Tokyo Immanquables : soirées disco, électro, jeux-vidéos, Otaku, Cosplayer, manga et japonaises en petites culottes !

Et oui, avoir tout ça réuni en une seule soirée/endroit c’est possible ! Ca s’appelle No Pan Night ! L’ami Mehdi m’avait il y a quelques mois demandé de l’aider à filmer pour Netageo une soirée assez spéciale en discothèque près de Tokyo, conjuguant dance floor et cosplay… une invitation pour les Otaku de sortir de leur chambre et aux clubbeurs de découvrir la culture manga/otaku et s’essayer à leur danse : le Otage (à lire Otagué… qui consiste à danser avec des bâtons lumineux et pousser des cris… humhum souvenez-vous de mon post sur la soirée Otaku à Akihabara) !
Au menu de la soirée (basé sur la thématique du manga Panty and Stocking with Garterbelt), on avait donc beaucoup de jolies japonaises en petites culottes, un simple appareil qui loin d’être de la provocation était juste un déguisement basé sur la série animée… et bien d’autres cosplayers en tous genres… mais généralement en accord avec le thème de la soirée.
Jeunes japonaises en petites culottes No Pan Night
Les musiques électro étaient excellentes, reprenant des thèmes manga (anisong) ou musiques de jeux vidéo, les connaisseurs comprendront que ça bougeait bien vu que derrière les « consoles » on avait Shimamura, Geek Boy, Teddy Loid et surtout Taku Takahashi de m-flo (voir son portrait qui conclut la galerie) ! Ah, et c’est sans oublier les chanteuses Debra Zeer et Aimee B !
Bref, une excellente soirée pour les fans de clubbing et de manga ! 😉

Découvrez-en plus et sentez mieux l’ambiance dans la vidéo que j’ai faite avec Medhi sous la galerie ! Retrouvez aussi en live sur le web les mix de TCY Radio.
Et comme vous serez tenté d’aller vivre presque la même chose à la Japan Expo à Paris ce week-end, ne manquez pas une nouvelle fois la promo pour les Tako Yaki, Okonomiyaki & co. que je fais avec AtsuAtsu : les bons de réduction sont à imprimer en cliquant ici !

Continuer la lecture de « Tokyo Immanquables : soirées disco, électro, jeux-vidéos, Otaku, Cosplayer, manga et japonaises en petites culottes ! »

JaLaLa Neko Café, entrez dans un Café à chats au Japon !

Neko Café, ou comment prendre son café au milieu de plein de chats… Pour ça, vous me direz qu’il suffit d’aller chez la grand-mère du coin… Mais voilà, pas évident de s’inviter chez les gens au Japon, et puis pas forcément l’envie de boire un café saupoudré de poils de chat…
Direction donc un vrai Neko Café (Café à chats), où les chats de race ne perdent pas leurs poils (oui ils sont fort ces japonais) et où l’on peut lire des mangas !
JaLaLa Neko Café
Depuis 6 ans on voit ouvrir un peu partout au Japon (mais surtout à Tokyo) ces cafés dont la particularité est d’abriter de nombreux chats généralement de races différentes. Mais pourquoi un tel engouement pour les Neko Café au pays du soleil levant ? Il faut savoir qu’au Japon, souvent les bailleurs ou les règlements internes d’immeubles interdisent les animaux de compagnie que sont les chats et chiens, du coup impossible aux habitants d’avoir un animal… Pourtant le contact avec nos amis les bêtes est bien connu pour agir comme un déstressant (s’ils sont propres et bien élevés… ce qui est forcément le cas au Japon 😉 ), et ça les japonais en ont bien besoin !
Le chat étant assez souple pour devenir le meilleur ami et donner de l’affection à celui qui lui donne à manger, il était plus amène à coller à ce genre de concept plutôt qu’un chien qui zappe plus difficilement d’une personne à l’autre et qui aurait réclamé de sortir régulièrement.
Bref, on trouve donc des Neko Café un peu partout à Tokyo et leur standing/prix varie de l’un à l’autre… Comme on cherche plutôt un côté intimiste pour ce genre de lieu et de préférence pas trop touristique (vous trouverez souvent le Nekorobi à Ikebukuro dans les guides), je vous donne ma bonne adresse qui plus est, sera très certainement sur un de vos parcours à Tokyo, puisque située dans le quartier d’Akihabara : le Neko JaLaLa Café (voir son site internet ici).
Comment ça se passe ?
– vous avez tout d’abord une sorte de petit sas d’entrée pour prendre un numéro (le temps est limité à des tranches de 30 minutes, comptez par personne : 500 Yens pour la première et 150 à chaque supplémentaire) et vous déchausser.
– ensuite direction les toilettes pour vous laver les mains car il faut avoir les mains propres pour toucher les chats !
– passez commande d’un boisson (environ 300 Yens) sur la carte en japonais/anglais
– prenez le temps de lire les consignes d’usage (ne pas brusquer les félins, photos autorisées mais sans flash… etc…), puis découvrez les fiches de chaque chat
– enfin profitez du temps que vous avez pour donner à manger, caresser et jouer avec vos nouveaux amis !

Les clients sont très variés, on a autant d’hommes que de femmes, et la proximité du quartier d’Akihabara fait que l’on croise souvent des Otaku en manque d’affection/amis venu ici pour se relaxer, retrouver leur amis à 4 pattes et échanger/parler avec d’autres personnes… de vraies grand-mères à chats 😉

Continuer la lecture de « JaLaLa Neko Café, entrez dans un Café à chats au Japon ! »

Soirée Otaku avec Usagi No Namihey et FICE

Jeudi soir, j’étais invité à une soirée au Akihabara85 HACO organisée par Genki Japan pour présenter à des officiels du gouvernement japonais ce qu’est la culture Otaku et plus particulièrement celle liée au idoles d’Akihabara. On a donc eu droit à Usagi No Namihey (qui était à la Japan Expo à Paris) et le groupe FICE, les deux accompagnés par leurs fans les plus fervents !
FICE
Comme ça allait être du « lourd » on nous a fait une petite introduction en douceur avec l’excellent Keisuke qui fait revivre le Shamisen avec des compositions modernes, ainsi pour faire la transition il a fait une petite interprétation au Shamisen du générique de Dragon Ball (voir la vidéo que j’ai diffusée en direct ce soir-là ! Cliquez ici ou jetez-y un œil après la galerie photos tout en bas !). Ensuite est arrivée l’idole Otaku montante du moment : Usagi No Amihey qui a interprétée son mégatube « Milk » avec le refrain « nian nian », ou « miaou miaou » à la française, qui vous fera sortir de votre réserve, et créera une pulsion incontrôlable vous poussant à faire des p’tits mouvements de mains, façon « chat kawaii » de droite à gauche (croyez-moi, si vous respectez la chorégraphie de cette seule chanson, vous n’aurez point besoin d’une séance de fitness… j’ai bien perdu 2Kg…).
L’autre groupe de la soirée, avec des fans encore plus « impressionnants » était FICE… notez le personnage étrange derrière les chanteuses… Là, c’était vraiment psychédélique ! 😯

Bon je vous prépare un article expliquant cette tranche de la culture nipponne, avec le détail des danses Otaku que sont le Parapara et le Otagei… Hummm, tout un programme des plus exaltants 😉

PS : pour rester dans la culture underground, ne ratez pas l’article de Valérie dédié au style vestimentaire Dolly Kei sur la partie portail du site : c’est ici !

Continuer la lecture de « Soirée Otaku avec Usagi No Namihey et FICE »

Yokoso! Japan

Yokoso! Japan ! Et oui, me voici de retour au Japon après 2 semaines en France. Désolé pour le vide laissé sur le blog, mais c’était vraiment la course, entre la famille, les amis, les rendez-vous travail, la sortie du nouveau livre (tiens d’ailleurs j’ai laissé des livres signés à la librairie Voyageurs du Monde ! Il y en a que 10… courez 😉 )… etc…
Du coup je n’ai même pas pu faire tout ce qui était au programme, la p’tite en avait marre d’être trimbalée de droite à gauche, et je n’ai finalement pas pu voir tout le monde (désolé pour ceux que j’ai ratés…).
Bref, on est enfin rentré (sous la neige vendredi) et j’ai enchaîné direct sur les derniers textes du 5ème livre… heureusement que le ciel bleu était au rendez-vous aujourd’hui !
Groupe de jeunes filles pour les Monja
Grande nouvelle pour ceux qui connaissent Akihabara depuis longtemps et qui s’attristaient de la prolifération des Duty Free Shop (véritables attrapes touristes) aux vendeurs étrangers à la force de vente plutôt agressive (je n’ose même pas imaginer leur SAV) et autres grandes enseignes de vêtements prenant la place des petites boutiques d’électronique/manga. Après avoir fait fuir pas mal de japonais du quartier, cela vient d’avoir un effet finalement positif… En effet, Akihabara perdant de plus en plus son côté électronique/Otaku/manga/décalé, ce qui n’est finalement pas bon pour la nouvelle campagne Cool Japan du gouvernement (ben oui, un quartier avec de plus en plus d’attrapes touristes n’est plus vraiment cool…), la mairie de Tokyo a dû décider de rendre l’avenue d’Akihabara de nouveau piétonne le dimanche, pour attirer du monde ! Youhou !
Il faut savoir que l’avenue était autrefois fermée tous les dimanches et accueillait de nombreux show d’Otaku/Cosplayer/Artistes, trouvant là un lieu idéal pour s’exprimer… mais après le massacre perpétré par un Otaku et coûtant la vie à 7 personnes le 8 Juin 2008, les autorités avaient décidé que le lieu ne serait plus piéton et fit interdire les représentations (c’est toujours le cas par contre), car attirant trop de personnes « bizarres ».
Avec le retour du dimanche piéton, aujourd’hui j’ai donc pu me balader tranquillement au milieu de l’avenue d’Akihabara (très surveillée) avec des milliers d’autres personnes ! Il ne manque que les représentations de rue pour redonner au quartier un peu de sa superbe. 😉

PS : j’en avais déjà parlé, pour ceux qui cherchent les meilleurs prix au Japon, je vous recommande le site Kakaku.com ! Et si vous ne comprenez pas le japonais, suffit de regarder les URL où pointent les liens 😉

Continuer la lecture de « Yokoso! Japan »

Karaoké pour Otaku

L’autre jour je suis tombé par hasard sur un sympathique karaoké pour Otaku (fan de mangas/jeux vidéos qui ne sort pas beaucoup de chez lui) du côté d’Akihabara (logique). En plus d’avoir une déco stylée manga (il y a une pièce Evangelion), on peut bien évidement chanter… des génériques d’animés, commander des boissons (sans alcool… Otaku oblige) et des choses très calorifique à manger… mais aussi… on peut jouer à d’anciens jeux vidéos (le choix de cartouches de jeux à l’entrée est impressionnant) sur des consoles d’époque !
Karaoke Otaku à Akihabara
Faudra que j’essaie ça un jour ! Si il y a des volontaire dans la salle 😉
Aussi, je vous en avais parlé dans la partie Live ou sur Twitter (pour ceux qui me suivent), le sanctuaire Kanda Miyojin à de nouvelles plaquettes de vœux faites par des mangakas en herbe ou professionnels (car certaines sont magnifiques !)… J’ai l’impression vu le nombre (beaucoup plus que l’année dernière), que le sanctuaire surf sur la proximité d’Akihabara pour attirer un nouveau public… et je me demande même si il n’y avait pas eu un petit évènement pour ça (car on est passé d’une dizaine de plaquettes stylées manga à une bonne centaine !)… et le lendemain de mon passage il y avait le fameux festival de je mouille ma culotte à l’eau froide en plein hiver LOL

Continuer la lecture de « Karaoké pour Otaku »

Idée balade à vélo de Tsukiji à Akihabara

Voilà une petite idée de balade à vélo que vous pourriez faire. Alors faites fi des avertissements du Lonely Planet (cf. mon tweet à voir ici), et profitez des joies de la petite reine dans la mégapole Tokyoïte !
Balade à vélo le long de la Sumidagawa
Le vélo est sans nul doute un des meilleur moyen de locomotion à Tokyo, il faut certes faire attention, car on y roule un peu n’importe comment (tantôt sur le trottoir, tantôt sur la route… voir même souvent au milieu de la route à contre-sens…), mais ça permet d’avoir un nouveau regard sur la ville, et ce, avec une grande liberté !
J’ai donc testé une petite remontée de la rivière Sumida en partant du marché aux poissons de Tsukiji pour finir dans l’univers High-Tech et Otaku d’Akihabara ! Sur le chemin vous vous arrêterez manger un bon Monjayaki à Tsukishima et passerez voir les Sumotori au Ryogoku avant de retraverser la rivière pour rejoindre Akihabara.

Tiens, à propos des Sumos, en ce moment il y a le championnat d’hiver qui se joue au Ryogoku ! L’occasion de croiser ces légendes vivantes et d’en prendre en photo (il faut toujours leur demander ! Il refuse que très rarement, souvent parc’qu’ils sont pressés c’est tout !). Voilà ce que j’avais fait il y a 2 ans pour le championnat d’automne Aki Basho : voir ici !

PS : j’ai rajouté une Google Map sur le post de l’escalator 😉

Continuer la lecture de « Idée balade à vélo de Tsukiji à Akihabara »

Quand les Sentaï supers-héros et autres Maids débarquent au temple Ryohoji pour faire du Omochi !

Oui, je sais, j’aurais pu faire plus court quand même comme titre… mais bon, là comme ça faisait longtemps que je n’avais pas pianoté de post… ça me manquait et j’avais un gros besoin d’expression……… humhum…
Et bien pour en revenir au sujet du jour, ce samedi avec d’autres petits frenchies, on est allé se perdre à perpète dans la banlieue Tokyoïte pour assister au petit event (évènement) que m’avait signalé Mari dans un précédent post.
Des Mochitsuki-taikai, on connaît, j’en ai vu souvent (et ceux qui ont suivi le Shikoku Tour se souviennent très certainement de mes exploits dans ce domaine, que Florent a immortalisés en vidéo) : c’est l’art de piler le riz en rythme et de façon traditionnelle. Mais voilà, on n’allait pas faire plus d’une heure de train juste pour voir ça ! Le temple Ryohoji a la particularité d’être un temple très manga (plus côté animation que BD), et bien que le responsable soit un moine bouddhiste des plus classiques, la Miko qui l’assiste est une cosplayeuse habillée en déesse manga bouddhiste… Oui ! De quoi attirer un bon paquet d’Otaku au temple, et inciter les jeunes à trouver la voie de la sagesse (c’est surtout ça le but… entre-autres 😉 ).
Mochitsuki-taikai par une Maid Café au temple Ryohoji à Tokyo Japon
Et comme ce temple commence a faire du buzz autour de cette déclinaison manga du bouddhisme, en plus du merchandising qui se crée autour du personnage de la Miko, il accueille du coup des évènements bien particuliers pour ce genre d’endroit, peu propice au cosplay et autres combats de supers-héros (bon en même temps ça reprend toujours les mêmes lignes du Bien contre le Mal…). En plus, les petites Maids (si vous ne voyez pas de quoi je parle, retourner sur ce post ici) du coin semblent avoir adopté l’endroit et sont aussi de la partie.
Donc l’ambiance était bien fun et très inattendue… l’ouverture de l’évènement avec le combat entre le méchant pas beau (mais super bien réalisé) et le Sentai (le gentil au costume un peu kitch) nous a scotchés direct, après, bon, les p’tites Maids qui font leur « MoeMoe » pendant qu’on pile le riz pour faire du Omochi, c’était limite « normal »… LOL

PS : ceux qui sont fans de l’émission Kyou de France3 reconnaîtront très certainement son animateur, et une vidéo signé Kapoué devrait suivre prochainement 😉
rePS : merci pour les dons ! En plus de m’aider à financer les projets, ça me met un coup de pied aux fesses pour me bouger et aller faire des reportages originaux 😉

Continuer la lecture de « Quand les Sentaï supers-héros et autres Maids débarquent au temple Ryohoji pour faire du Omochi ! »

Safaris Photos, les super visites guidées pour voir Tokyo autrement repartent !

Ayé les supers Safaris photos sont repartis ! Après un mois de Novembre plutôt calme, j’ai fini Décembre avec 2 groupes de 7 et 6 personnes (le 29 et 30) ! Ils avaient la patate, et il fallait bien ça pour tenir un Safari photo en mode « survivor » (de 9h30 à 21h00). En tout cas malgré la fatigue, du matin jusqu’au soir le sourire était toujours aux lèvres 😉
La vue sur Akihabara au loin la nuit à Tokyo
Pour une fois, je me suis dit que j’allais faire un peu plus de portraits des participants que des endroits visités (je finis par les connaître par cœur 😉 ). Bon certains ne voulant pas trop faire de d’envieux autour d’eux ou parmi leurs élèves (ben oui, ils ont trop de chance d’avoir eu David comme guide 😉 ) ont souhaité que leur visage soit flouté (en fait j’ai plutôt rendu hommage à Ghost in the Shell)…….. naaannnnn, c’est pas parc’qu’ils me font la gueule, à cause des ampoules qu’ils ont chopées au bout de 20km de marche forcée :-p
Bref, un grand merci à Dambe, lecteur du blog, qui a réussi à organiser ça avec sa petite troupe… pas facile de gérer 14 personnes (oui, je sais, 7+6 ça fait 13… mais y’en a un qui n’avait pas fait gaffe que son passeport avait expiré juste avant de prendre l’avion……) ! Bravo et merci 😉

Alors pour ceux que ça intéresse de suivre la même aventure (attention, vous n’êtes pas obligé de faire la version « survivor », la classique se termine généralement à 19h00), il vous suffit de me contacter en allant sur le formulaire « Contact » en haut du menu à droite ou tout simplement en cliquant ici ! Et mieux vaut s’y prendre 2 mois à l’avance car certains jours sont déjà bloqués pour des agences de voyages comme Autrement Le Japon qui proposent mon Safari dans leurs prestations.

PS : je tenais aussi à remercier chaleureusement tous les participants aux Safaris Photos de 2009, et les nombreux trésors du terroir français que beaucoup m’ont apportés en cadeau ! Je peux vous dire que pour les fêtes j’ai fait péter les terrines, le foie gras, les cornichons Mailles, les saucissons, les chocolats, marrons glacés, bonbons à la mirabelles…….. 😉

Continuer la lecture de « Safaris Photos, les super visites guidées pour voir Tokyo autrement repartent ! »

Fukagawa Hachiman Matsuri – concours de t-shirt mouillés de l’ère Edo !

Dans la catégorie matsuri (festival) japonais rafraîchissant, on avait eu droit au Daikoku-sai matsuri cet hiver… mais là on se les gelait vraiment… et hier c’était donc le Fukagawa Hachiman matsuri, l’été ça passe mieux !
En ces temps de fortes chaleurs, je peux vous dire que ce genre de festival était des plus salvateur ! Mon Canon 5D l’a un peu moins apprécié, mais quitte à mourir autant le faire au combat 😉
Fukagawa Hachiman Matsuri - Water Festival ou T-shirt mouillés japonais
Le parcours dans le quartier se fait en plusieurs étapes (avec souvent le transport du mikoshi -temple portatif- en camion entre chaque)… et après avoir raté les 4 premières (ça commençait à 7h50… et la 3ème et 4ème étapes étaient dans des zones nouvelles, les charmantes petites maisonnettes ayant laissé place aux immenses cages à lapins… en même temps les traditions y perdurent… mais ça fait « bizarre »), je me suis rattrapé sur la 5ème jusqu’à en remplir ma carte mémoire (du coup la suite s’est faite sans moi…).
Bon, faudra quand même que je m’organise mieux les prochaines fois (repérages, disque de backup, protection pour l’eau histoire d’être au cœur de l’action……..), du coup je suis un peu déçu du résultat avec des photos sympas mais sans plus…

PS : comme pour ce festival, j’essaierai de prévenir via mon Twitter et Facebook (merci de mettre un message avec votre demande de mise en relation… 😉 ) quand j’irai en suivre un… comme ça, si ça vous dit de me rejoindre… 😉
PS2 : le poisson que l’on voit c’est du Fugu… prêt à finir dans une assiette !

Continuer la lecture de « Fukagawa Hachiman Matsuri – concours de t-shirt mouillés de l’ère Edo ! »

A Akihabara, les Maids réchauffent les coeurs et refroidissent Tokyo !

Alors, pour ceux qui ne seraient pas au fait des news d’Akihabara, le quartier organise régulièrement des petits évènements et autres Matsuri.
Mais comme j’ai pas toujours le temps de répondre aux invitations, j’en rate pas mal… sauf le week-end dernier car ça faisait longtemps que je voulais photographier cette coutume ! Ainsi, j’ai eu droit à une belle brochette de Maids (vous savez ces jeunes filles habillées en soubrettes -mais pas seulement- et qui servent le café en faisant plein de roupoutou et dessins de coeurs -bon après y’a plein de variantes-, aux Otaku et autres Salaryman en manque d’affection…. mais aussi aux nombreuses jeunes femmes -oui c’est surprenant- qui y viennent prendre un café -et choper un futur mari docile ?- :-p ) jetant de l’eau dans la rue pour rafraîchir la ville en ces périodes de fortes chaleurs.
Maids à Akihabara
Bon, dans le principe c’est pas une mauvaise idée (normalement c’est censé être l’eau du bain que l’on change), mais en même temps si les magasins baissaient leurs clim’ réglées sur 15 degrés ça permettrait de diminuer les émissions de chaleur de ces dernières (et de moins chopper la crève)… Où est passé le principe de base du Cool Biz de l’ancien premier ministre Koizumi ? C’était pas juste on fait tomber la cravate et la veste… c’était surtout on se calme sur la clim’ !

PS : pour ceux qui se demandent… on a bien ressenti le tremblement de terre… « fort » mais super lent… donc à part une impression d’avoir abusé du saké, rien d’autre à signaler 😉

Continuer la lecture de « A Akihabara, les Maids réchauffent les coeurs et refroidissent Tokyo ! »