Beaujolais Nouveau au Japon… dans le Onsen aux vins de Hakone bien sûr !

Alors à partir de jeudi on aura tous droit comme chaque année à la déferlante Beaujolais Nouveau, et l’on parlera forcément du Japon avec très certainement en illustration la célèbre photo du onsen au vin de Yunessun. Et comme j’étais à Hakone il y a moins de 3 semaines pour m’y reposer en famille, j’avais profité d’être à côté des célèbres onsen à thème du Yunessun pour y faire un tour !
Beaujolais Nouveau Japon Onsen aux vins Yunessun Hakone
Donc en avant-première voici la dégustation du Beaujolais Nouveau 2012 à Hakone dans le onsen dédié aux vins ! Pour info les onsens sont juste aromatisés, mais à heures régulières on a droit à une animation avec du personnel qui vient verser ici du vin (que l’on peut boire), et dans les autres bains cela peut être du café, saké, thé vert… etc… Mais bon, comme j’y étais pour me reposer je n’ai pas fait le tour photo de chaque… juste le plus emblématique.

Pour info, hors animations, les onsens étaient plutôt vide, et l’ensemble même du complexe était quasi désert… Soit on était vraiment hors saison, soit le parc n’est vraiment plus à la mode…

PS : vous l’aurez compris, comme chaque année le Beaujolais Nouveau est juste bon pour aromatiser le bain… Il ne faut pas croire que les japonais en raffolent tant que ça au point d’en boire les milliers de litres qu’on leur envoie, hein 😉

Continuer la lecture de « Beaujolais Nouveau au Japon… dans le Onsen aux vins de Hakone bien sûr ! »

Okinawa, naissance du Karate

Suite de la première journée à Okinawa… On est arrivé là où l’on va dormir : Murasaki Mura est une sorte de Disney Land reproduisant l’ancien Okinawa (celui d’avant que les américains rasent tout pendant la seconde guerre mondiale)… Après avoir posé nos affaires on nous convie à un spectacle sur l’histoire du karaté et d’Okinawa ! Je me dis cool ! L’ambiance à l’air sympa avec chemin éclairé par des torches dans un décor d’époque………. Ah mais (vous vous y attendiez à celle-là, hein 😉 ) je n’étais pas au bout de mes surprises ! Bien installé au premier rang avec 2 appareils photo pour immortaliser le spectacle, je découvrais avec stupeur que ça commençait par un Power Point… NOOOOOONNNNNN pas encore… Bon ce n’était qu’une seule page présentant le titre du spectacle avec une photo, l’ensemble vidéo projeté sur un pauvre écran au milieu de la scène… Puis le spectacle commence vraiment……… STOOOOOP !
Okinawa pays du karaté
Non, mais là je vous arrête, c’est pas possible ! Sérieusement, vous ne remarquez rien ? Vraiment ? Personne ne réagit ?… Mais bordel ! Il y a un putain d’écran de merde au milieu de la scène là ! 😯
Bref, comme le bus, les câbles électriques, les tuyaux en PVC des onsens, les plots rouges devant les jolis temples… etc… c’est le genre de « détail » que les japonais ne remarquent même plus… ;-(
Je finis par me marrer (j’ai recadré les photos pour rattraper un peu)… surtout quand le metteur en scène à eu la bonne idée de faire jouer une partie hors scène… sur une zone non visible des places assises… impliquant des mouvements assez cacophoniques de spectateurs qui essayaient de suivre l’histoire (moi j’avais abandonné)… Génial ! Encore ! Bravo ! LOL

Après on fut convié à l’intérieur où un repas à la bonne franquette qui cale bien (à base de porc qui est l’aliment numéro un à Okinawa) et surtout bien arrosé (de Zanpa) nous attendait, ce qui me permettait de découvrir les coutumes locales très liées à une grosse addiction à l’alcool ! 😐
Bon, n’ayant pas été invité pour l’after (c’est semble-t-il mal vu d’être accompagné d’un étranger : Okinawa les soirs de week-end c’est souvent bagarre entre G.I. US et Bosozoku -bad boy nippon-) j’en avais profité pour faire du tri… Je tremblais à l’idée de ce qui m’attendait le lendemain… ^^x

Continuer la lecture de « Okinawa, naissance du Karate »

Sayonara Okinawa : voir Okinawa autrement !

Je reviens du shooting photo d’Okinawa et je peux vous dire que c’était vraiment « Okinawa Autrement »… Fi des japonaises en bikini sur la plage de sable chaud, du château, de l’aquarium… etc… Bref ces 3 jours c’était pour découvrir l’âme d’Okinawa !
Aujourd’hui je vous fais un petit tour d’horizon de ce que j’ai vécu, via une compilation de photos (iPhone… en attendant de voir les « vrais » photos 😉 ) que j’avais postées en direct sur Instagram, Twitter et Facebook tout le long du Okinawa Experience (va falloir que je mette en place un système pour que ça se publie aussi sur le site pour ceux qui sont allergiques au web2.0).
Sayonara Okinawa aéroport de Naha avec ANA
J’accompagnais Ken Watanabe (Genki Japan / Japan in Motion ), Koji Yano (caméraman), Kazuha Kondo (Miss World Japan 2006) et Ayaka Koyanagi (finaliste 2009 Miss Universe Japan) dans cette visite de l’île paradisiaque du Sud du Japon. Je vous laisse découvrir le résumé de l’aventure pleine de jolies japonaises, de karaté, de nourriture, de nature, de p’tits vieux japonais tout mignons et bien plus encore ! Cliquez sur « Voir toutes les photos » !
Je posterais bientôt les reportages en détails et « photos pro » sur chaque expérience 😉

Continuer la lecture de « Sayonara Okinawa : voir Okinawa autrement ! »

Les photos du Awa Odori de Tokushima

Je vous avais déjà parlé/montré plusieurs fois le Bon Odori (comme ici), danses que l’on fait généralement en Août pour honorer la mémoire des morts. Je vous avais aussi montré quelques Awa-Odori, toujours dans l’esprit d’honorer les morts mais pratiqués par des groupes « professionnels » et entraînés, le plus marquant était celui du Koenji (voir ici et ) qui est le deuxième plus grand festival de danses traditionnelles du Japon !
Et bien si cet été j’étais allé à Tokushima… c’était pour voir celui qui est le premier grand festival de danses folkloriques Awa… et qui en est à l’origine !
Tokushima Awa-Odori
La ville de Tokushima (dont l’ancien nom est Awa) à vu naître en 1587 la première forme de la danse Awa-Odori, en effet, pour fêter la construction du château de Tokushima le seigneur Hachisuka Iemasa (1558-1638) décida d’offrir à tous les habitants de la ville du saké. Pendant que les festivités allaient bon train, les gens se mirent à danser… mais sous l’effet de l’alcool leur démarche vacillante donna un style particulier aux danses qu’ils exécutaient… ce qui créa le style des danses d’Awa-Odori et le côté festif qui les accompagne 😉
Ils faut savoir qu’une fois les nombreux danseurs (le festival compte sur les 4 jours plus de 100 000 danseurs !) passés, pendant leur long défilé de plusieurs heures où les groupes de différentes régions du Japon se succèdent, tout le public sera invité à les rejoindre et danser tous ensemble dans une bonne humeur ambiante !
Dommage, comme on était en plein marathon découverte et que les hôtels étaient tous complets (plusieurs semaines à l’avance pour la ville elle-même, ainsi que celles alentours !), on a dû rapidement prendre un train bondé qui nous a amené à Takamatsu où un hôtel pour jeunes travailleurs nous attendait…

En tout cas, même si je ne suis pas super satisfait des photos (je saurai où mieux me placer la prochaine fois), j’ai adoré ce festival de danses vraiment impressionnant et vous le recommande chaudement ! Pensez quand même à relire mes anciens posts pour mieux vous organiser (on peut acheter des places le jour même comme on l’a fait, mais c’est mieux de tout bien réserver longtemps à l’avance… et quand je dis longtemps c’est au moins 6 mois !)

PS : A partir d’aujourd’hui (lundi 21 novembre) et jusqu’à samedi, je « participe » au Salon Idées Japon ! Vous pouvez y voir quelques-unes de mes photos (certaines sont en vente et 100% du prix ira pour une association d’aide aux sinistrés du Tohoku victimes du tsunami du 11 Mars) et acheter mes livres au stand Komikku !

Continuer la lecture de « Les photos du Awa Odori de Tokushima »

Okonomiyaki à Iidabashi et à la Japan Expo !

Comme chaque année vous avez droit à une promo sympa pour la Japan Expo avec mon partenaire AtsuAtsu ! Rendez-vous sur la page Facebook LeJapon.fr pour trouver le bon et l’imprimer : cliquez ici (c’est accessible à tout le monde… même si vous n’avez/aimez pas Facebook). Le bon est valable pour 1 Mochi Ice Cream gratuit avec l’achat d’un plat principal sur les stands de AtsuAtsu (il y en a 2 cette année, avec des lampions géants pour bien repérer !) à la Japan Expo !
Et les stands seront aussi décorés avec mes photos comme c’était le cas il y a 2 ans pour la première et les Tako Yaki (voir mes anciens posts ici et )… mais avec de nouvelles photos d’Okonomiyaki !
Remon-ya Hiroshima-fu Okonomiyaki à Iidabashi
Et oui, cette année vous pourrez faire confiance au fin gourmet qu’est le patron de AtsuAtsu pour sa sélection d’Okonomiyaki que vous pourrez découvrir ou redécouvrir sur ses stands !
Il m’avait donc confié la mission de trouver le bon petit bouiboui servant des Okonomiyaki originaux dont j’ai le secret pour en faire des photos d’ambiance. Après une âpre recherche j’ai trouvé le Remon-ya qui est spécialiste du Hiroshima-fu depuis 1980 à Iidabashi ! J’ai demandé à mes clients japonais du jour de venir faire les figurants pour une soirée découverte/dégustation/shooting…
Et bien, première constatation, j’ai eu de la chance qu’il existe encore ce restaurant ! Les promoteurs ayant fait main basse sur tous les autres qui longeaient la route, étonnant qu’ils n’aient pas cédé… et j’espère qu’ils tiendront bon, car les 30 minutes d’attente étaient vraiment justifiées ! Ce sont les meilleurs Okonomiyaki Hiroshima-fu qu’il m’ait été donné de manger ! Un régal ! Et sans se ruiner puisque chaque plat tourne à moins de 1000 Yens ! On a super bien mangé et bien bu pour moins de 1500 Yens (13 Euros) par personne ! LOL

Direct je vais inclure ce restaurant dans mes futurs Tokyo Safari ! D’ailleurs n’hésitez pas à partager votre expérience Tokyo Safari sur le mur de sa page Facebook : cliquez ici !
Merci à ceux qui ont déjà posté les liens vers leurs articles relatant leur journée avec moi 😉

Continuer la lecture de « Okonomiyaki à Iidabashi et à la Japan Expo ! »

Shinjuku Golden Gai et Facebook

Oui, les 2 n’ont pas vraiment de rapport, mais je vais pourtant les mixer dans ce post crossover 😉
Le quartier de Shinjuku je ne vous le présente plus, et Golden Gai je vous en ai déjà parlé… Mais j’avais les photos d’intérieur d’un des nombreux bar de Golden Gai en stock, alors je voulais vous montrer à quoi ressemble un de ces minuscules lieux d’échange artistique. Car, comme vous le savez peut être déjà le Golden Gai est avant tout un lieu d’échange tenu par des artistes… jeunes ou vieux…
Shinjuku Golden Gai - Hair of the Dogs
Autrefois très fermé (il fallait être introduit par une autre personne), Golden Gai s’est ouvert ces dernières années grâce à l’arrivée de jeunes gérants… qui plus est parlent pour la plupart anglais et vous souhaiteront la bienvenue !
N’oubliez pas que les bars sont minuscules (environ 6 places) et qu’il sera courtois d’échanger quelques mots avec le barman. Vous devrez aussi vous acquitter d’une charge (environ 1000 Yens) pour vous installer là, alors choisissez bien l’ambiance qui vous sied le mieux ! 😉
Le bar en photo est « Hair of the Dogs » le barman est d’habitude un punk mais ce soir là on avait droit à son « assistante »… et surprise : ils ont un catalogue original de musique français dans le style de Stupeflip 😯
L’amie Christelle a bien aimée, et je crois qu’elle reviendra vite au Japon 😉

Maintenant, pourquoi FaceBook ? Et bien j’ai fait des pages « fans » pour mes livres sur FaceBook ! Ainsi, vous pouvez devenir fan et être informé quand je poste des infos dessus et surtout des bonus comme par exemple des fonds d’écrans ! Oui, pour vous remercier de me soutenir en achetant ou parlant des mes livres, j’ai décidé de vous faire des petits cadeaux ! J’ai déjà posté un fond d’écran pour « JAPON » et « Le Japon – Grands Voyageurs »… je vais faire de même pour Traditionnel Japon et pour Japon 365 Us et Coutumes je vais peut être mettre régulièrement des us et coutumes qui ne sont pas dans le livre et auxquelles j’ai pensé après ou entendu récemment…
Pour y accéder, rien de plus simple ! J’ai changé les liens sur les couvertures des livres du menu à droite… Suffit de cliquer dessus !
Aussi j’ai mis à jour la page LeJapon.fr, qui vous permet maintenant de suivre les nouveautés sur le blog, le Live et même Instagram (je post tous les jours une photo avec un titre) ! Comme ça, vous serez avertis de toutes les nouvelles publications de photos sans avoir à vérifier partout 😉
Et c’est pas fini ! J’ai aussi fait une page fans David Michaud (voir ici)… oui, ça fait un peu égocentrique… je sais… mais c’est surtout pour que vous puissiez suivre mes actus (comme ce que je publie sur Twitter) sans être obligé d’être mon ami sur FaceBook… En fait j’aurais dû faire ça dès le début… mais je voulais pleins d’amis ^^x

Continuer la lecture de « Shinjuku Golden Gai et Facebook »

Kyoto… une autre nation…

Edit 04.04 : j’ai oublié de préciser qu’il s’agit là d’un flashback d’il y a 2 semaines… Je vais faire d’abord une série sur Kyoto avant de reprendre Tokyo (Yokohama) où je me retrouve actuellement.
Quand on était arrivé à Kyoto, j’avais grandement besoin de décompresser… me changer les idées. Alors avec l’ami Vincent, on a fait appel à Daniel (de Vivre le Japon) notre super guide Kyotoïte, pour nous sortir un peu et nous emmener boire quelques verres dans des lieux sympathiques loin des coins touristiques.
Bar Frontières Sans Nations à Kyoto
Après un petit apéro dans un bar/resto (où les employés japonais parlent français) perdu dans le quartier des travestis et qui semble avoir principalement des artistes comme clients (créant une bonne ambiance), on est allé finir la soirée chez Philippe qui tient le minuscule bar « Frontières Sans Nations« …
Il est clair que ça sonnait très francophone dans ce lieu… donnant à cette soirée là, des faux airs de refuge pour les français venant de Tokyo. Mais finalement les conversations étaient plus portées sur l’après catastrophe (que faire pour aider le Japon) que cette dernière…

25 000 personnes de l’SDF (Self Defence Force) et pompiers œuvrent en ce moment même pour retrouver les corps des milliers de disparus dans les décombres, et pour l’instant on ne souhaite pas vraiment qu’il y ait d’afflux de volontaires, ce qui compliquerait l’organisation, mais ça viendra très certainement quand sera venu le temps de la véritable reconstruction (en même temps tellement de monde ayant perdu leur emploi, qu’ils se reconvertiront pour beaucoup dans le BTP). Mon beau-père (urbaniste) qui avait travaillé sur la reconstruction de Kobe à été contacté pour éventuellement travailler sur les zones sinistrées… je pense discuter avec lui sur ce qui pourrait être possible de faire pour aider (du Japon mais aussi de l’étranger).

PS : j’avais oublié de remercier ceux qui avaient proposé de m’envoyer des spécialités de leur terroir pour tenir le coup. C’est très gentil ! Merci ! Le mieux je dirais, c’est de garder ça de côté pour quand vous viendrez ici ! J’en serais très heureux lorsque l’on se verra (car je pense avoir pas mal de temps libre dans les prochains mois…) et les japonais que vous croiserez aussi ! 😉

Continuer la lecture de « Kyoto… une autre nation… »

Karaoké pour Otaku

L’autre jour je suis tombé par hasard sur un sympathique karaoké pour Otaku (fan de mangas/jeux vidéos qui ne sort pas beaucoup de chez lui) du côté d’Akihabara (logique). En plus d’avoir une déco stylée manga (il y a une pièce Evangelion), on peut bien évidement chanter… des génériques d’animés, commander des boissons (sans alcool… Otaku oblige) et des choses très calorifique à manger… mais aussi… on peut jouer à d’anciens jeux vidéos (le choix de cartouches de jeux à l’entrée est impressionnant) sur des consoles d’époque !
Karaoke Otaku à Akihabara
Faudra que j’essaie ça un jour ! Si il y a des volontaire dans la salle 😉
Aussi, je vous en avais parlé dans la partie Live ou sur Twitter (pour ceux qui me suivent), le sanctuaire Kanda Miyojin à de nouvelles plaquettes de vœux faites par des mangakas en herbe ou professionnels (car certaines sont magnifiques !)… J’ai l’impression vu le nombre (beaucoup plus que l’année dernière), que le sanctuaire surf sur la proximité d’Akihabara pour attirer un nouveau public… et je me demande même si il n’y avait pas eu un petit évènement pour ça (car on est passé d’une dizaine de plaquettes stylées manga à une bonne centaine !)… et le lendemain de mon passage il y avait le fameux festival de je mouille ma culotte à l’eau froide en plein hiver LOL

Continuer la lecture de « Karaoké pour Otaku »

Takayama, ville étape pour Shirakawa-go

On revient un peu à mon aventure d’il y a trois semaines, pour vous parler de la ville Takayama…
Perdue au milieu de nulle part dans la préfecture de Gifu, Takayama ou Hida-Takayama, n’était pour moi qu’une ville étape de mon trip de 48h dans un Japon plus « profond »… Mais je souhaitais sauter sur l’occasion pour compléter ma collection de photos du Japon afin d’avoir une plus riche iconographie pour un 4ème livre (d’ailleurs si vous avez des photos de Hokkaido ou du Nord du Japon lisez le « PS » en bas 😉 ).
Takayama
De Nagoya j’ai pris le train jusqu’à Takayama (ayant raté un des 2 rares bus directs faisant Nagoya -> Shirakawa-go), et une fois sur place, ayant une heure à tuer avant de prendre le bus Takayama -> Shirakawa-go, je me suis dit que c’était l’occasion de faire un saut dans le centre historique de la ville (San-machi Suji) pour repérer un peu les lieux et faire quelques photos au soleil couchant.
Ouaip, ben le centre historique faisait plus penser à un centre touristique, et la lumière pas terrible m’obligea à revenir faire des photos le lendemain quand je repasserai par-là.
Après avoir rempli 8Go à Shirakawa-go il était temps d’enchaîner avec Takayama (à juste 1 heure de bus), et mes craintes se sont confirmées… le centre est ultra touristique et son histoire de ville spécialisée dans l’alcool a clairement tourné tous les commerces dans ce sens (les boutiques/fabricants d’alcool sont identifiés avec la boule de chépakoi que l’on voit sur mes photos). Bon, je ne traîne pas trop dans le coin, achète une bouteille pour bôpapa et file prendre le bus direction Matsumoto !
Ah, il paraît qu’il y avait une allée aux temples assez mignonne… elle m’a échappé sur le plan, par contre je n’ai pas loupé la « Maison de la cuiture » indiquée sur celui-ci… voir mon tweet ici !

PS Urgent : je travaille actuellement sur un 4ème livre, et je recherche des personnes ayant des photos de qualités d’Hokkaido ou du Nord du Japon… de préférence sous la neige. Vous serez bien sûr dans les crédits photos du livre, et chaque cliché retenu sera rémunéré (ne vous attendez pas à une somme mirobolante puisque cela se fait au prorata du nombre total de photos du livre) !

Continuer la lecture de « Takayama, ville étape pour Shirakawa-go »

Une journée ordinaire à chasser les Sakuras vol.3

Amusant comment je croise tous les matins ces petits jeunes fraîchement diplômés et plein d’espoirs pour la nouvelle carrière qui les attend… s’ils ont fait le bon choix d’entreprise bien sûr !
C’est en effet en ce moment (l’année scolaire débutant en Avril au Japon… pour coïncider avec les Sakura) qu’est la période de stages (qui se fait après l’université et non pas pendant le cursus scolaire), marquant le début d’une nouvelle vie dans un costume sombre, qui ne restera pas bien frais et neuf longtemps, très vite… trop vite… imbibé des effluves d’alcool qu’impose le relationnel dans une compagnie nippone (à noter que selon les dernières statistiques les femmes ont dépassé récemment les hommes dans la consommation d’alcool), dans les réunion du soir… Oui, les japonais travaillent tard, c’est un fait ! Mais étonnement les réunions qui les retiennent si tard se font toujours dans l’Izakaya du coin…
Jeunes étudiants japonais découvrant le monde du travail pour leur stage après l'université
C’est là toute la force des Sakura (cerisiers en fleurs) que de révéler au grand jour cet état de fait ! Ah oui, ceux qui sont en ce moment au Japon, découvre encore un beau contraste, dont est capable le pays, entre la splendeur de la nature quand on lève la tête dans les branchages des cerisiers, et la triste (ou joyeuse) condition humaine sous l’effet de l’alcool quand on regarde à leur pied… :-p

PS : désolé pour les blancs en ce moment sur le blog… je suis dans les dernière ligne droite du 3ème livre et j’ai un emploi du temps chargé de Tokyo Safari ! Mais n’oubliez pas d’aller sur la section Live qui est mise à jour quotidiennement 😉

Continuer la lecture de « Une journée ordinaire à chasser les Sakuras vol.3 »