki !
Remon-ya Hiroshima-fu Okonomiyaki à Iidabashi
Et oui, cette année vous pourrez faire confiance au fin gourmet qu’est le patron de AtsuAtsu pour sa sélection d’Okonomiyaki que vous pourrez découvrir ou redécouvrir sur ses stands !
Il m’avait donc confié la mission de trouver le bon petit bouiboui servant des Okonomiyaki originaux dont j’ai le secret pour en faire des photos d’ambiance. Après une âpre recherche j’ai trouvé le Remon-ya qui est spécialiste du Hiroshima-fu depuis 1980 à Iidabashi ! J’ai demandé à mes clients japonais du jour de venir faire les figurants pour une soirée découverte/dégustation/shooting…
Et bien, première constatation, j’ai eu de la chance qu’il existe encore ce restaurant ! Les promoteurs ayant fait main basse sur tous les autres qui longeaient la route, étonnant qu’ils n’aient pas cédé… et j’espère qu’ils tiendront bon, car les 30 minutes d’attente étaient vraiment justifiées ! Ce sont les meilleurs Okonomiyaki Hiroshima-fu qu’il m’ait été donné de manger ! Un régal ! Et sans se ruiner puisque chaque plat tourne à moins de 1000 Yens ! On a super bien mangé et bien bu pour moins de 1500 Yens (13 Euros) par personne ! LOL

Direct je vais inclure ce restaurant dans mes futurs Tokyo Safari ! D’ailleurs n’hésitez pas à partager votre expérience Tokyo Safari sur le mur de sa page Facebook : cliquez ici !
Merci à ceux qui ont déjà posté les liens vers leurs articles relatant leur journée avec moi 😉

Continuer la lecture de « Okonomiyaki à Iidabashi et à la Japan Expo ! »

Restaurant Isoya, pour les amoureux de légumes et de Kyoto !

Il y a 2 mois, je profitais d’être à Kyoto pour faire avec l’aide de Daniel un reportage sur le restaurant Isoya, dont les spécialités sont toutes faites avec des légumes de Kyoto… et pas n’importe quels légumes puisqu’ils viennent des champs des parents du patron (Isoyan). Autant dire que la sélection est rigoureuse et chaque tomate, asperge ou encore potiron a le bon goût du savoir-faire agricole de la famille… la culture de la terre étant transmise de génération en génération sans ajouts chimiques et encore moins de produits Monsanto & co. (après les concombres tueurs on va avoir droit au remake des Killer Tomatoes ?).
Isoya Kyoto
Bref, voici donc mon reportage photos en attendant le reportage vidéo que faisait l’ami Vincent au même moment.
Les plats de légumes sont délicieux, mais tout ceci a un prix… et l’on tourne autour des 400~500 pour chaque ! Et oui, le principe d’un Izakaya est d’avoir plein de petits plats pour discuter et boire entre amis tout en partageant des mets.
Comme Kyoto est célèbre pour ses légumes, vous trouverez plein d’autres restaurants dans le même style… souvent des chaînes… Mais je vous recommande plutôt les « indépendants » pour la qualité 😉

En plein cœur de Kyoto le Isoya est facile à trouver, et vous aurez plein d’autres choix autour s’il est complet (mieux vaut réserver le week-end)… le quartier étant assez jeune et animé (voir la Google Map).

PS : la plupart des photos ont été prises avec un Nikon D700 (c’est la première fois que j’utilise vraiment un Nikon… et je dois dire que l’AF assure !)… et mon p’tit Sony NEX5 (à vous de deviner lesquelles 😉 ).
rePS : faudrait que je relance Pas de Sushi un jour avec ce genre de sujet… ^^x

Continuer la lecture de « Restaurant Isoya, pour les amoureux de légumes et de Kyoto ! »

Les Yatai de Fukuoka (Hakata) !

C’était notre dernière soirée à Kyushu, et cette dernière ville étape était aux antipodes de Kurokawa !
Fukuoka, aussi appelée Hakata, est une ville côtière très moderne, et historiquement parlant il n’y a pas grand chose à voir. La principale attraction, ce sont les petites gargotes qui le soir s’installent près du canal ou dans certaines rues pas loin du port (je n’ai pas retrouvé celle que j’avais prise en photo en 2002).
Fukuoka Yatai restaurant
Donc après avoir posé les bagages à l’hôtel (c’était plutôt un appart-hôtel) et pris un bon bol de ramens dans un des ramens shop des plus connus et originaux (on mange dans des box, pour éviter d’avoir la moindre distraction visuelle et savourer au mieux ses ramens), direction le port pour trouver un de ces fameux yatai (bouiboui ambulant)… Après une longue marche sans grand succès (il semblerait que le jeudi soit jour de fermeture), on s’est finalement rabattu sur le centre où les yatai sont sponsorisés apparemment par JAL Tours, et ce sera finalement au bord du canal que je trouverai les plus authentiques.
Les yatai sont très conviviaux et peu onéreux, mais comme tout bouiboui, mieux vaut tout de même aller avec un connaisseur pour en trouver un bon et surtout déchiffrer la carte (en japonais) 😉

PS : le ciel violet n’est pas retouché… c’était vraiment comme ça 😯

Continuer la lecture de « Les Yatai de Fukuoka (Hakata) ! »

Japan Expo 2010 à Paris

Demain (et pendant 4 jours) commence la 11ème édition de Japan Expo, le rendez-vous manga/otaku/cosplay/j-pop est de plus en plus mature et s’ouvre aux autres facettes du Japon chaque année un peu plus… mais bon, ça reste quand même un rendez-vous qui tourne beaucoup autour du manga quand même.
Bref, cette année vous n’y verrez pas mes photos comme l’année dernière, mais par contre je vous ai encore arrangé un super coup avec AtsuAtsu pour avoir une meilleure réduc’ qu’avant sur les TakoYaki !

Pour bénéficier de la promotion AtsuAtsu, il vous suffit d’imprimer le coupon ci-dessus, de le remplir, et le donner lors de votre passage sur leur stand de restauration !
Enjoy 😉

PS : je vous mets dans la suite mes photos qui avaient été sélectionnées pour décorer le stand AtsuAtsu l’année dernière et que je n’avais pas mis dans mon post.

Continuer la lecture de « Japan Expo 2010 à Paris »

La chasse aux pousses de bambou est ouverte !

C’était il y a 2 week-end de cela, car c’est la saison, et aussi parc’que c’est un met apprécié au Pays du Soleil Levant, un petit parc d’activités pour les enfants organisait à côté de chez nous une chasse ouverte aux jeunes pousses de bambou dans la forêt… de bambous !
Jeune pousse de bambou pour la cuisine japonaise
Alors ce n’est pas facile à trouver, car si il est trop sorti, le bambou n’est plus vraiment comestible… donc on fouille sous les feuillages, et puis coup de chance, j’en ai trouvé un au bout d’à peine 5 minutes (certains cherchaient depuis près d’une heure) ! Délicatement on creuse autour pour dégager le jeune pousse, jusqu’à ce que l’on puisse l’extraire (avec les racines habituellement).
Autant le dire tout de suite, celui que l’on a trouvé était ridiculement petit ! Normalement ça fait au moins 10 fois cette taille ! Mais bon, il fût très bon une fois cuisiné 😉

Continuer la lecture de « La chasse aux pousses de bambou est ouverte ! »

Arashiyama : pont, resto, temple, forêt de bambous et glace à l’honneur

Bon après avoir commencé la journée avec le pavillon d’or, j’emmenai le petit groupe à l’extrême Ouest de Kyoto, du côté de Arashiyama.
Pont Togetsu-kyo à Arashiyama - Kyoto
Alors là, les fidèles du blog auront pour quelques photos des impressions de déjà vu… c’est normal, j’y étais à la même période en 2007… souvenez-vous 😉
Donc au programme : pont Togetsu-kyo, restaurant pas loin à côté, balade dans le coin jusqu’au temple Tenryu, la célèbre forêt de bambous, petite balade campagnarde, petits temples, glaces traditionnelles et boutiques.
Le soir on a fini du côté de Nishiki Street (les boutiques ferment très tôt) et Gion (mais pour ce dernier je n’avais plus de place sur la carte mémoire).

Prochaine étape Inari et Nara, le niveau photo sera un cran au-dessus 😉

Continuer la lecture de « Arashiyama : pont, resto, temple, forêt de bambous et glace à l’honneur »

Balade dans Nishiki Street à Kyoto

Après s’être battu pour avoir les meilleurs shoots photos et rush vidéos du Toshi-ya, on est allé se balader un peu dans Kyoto… on pensait en profiter pour enchaîner quelques autres reportages sur la ville, mais la fatigue et le temps gris nous en ont découragés… finalement après avoir traversé Gion (je n’ai même pas eu le courage de faire la moindre photo) et la Kamogawa (Rivière aux canards), on s’est posé dans un familyrest (family restaurant… oui honte sur nous, mais les budgets serrés ne permettaient pas de manger dans un « vrai » restaurant sur cette zone très touristique… en même temps si Thomas avait réagi plus tôt à nos appels on aurait très certainement fini dans un coin sympathique et pas cher comme ce fut le cas le soir 😉 ).
Commercant de Nishiki Street à Kyoto
Après donc cette longue pause au Saizeriya, Thomas a fini par nous rejoindre brièvement avant d’aller faire du shopping (un vrai japonais !), nous laissant faire un petit tour du côté de Nishiki Street (que je vous avais déjà fait découvrir ici)avant que l’on se retrouve plus tard au Café Bar Onze, où avec Vincent on a fini le nez dans un plat de moules frites (Ah ben oui, y’a pas de Léon de Bruxelles au Japon ! Alors on en a profité !) scotché devant la télé à regarder une émission où les gars viennent refaire l’intérieur de votre maison… là c’était limite s’ils ne refaisaient pas complètement la maison !
Bon, sur la fin j’ai fait surtout des photos avec l’iPhone pour envoyer sur mon Twitter et FaceBook… Je rappelle pour ceux qui sont allergiques à ces réseaux sociaux virtuels, vous pouvez retrouver régulièrement mes shoots iPhone sur mon compte Flickr ici 😉

Continuer la lecture de « Balade dans Nishiki Street à Kyoto »

KitKat Kinako Ohagi et ciel bleu

Bon, les Safaris Photos c’est aussi l’occasion de tester de nouvelles choses en groupes, après la super tablette chocolat fourrée à la glace vanille (Itachoko Ice de Morinaga) découverte par Aki, voilà que Dohko57 s’est laissé tenté par l’aventure du nouveau KitKat goût Kinako Ohagi, en le partageant avec moi 😉

Et bien ce fut pas mal ! Le parfum est bien là sans aucun retour chimique… que du bon !
Alors par contre je me suis dégonflé pour le Pepsi Azuki (haricots rouges)… Dohko57 ayant fait une mauvaise expérience avec, quelques jours plus tôt…

En bonus une vidéo (avec nos commentaires professionnels en fond) d’une jeune présentatrice japonaise vantant l’efficacité pour les jambes de la gymnastique avec un oreiller… humhum… Merci Nippon Terebi (se prononce « télébi ») pour leurs programmes en plein air ! LOL

PS : vous avez Yann (alias RollerBoy) en pleine prière pour revivre le plus rapidement possible une telle journée en rollers 😉

Continuer la lecture de « KitKat Kinako Ohagi et ciel bleu »