Fuji san – Part I : L’ascension du Mont Fuji de nuit

Il existe des choses que l’on se dit devoir faire au moins une fois dans sa vie… et gravir le Mont Fuji était sur ma liste ! Alors quand mes 3 compères furent d’attaque, il n’était plus question de reculer !
Aujourd’hui je vais vous conter la montée, qui restera à jamais gravée sur ma rétine comme une des plus belles expériences visuelles de ma vie ! Faut dire pourtant que ces dernières semaines j’ai bien enchaîné niveau spot photo du Japon… mais celui-là on ne le commande pas ! La nature seule décide de peindre ou dépeindre son œuvre aux plus courageux.
Montée du Mont Fuji de nuit
Tout commence à 18h30 avant-hier (vendredi 20 Août) à Yokohama… autant on s’était bien préparé pour l’équipement, autant on a été de vrais fainéants (personne n’avait cherché) pour collecter les renseignements sur la route à suivre jusqu’au sommet. Mais heureusement, on pointe la bonne 5ème station sur le GPS de la voiture (il faut faire TRÈS attention car il y a plusieurs 5èmes stations !), direction donc la 5ème station Kawaguchiko (que certains pensent être par erreur Yoshida-guchi qui est une station différente mais dont les voies respectives se rejoignent à la 6ème station…) ! Après 3 heures de route et la traversée d’un orage qui ne nous rassure en rien pour la suite de l’expédition, on arrive à 21h30 dans les embouteillages pour le parking de Kawaguchiko au-dessus des nuages.
Après s’être équipés et avoir marché pendant quelques minutes, on arrive enfin à 22h00 à la 5ème station Kawaguchiko… Là, grosse surprise ! On dirait un méga centre commercial, avec magasins, restaurants et hôtel, et l’équipement Louis Vuitton de certains qui tranche clairement avec les sacs de montagne des autres… Enfin bref, sur la voie principale Yoshida Trail (notez bien le nom de cette route -jaune-, c’est important !) qui va au sommet l’uniformité se crée et l’on sent que ça ne va pas être une partie de plaisir !
La quasi pleine lune est magnifique, et offre un phare sur le spectacle grandiose qu’est la nappe de nuages recouvrant la vallée… en fait le reste du monde, tant ça semble s’étendre jusqu’à l’horizon ! Je cale l’appareil par terre ou sur des rochers pour faire de longues poses, donnant par moment l’illusion d’une photo de jour. Je jubile, tellement c’est beau ! :-p
Ça avance tranquille, et de la 6ème station le chemin éclairé par les lampes frontales des premiers grimpeurs semble assez facile… une randonnée sympatoche entre amis quoi !
Hum hum, à partir de la 7ème station à 2700m d’altitude, ça commence à raidir un peu, mais le groupe reste solidaire 🙂
8ème station « Taishikan » 3100m, là les mains ont été mises à contribution pour l’atteindre, et l’on compte un retardataire qui commence à bien avoir du mal à suivre notre rythme de tête. La fatigue se fait sentir mais quand je décide d’éteindre ma lampe pour admirer le paysage………. j’en pleure tellement c’est beau ! Les photos pour une fois retranscrivent bien la splendeur naturelle qui s’offre à nous… J’ai l’impression de voir le cosmos à travers un des meilleurs télescopes, sauf que dans le cas présent les galaxies et autres supers-nova se trouvent juste là… à mes pieds ! Mon cœur bat la chamade rien que d’y repenser ! 😮
La 9ème station marque la dernière ligne droite, et les embouteillages se font sentir avant le passage du premier torii (portique) du sanctuaire (au sommet)… Après le franchissement de ce dernier, la batterie de mon réflexe lâche et il refuse de s’allumer… Je décide de le ranger dans le sac à dos et de continuer avec le petit Ixus, d’autant que ça monte très raide maintenant !
Beaucoup préfère arrêter là la montée pour admirer tranquillement le lever du soleil… avec mon compagnon de tête (l’autre agonisant… mais luttant bravement beaucoup plus bas), on décide de faire de même à 4h30. J’en profite pour réchauffer la batterie de mon bon vieux Canon 5D (il a encore bien morflé le pauvre… la roche volcanique étant bien tranchante), pour obtenir un dernier souffle et immortaliser l’instant sur un capteur digne de ce nom ! Gagner ! Elle est repartie de plus belle !
Après quelques dizaines de minutes (à 5h15), on atteint le sanctuaire shinto et par là même le sommet du Mont Fuji (3776m si on va tout en haut du plus haut rocher), plus communément nommé Fuji San au Japon (et mal interprété par « Fujiyama » en français). Après un petit tour du propriétaire (on n’avait pas la force de faire tout le tour)… sans grand intérêt, puisque le Fuji est superbe de loin, mais le sommet se résume quant à lui à un cratère, des cailloux, et des distributeurs de boissons hors de prix (500 Yens la petite bouteille d’eau)… on sabre la bouteille de bière Erdinger avec l’arrivée du dernier membre de notre « cordée », tout en admirant le paysage ! LOL
Le prochain post sera sur la descente… aux enfers ! ^^x

Point infos : la montée ne s’improvise pas niveau équipement, et je vous recommande donc de bien penser à :
– 1 bonne paire de chaussures qui tiennent bien les chevilles car il faudra sur la fin passer de rocher en rocher
– 1 lampe frontale
– 1 paire de gants (la roche est tranchante) que l’on peut acheter à la 5ème station pour 200 Yens
– 1 un T-shirt manches longues
– 1 pull-over
– 1 K-way ou parqua pour se protéger de l’humidité ou du froid… voir des deux !
– 2 litres d’eau ou 1 litre d’eau et le reste en boissons (jus de fruit… bière…)
– et des petites serviettes, dont une que vous attacherez autour du coup pour minimiser la coulée de sueur dans le dos

Merci à Vincent qui avait été de bon conseil 😉

PS : les photos n’ont pas été retouchées d’un poil ! 😉

55 réponses sur “Fuji san – Part I : L’ascension du Mont Fuji de nuit”

  1. Pour avoir également gravi le Mont Fuji de nuit, je confirme, c’est une expérience superbe ! Par contre je l’avais fait à une date pas vraiment vraiment autorisée et donc il n’y avait personne. A voir les photos, l’ambiance est vraiment différente.
    Je n’avais pas eu la chance d’avoir un tel temps et ça semble vraiment être superbe vu d’en haut quand on peut voir quelque chose ! 😉

  2. Très bonne initiative David !
    – Je souligne encore une fois l’importance du pull.
    Car vu la chaleur en bas en été, il est tentant de se contenter du kway en se disant que couper le vent va suffir… et non ! et le froid est épuisant.
    – Sac appareil photo, le petit oui, et en cas de tentation du reflec pour prendre une belle photo d’en haut, pas de sac en bandoullière.
    – Pas la peine de prendre de café pour le matin, il y a un distributeur en haut. il y a toujours des distributeurs.
    – Les chaussures qui tiennent bien la cheville sont importantes pour la dessente sur les cailloux, les gens en tenis souffrent, avec un équivalent de rangers cela permet de se laisser glisser.

  3. Très intéressant… Mais largement trop de monde de mon point de vue ! Il faudra que je le fasse, mais je le ferais certainement hors-saison, excepté si c’est trop risqué d’un point de vue légal ^^

  4. Ouaou ca a l’air magnifique ! Ca donne vraiment envie, mais la sportive du dimanche que je suis serais surement à la traine vite fait :/ A voir … En tout cas superbes photos ! Tu dis que la saison se termine à la fin du mois, mais elle commence quand ?

  5. Le plus important est de bien se protéger du froid mai de laisser son corps respirer. Un bon t-shirt a manche longue, un pull et un Kway m’avait suffit pour la montée la première fois.

    Une expérience que je retentirai l’année prochaine.

  6. Excellent le serpent lumineux 😎 ça doit être grandiose d’être au dessus des nuages comme ça !
    Sinon, c’est dingue tout ce monde, on se croirait dans le metro à l’heure de pointe ! 😯

  7. vous avez étè récompensé de votre effort en arrivant à plus de 3000 m déjà avec cette impression de pouvoir toucher les étoiles çà doit être magigue et apres d’attentre et de voir ces magnifiques images du soleil qui transperse les nuages sachant que ses derniers n’ont pas atteints le sommeil cela donne de belles couleurs jusqu’au levé total du soleil et qui donne un jolie panorama avec ses nuages qui tapissent l’horison je comprends mieux cette émossion de cette beautée naturelle,merci!!!

  8. C’est magnifique !
    je quitterai bien mon quotidien pour monter le mont Fuji et voire le lever du soleil, même si un petit entraînement s’imposerait avant de partir …
    on ne se croit plus sur Terre en voyant tes photos, merci de ce fabuleux voyage le temps de quelques minutes, je veux repartir au Japon … ;-(

  9. waouhhhhhhhhhhh!
    comment: t’as pas pris le vélo :-p
    superbes photos, ça fait rêver! merci car vu mon genou je ne risque pas de faire cette ascension ^^x
    ya pas des porteurs, lol

  10. Hello,

    Magnifiques photos : cela donne envie de le faire également. A quand le Fujisan-safari ? 🙂

    Sinon quelles sont les autres "expeditions" que tu souhaites faire dans la vie ?

  11. Rahhhhh Daviiiiidd !!!! que viens tu de faire !!! Moi qui avais comme projet d’effectuer cette ascension l’année prochaine, qu’as tu fait ? Mon désir est totalement………….décupler !!!
    J’ai crains de te lire au risque d’y perdre le plaisir, et finalement tu m’as donné encore plus envie d’y aller. Après le marathon de Tokyo cette année (et peut être 2011 qui sait), assurément je me fends du Fujisan l’été prochain.
    Tu passeras le bonjour à Yuna de la part des deux terreurs franco-japonaises de Machida. :-p

  12. wouahhhhhhhh
    jolie trip ! magnifiques photos !

    et dans tous cela, tu es dans quelle forme apres un tel exploit ? fracasse ?

  13. Un conseil oublie par David:
    Le walkie-talkie que nous avons amene a bien aider, surtout le "retardataire" de la bande.
    Nous en avions deux, le premier en avait un et le dernier l’autre, comme ca pas de perte en route et on peut s’encourager a distance.
    Cette balade a ete memorable pour moi surtout pour les yeux… et aussi pour les jambes ^_^ :-p

  14. Salut David,
    Fidèle lecteur, je post pour la première fois pour te dire que tes photos de nuit sont magnifiques.
    Va falloir les proposer en format 4par3 tellement c’est beau!
    Mon 5D est maintenant jaloux, j’ai plus qu’a préparer mon voyage l’année prochaine.
    Le hors saison est tentant, mais crois-tu que ce soit vraiment risqué? (j’ai pas dit que je voulais y aller en plein hiver !!!)
    Encore bravo.

  15. Waaaaaaaaaaaaahouuuuuuuuuuu! 😯

    C’est tout simplement sublime !!!
    ça me donne encore plus envie d’aller au Japon..

  16. Je ne me suis pas montrée très loquace dans mon tout premier commentaire, je tenterai donc de faire mieux pour le deuxième… Que dire de ces sublimes photos du Fuji san à part qu’elles m’ont tout simplement mis des étoiles dans les yeux! Je n’ai maintenant plus qu’une idée en tête, prendre un vol pour le Japon et tenter entre autres cette magnifique ascension. Merci pour le rêve! 😀

  17. superbe photos que tu fais voir cette fois
    et puis bravo pour votre performance qui n’est sans doute pas petite 🙂
    merci

  18. Que d’émotion !… J’ai pris un peu de retard et ce n’est pas l’envie qui manque pour voir toutes ces merveilles.
    Profite, David, tu as l’art de partager ta manière de voir et de sentir les choses… c’est ça, le pouvoir de l’artiste.
    Merci et grosses bises de Baba.

  19. magnifique ;-( 😯 , quel bon bol d’air "frais" nous nous étions arrivé par Gotemba, parking voiture puis 30 minutes de bus et petite grimpette à 278O mais de jour, la grosse montée est prévue pour le prochain voyage
    merci merci

  20. très belles photos 😉
    à faire cette montée pour les prochaines vacances 😯
    PS: est ce bien des pièces dans les poteaux en bois ?

  21. C’est magnifique !
    Mais c’est aussi bondé. Est-ce qu’on peut vraiment profiter du spectacle avec autant de monde autour de soi (et pas mal de bruit j’imagine) ?

  22. Magnifiiiiique!!! mais dites moi, y a un truc qui me chagrine……… y a pas de neige ou glacier au sommet du Fuji san?!

  23. Trop magnifique!!! 😯
    J’ai envie d’aller à L’ascension du Mont Fuji de nuit!!!!!!
    J’adore tes belles photos !!
    J’espère que tu prends encore les photos à Mont Fuji de nuit!

  24. super reportage, ce donne vraiment envie! et merci pour les conseils, ca pourra servir peut etre un jour.
    Et puis merci aussi pour toutes ces magnifiques photos 😎

  25. naikorasu> Pas de neige/glace en ete normalement, il y en avait seulement dans des recoins sombres, vers le somment.

  26. Ahhh L’ascension de toute montagne et particulièrement Fuju-san est une expérience qui reste gravé.
    Je m’en souviens comme si c’etait hier.
    Le seul bémol est toujours le monde.

  27. Je suis monte en haut du mont en juillet 2008 et ça reste un des plus beau souvenir de ma vie. J’y est rencontre quelqu’un de très spécial pour moi… (comme toi au park UENO si j’me souvient bien d’un de tes article 😉 LOL). J’en profite pour te dire un grand merci pour ton blog que je suis depuis longtemps. Bonne continuation!

  28. tout d’abord félicitation 🙂 , c’est toujours un bonheur de voir le soleil se lever du haut d’une montagne (je l’ai encore vécu cet été sur le kilimanjaro).
    Par contre si je peux me permettre, il me semble (pour avoir fait également cette ascension) que la balade est d’autant plus belle quand elle commence le matin (de la station Fujiyoshida de mémoire) pour emprunter le chemin dit "des pèlerins" (pris par…quasiment personne et c’est tant mieux 😉 ). Ca revalorise l’aspect solennel de l’ascension LOL . Au plaisir de te relire

  29. Bravoooooooooooooo à toi ! Et c’est super de nous faire partager ces moments. Encore félicitations et merci beaucoup.
    (Ouais, elle est bien la 97 :-p ).

    Steph.

  30. Très belle photo 😀

    par contre la photo 13 la vendeuse est une top model ? je pourrait pas tenir 1h au japon avec toute ces belles femmes LOL

  31. ahh excellent ! merci pour tes conseils david, c’est quelque chose que je veux absolument faire aussi !!
    vraiment chouette les photos, ça donne envie de la faire cette ascencion !

  32. Ça fait bien plaisir de revivre l’aventure par ton récit et tes photos! J’ai participé à la rando de Fujisan au mois d’août de l’année dernière. J’avais eu beaucoup de chance également, niveau météo et la vue au sommet avec le levé de soleil est juste magique. Par contre il faut bien insister sur le matériel et la préparation. Une amie avait réussit à me convaincre qu’on pouvait grimper sans trop d’équipement et on est donc partie avec des chaussure de rando (tout de même), un parapluie (j’ai vraiment honte en y repensant) et un pull pour le froid…mouais un pull à 3700m, même en été ça ne le fait pas.
    Conclusion superbes souvenirs, une vue à couper le souffle mais le mode "warrior" je déconseille^^

  33. C’est magnifique, mais un point m’interpelle, j’imagine qu’il n’y a pas une trace de vie végétale à une telle hauteur?

    En dehors de l’humidité, rien ne pourrait y apporter de l’eau, et en plus, il y fait toujours beau 🙂

  34. Salut David salut à tous, quel plaisir de regarder des phots de cette qualité là j’en ;-( encore tellement elles sont belles. J’adore spécialement les 39 et 72, quel talent. Par contre j’aurais voulut savoir comment fais tu pour réaliser des photos comme la 18 par exemple?

    Encore merci je vais de suite lire la fameuse descente aux enfers comme tu as dit.

    Nicholas

  35. Vraiment, très belle aventure que tu nous rapportes là, merci encore une fois David ! 🙂

    Et que dire de la n°97 si ce n’est, kampai ! :3

  36. Le rêve ! Quel paysage idyllique ! Il n’y a pas grand chose à dire…il suffit d’admirer tes superbes photos. Merci pour ce moment onirique ! 😀

Les commentaires sont fermés.