Nagano pour se mettre au Vert !

Oui, je sais que je ne donne pas beaucoup de nouvelles ici… mais je reste bien actif sur Twitter, Facebook (qui copie tous les Tweets) et Instagram ! Pas facile de prendre le temps d’écrire sur le site, pas mal occupé avec les Safari en ce moment et aussi un nouveau projet de livre qui devrait arriver début 2018 ! Demain quoi !


Donc comme d’habitude veuillez m’excuser de mon absence…

J’ai fait un break de 3 jours (Youhou, la folie !) le week-end dernier à Nagano ! C’était pas la première fois, mais j’ai ramené beaucoup plus de belles photos que je suis impatient de partager avec vous ! J’en mets un échantillon dans ce post 😉

Petit bonjour à Caroline, lectrice de la première heure, et croisé par hasard à Tokyo ! Le destin !😊

Je laisse des critiques sur Google Map dans les endroits paumés que je visite en m’amusant à imaginer que vous pourriez les lire un jour… le hasard fait bien les choses, non ?

Au plaisir de tous vous croiser aussi ! 😀



100 photos pour en finir avec les Sakura

Aller, la chaleur monte, l’humidité aussi… l’été est vraiment en pleine approche, alors il est temps pour moi de finir d’écouler mon stock de photos de ce printemps ! Donc pour terminer en beauté la série sur les Sakura, voilà dans le désordre : Iidabashi, Zojoji, Hapoen, Nihonbashi, Shinjuku… bref, plein de p’tits coins sympa de Tokyo 😉
Jeune couple japonais en kimono sous les cerisiers en fleur - Sakura
C’est avec un peu de nostalgie que j’ai archivé ces dernières photos de Sakura prises pendant les Tokyo Safari, et je me dis que j’ai encore loupé un bon pacquet d’endroits que je voulais faire… L’an prochain je me garderais des jours sans faire de Tokyo Safari pour avoir la liberté d’aller explorer des spots un peu éloigné comme le Nord de Tokyo ou autour de Waseda…
Je vous laisse faire défiler les 100 photos de ce Sakura 2012 Tour 😉

PS : la photo du post vous rappelle peut être quelque chose, c’est la sœur jumelle de celle que j’avais pris avec l’iPhone et posté sur Instagram ici et dans Tous les Jours le Japon… d’ailleurs je trouve que l’angle que j’avais avec l’iPhone est un poil meilleur, et que du coup la photo est plus jolie… Comme quoi ce n’est pas l’appareil qui fait le job 😉

Continuer la lecture de « 100 photos pour en finir avec les Sakura »

Les Sakura de Ueno pour des Hanami d’agoraphobes

Non, le titre du post est trompeur, car si vous êtes agoraphobe, il faut clairement éviter le parc de Ueno pendant la saison des Sakura ! Il y a un monde fou venu faire Hanami (« regarder les fleurs »… mais surtout là pour se bourrer la gueule… et c’est peu dire), les places sont chères (certains y passent la nuit pour être sûr d’en avoir une pour leur confrérie) et on se croirait en pleine période de soldes dans un grand magasin… Une horreur ! Mais on se fait facilement de nouveaux amis (saouls) et on peut squatter un bout de bâche bleu avec eux !
Sakura Ueno
Bref, si vous recherchez le calme pour faire Hanami c’est plus du côté de Yanaka et de son célèbre cimetière que vous le trouverez. Du coup je n’ai fait cette année que 4 passages à Ueno/Yanaka et pris très peu de photos… Dommage la meilleure journée (en tout tout début de floraison), je n’avais que mon iPhone : cliquez ici pour voir

J’en profite pour vous rappeler que vous pouvez me suivre tous les jours dans la partie Live du site : Tous les jours le Japon !

Aussi pour info, mes 2 Padawan safaristes se sont bien rodé ce printemps et vous proposent d’excellents Hiroshima Safari et Osaka Safari ! Voir les nouvelles bannières en fin de galerie 😉

Continuer la lecture de « Les Sakura de Ueno pour des Hanami d’agoraphobes »

Chidorigafuchi LE spot photo Sakura de Tokyo avec Yasukuni et le Palais Impérial

Si vous cherchez le spot photo pour faire l’image de carte postale de Tokyo… c’est à dire celle que l’on a l’habitude de voir avec les amoureux en barque sous les cerisiers… Et bien c’est à Chidorigafuchi, une des douves du Palais Impérial de Tokyo, et qui au printemps venu, voit tous les cerisiers qui la bordent devenir l’une des images d’Epinal du Japon : du Sakura, en veux-tu, en voilà ! 😉

Je continue donc aujourd’hui ma série des spots Sakura de la capitale… avec l’arrière-cour du Palais Impérial…
Vous pourriez me dire qu’avec tous les Tokyo Safari que j’ai enchainés en Avril et le beau temps, c’était difficile d’échapper aux magnifiques cerisiers en fleurs sur les photos, mais reste quand même certains lieux « mythiques » de Tokyo que l’on se doit de voir et revoir chaque année… des immanquables en soit… du moins si on n’est pas agoraphobe…… 😉
Je regrette quand même d’avoir raté cet évènement (qui avait été annulé l’année dernière pour cause d’après 11 Mars) : revoir mes sumos sous les cerisiers
Et j’ai moins trainé le soir comme là : Sakura de Meguro

Bref, je vais devoir encore m’y coller l’an prochain pour combler les manques 😉

PS : vous remarquerez que c’est souvent la femme qui rame… les hommes japonais doivent apprécier cet instant… pour une fois que c’est pas eux qui rament (pour payer les dépenses de la miss) :-p

Continuer la lecture de « Chidorigafuchi LE spot photo Sakura de Tokyo avec Yasukuni et le Palais Impérial »

Le printemps le long de la Sumidagawa

Alors les connaisseurs et les autres savent que c’est le long de la rivière Sumidagawa à Tokyo que l’on a parmi les plus beaux spots photos de Sakura ! Mais comme ce n’est pas vraiment un secret… c’est un peu la follie le week-end jusque sur l’eau où l’on a droit à de véritables embouteillage fluviaux !
Asakusa Sumidagawa Sakura Tokyo Sky Tree
Pour cette journée de Tokyo Safari (une fois de plus avec Benoit et Marie… quand on aime… 😉 ), j’aurais bien fait la descente de la Sumida en bateau à partir de Asakusa, mais les places étaient chère (dans le sens : il fallait s’y prendre très tôt) et il aurait fallut en plus une lutte acharnée après pour être bien placé… Du coup j’ai opté pour le vélo (souvenez-vous de ce jour où j’ai été victime de la malédiction de L’Oeil du Tako… de fait ça m’a absorbé l’esprit et je n’ai pas pris en photo tout ce que j’aurais voulu, pensant plus à changer de vélo…), c’téait donc parti pour une descente de la rivière tokyoîte vers le Sud !
Pour la petite histoire on a pic-niqué au bord de l’eau… et c’était tellement cool que je l’ai fait plusieurs fois après pour le lunch du Tokyo Safari… Faut dire on a bien été gâté par la météo ce printemps ! 😉

PS : comme d’habitude sur le blog, les photos sont sans trucage ni retouches et sortent quasi directement de mon p’tit Sony NEX5 😉

Continuer la lecture de « Le printemps le long de la Sumidagawa »

Yokohama Sakura Safari

Aujourd’hui commence mon petit break (pas vraiment car dimanche j’ai un cours de photo à faire en plus d’aller voter) après 3 semaines de Tokyo Safari non-stop ! Mais en réalité, il ne s’agit pas seulement de Tokyo Safari car j’ai aussi fait une journée Yokohama Safari (à optimiser pour la rendre moins crevante) et quelques mix Tokyo/Yokohama Safari (ça marche super bien mais je dois travailler mes horaires, car Yokohama est au top quand le soleil se couche…).
Yokohama Sakura
Donc pour commencer ma série sur les Sakura (cerisiers en fleurs) je vous montre une compilation des photos que j’ai pris à Yokohama pendant les Safari… Bon, il manque 2 gros quartiers que sont le Chinatown et Motomachi… je ne sais pas pourquoi je n’y ai fait aucune photo alors qu’on les a traversé à chaque fois… Sûrement prac’que j’y suis tellement habitué…
Je me rend compte que finir la journée dans les horaires habituels n’est pas super pour apprécier l’ambiance nocturne de la ville (bien que les participants sont retournés pour la plupart au Chinatown de nuit), c’est mieux de faire Yokohama en fin d’après-midi comme ce que j’avais fait pendant les tests : Tokyo Safari mashup Tokyo/Yokohama
Donc les prochaines versions des mix Tokyo/Yokohama Safari finiront vers 20h au lieu de 18h30… je vais donc faire une tarification spéciale. Et le Yokohama Safari simple commencera plus tard (genre 11h) et finira plus tard (20h)…

Voilà le témoignage de Benoit et Marie qui ont bien voulu être les cobayes de la version journée entière du Yokohama Safari (ils étaient parmi les premiers à tester le Tokyo Safari il y a 3 ans !) : cliquez ici !

Continuer la lecture de « Yokohama Sakura Safari »

Sayonara Hokkaido

Je traversai Sapporo de très bon matin au son du « Radio No Taiso » (« gymnastique de la radio » voir mon livre Japon 365 Us & Coutumes)… je n’avais pas vraiment eu le choix de l’avion, c’était le premier de la journée. Je quittais Hokkaido et ses étendues enneigées à perte de vue…
Hokkaido
Quand moins de 2 heures plus tard, la neige avait totalement disparu du paysage, c’était clair que je rentrais sur Tokyo la mégapole…
Je pense retourner un jour à Hokkaido et essayer de m’aventurer plus vers l’intérieur… peut-être en famille cette fois là…

Continuer la lecture de « Sayonara Hokkaido »

Collection printemps hivers 2012

Comme en ce moment on passe de l’hiver au printemps puis du printemps à l’hiver… et re-printemps… tout ça en moins de 24h, je me permets donc d’enchaîner les prochains posts sur l’hiver au Japon… en attendant le printemps (qui vient de repartir, parc’que là il fait bien froid ce soir…) ^^x
Retour de la neige à Yokohama
Alors, pour illustrer ce préambule, je vous mets des photos de la micro tempête de neige que l’on a eu il y a 2 semaines sur Tokyo… 15° un jour avec un magnifique soleil, 0° et neige pendant 24h, puis de nouveau 15° et soleil 😯
Ca devient n’importe quoi…

PS : j’ai fait un tour dans le petit temple bouddhiste du coin, d’où les couleurs flamboyantes des bâtiments, ce qui se fait moins pour un sanctuaire shinto (le petit avec le torii -portique- rouge) généralement plus brut et proche de la nature.

Continuer la lecture de « Collection printemps hivers 2012 »

Le jour blanc

Au Japon, le 14 Mars est dénommé le « White Day », c’est ainsi qu’un mois après la Saint Valentin, le garçon qui avait reçu des chocolats d’une ou plusieurs prétendantes fera son choix en lui offrant un cadeau en retour.
Mais pour moi, ce jour est un triste anniversaire, le 14 Mars 2011 ma Maiko quittait ce monde, non pas au Japon mais en France, car il s’agit d’une autre Maiko… celle qui donne la vie en langue Slave : une maman. Mais tout comme l’icône nippone, la mienne était femme de théâtre, marquant la scène par sa présence avant de briller sur les planches de la vie comme seule une mère exceptionnelle sait le faire. Je me rends compte aujourd’hui avec le recul qu’elle aura su garder tout au long de sa vie cette flamme d’actrice quels que soient ses rôles, jusqu’à disparaître derrière les rideaux d’une riche représentation, un mois jour pour jour après son anniversaire… née une Saint Valentin et morte le White Day… c’était tout elle, se disant héritière d’une lignée de sorcières (comme on en voit dans les Miyazaki), il ne pouvait en être autrement…
Le jour blanc
Ceux qui savaient lire entre les lignes avaient compris de quoi je parlais ce jour-là, les autres sont peut être passés à côté, mais je ne voulais pas que l’on me plaigne alors que j’étais chanceux d’avoir pu lui dire au revoir la veille de son départ, ce que des milliers de personnes n’ont pu faire à quelques kilomètres de chez moi. J’avais perdu un être cher comme tant d’autres en ce mois de mars 2011, je n’en étais que plus triste pour eux… le mien avait pu vivre une vie riche et épanouie alors que tant n’en étaient qu’à l’aube. J’allumerai une bougie ce soir, brûlante d’énergie et chaleureuse comme elle savait l’être avec ceux qui l’entouraient…
La nature a décidé cette année de retarder la floraison des premiers arbres fruitiers, pour ne commencer réellement que maintenant, comme un signe de vie et de renaissance au moment où beaucoup en ont besoin pour continuer à trouver le courage de reconstruire la leur…
Je suis allé en début de semaine au sanctuaire Yushima Tenmangu dédié au dieu du savoir (d’où les très nombreuses plaquettes de vœux d’étudiants espérant réussir leurs examens d’entrée -l’année scolaire commençant en Avril-), alors que la fête du prunier se terminait le 8 Mars, on voit bien qu’ils commencent tout juste à fleurir…

Continuer la lecture de « Le jour blanc »

11 Mars 2011

Le réveil de l’iPhone me sort des bras de Morphée, comme tous les matins je grogne puis l’éteint… On attendra la deuxième sonnerie pour se lever.
Pendant que ma femme se prépare je fais griller le pain et tente désespérément de réveiller la petite. Murmures à l’oreille, chanson Ricoré, je la secoue… Rien y fait, même les émissions jeunesses qui passent à la télé ne la motivent pas… seuls les chatouilles sous les pieds sont efficaces. Je deviens plus pressant car dans 30 minutes elle doit prendre le bus pour l’école… La tête dans le coaltar, elle se laisse faire, de toute façon je ne lui laisse plus le choix : toilette, habillage, gavage… on cale le casque sur la tête et l’on part à vélo jusqu’à l’arrêt de bus.
Le petit bus de l’école est toujours à l’heure… 9h08… et nous on arrive toujours juste à temps… Un bonjour aux mères de famille et les enfants sont déjà tous bien installés en route pour l’école. Je dis à demain aux mamans (comme j’ai beaucoup de travail la petite restera à la crèche jusqu’à 18h au lieu de rentrer avec le bus à 15h) et rentre travailler à la maison. Pour me mettre en jambe, je commence par regarder les news, Tweet, commentaires sur le blog… etc… puis vient les mails clients (en fait je vais oublier tout ça et je finirais par répondre en double à certains)………. A 14h mon estomac me rappelle qu’il faut décrocher de l’écran. Arf, après avoir fouiller les placards je n’ai ni le courage ni d’idée pour me faire mon lunch… Comme j’en ai marre du riz et des pâtes, direction mon McDo de grand mère (la moyenne d’âge des employées doit être 60ans…). Après avoir mangé, « checké » Twitter sur l’iPhone (hmmm… il ne lui reste que 30% de batterie) et envoyé un mail à Daniel (qui travaille pour Vivre Le Japon à Kyoto), je décide de faire un peu de lèche vitrine avant de rentrer bosser… Direction donc le Kojima (genre de Darty pas cher) d’à côté… Sur le chemin j’essaie d’appeler Daniel, et laisse un message sur son répondeur…
Je pose le vélo sur le parking 2 roues qui est juste à côté de l’entrée, et monte au deuxième étage pour squatter le rayon des chaines HiFi… Ah, la Onkyo que j’aimerais acheter a son prix cassé à 29700 Yens… Quasiment le meilleur prix de Kakaku.com ! Hmmm… Je teste le son, je compare… Puis je vais au bout du rayon pour voir la qualité des modèles plus compacts…
Il est 14h46, j’ai l’étrange sensation que ça bouge… Je lève la tête et regarde autour de moi… Ah oui, ça tremble. Ca semble monter un peu en intensité les enseignes au plafond se balancent… Tiens, je me dis que c’est l’occasion de montrer ce que ça fait de vivre un séisme… depuis le temps que l’on me pose la question quand je ballade les gens pendant mes Tokyo Safari…
Sur le coup, je suis dégouté, moi qui me trimballe tout le temps avec un appareil photo, là je n’ai que mon iPhone… Je le sors de la poche… Arf, l’application appareil photo tarde un peu à démarrer, en plus dans le stress de faire vite (avant que la secousse ne cesse) je fais une photo au lieu d’une vidéo puis je bascule 2-3 fois entre les modes avant de respirer un bon coup et commencer la vidéo.
Entre temps le séisme a pris en intensité… Il est 14h48 et le magasin vient de perdre l’électricité…

Là ça commence à être du sérieux ! Les employés commencent à demander d’évacuer (point positif, il y a le double d’employés que de clients) gérant parfaitement la situation en indiquant bien dans le calme le chemin à suivre…
J’ai le réflexe de me diriger vers l’escalator mais l’on m’indique de prendre plutôt l’escalier (merci, car je découvrirai quelques jours plus tard que l’escalator s’est désolidarisé du reste et a failli s’écrouler)… Le bâtiment est de plus en plus brassé et j’ai du mal à descendre l’escalier sans bien me tenir à la rampe. Je regarde derrière moi si l’on me suit avant d’arriver au 2ème étage… ça bouge tellement que tout le monde reste tétanisé… Là je me dis que le bâtiment ne va plus faire long feu si ça continue. Le bruit de la structure métallique du bâtiment rappelle qu’il est en train d’en prendre pour son grade… les rayonnages sont tellement secoués que tout le matériel tombe (activant les alarmes antivol) dans un fracas effrayant donnant l’impression que c’est le bâtiment qui s’effondre… Je regarde voir si les gens ont besoin d’aide… Un employé soutient une personne âgée assise par terre, mais personne n’arrive à bouger… Faut dire c’est comme être sur un bateau en pleine tempête et j’ai du mal moi-même à rester debout (merci aux années de rollers)… La consigne est maintenant de ne pas sortir pour éviter de se prendre les vitres de la façade sur la tête… Mais quitte à choisir je préfère les vitres au bâtiment tout entier… et je n’ai pas envie de vérifier si la structure va tenir ou pas… je décide de forcer le passage à l’employé qui bloque l’escalier vers la sortie. Le directeur/responsable est dehors et m’aide à ouvrir la porte…
Dehors la sensation est étrange, bien que la secousse semble passée les gens restent immobile pour la plupart… sous le choc… On n’entendra aucun cri… juste un « kowaiyo » (« ça fait peur »). Je filme les dernières personnes en train de sortir du magasin suivies par les employés (professionnalisme à la japonaise). Je reprends mes esprits et me focalise maintenant sur ma priorité première qui est ma petite fille (est-ce que sa vieille école a résisté au séisme)… Je laisse tout ce beau monde sous le choc et enfourche le vélo en fonçant d’abord à la maison (qui est sur la route vers l’école) prendre le casque de la petite. J’essaie d’appeler ma femme mais sans succès, les lignes sont saturées… Mais Internet fonctionne parfaitement ce qui me permet de tweeter…
Devant chez moi assis sur un banc deux femmes regardent les nouvelles sur leur téléphone portable (au Japon existe une TNT pour mobile, du coup même sans réseau on peut regarder la TV), je leur demande si Tokyo a été touché, elles me disent que ça va… Ca me rassure un peu car les mails que j’envois à ma femme (qui travaille sur Tokyo) restent sans réponse…
Focalisant sur ma fille, je ne cherche pas à voir les dégâts dans l’appartement, je constate juste que toutes les portes coulissantes se sont fermées… Je prends le casque et fonce comme un dingue en direction de l’école. Il est 15h et normalement le bus scolaire devait ramener des enfants… Je dis aux mères que je croise que je vais à l’école (toujours signaler à un maximum de personnes où vous vous trouvez/allez en cas de catastrophe).
Je mets à peine 5 minutes (au lieu de 15) pour arriver à l’école maternelle. Là, tous les enfants sont dehors accroupis et entourés par les professeurs… Il n’y a pas un cri, pas un bruit… On m’indique où se trouve ma fille, toute heureuse de me voir, elle me dit qu’elle n’a pas eu peur. Je rentre vite dans le bâtiment pour récupérer ses affaires, quand en sortant une employée de l’école annonce sur le haut-parleur qu’une réplique va frapper… Le stress s’installe chez les enfants (surtout dû au fait que certains parents sont là et pas d’autres) et tous les enfants se regroupent en restant toujours accroupis. Le sol dans la cour bouge comme s’il s’agissait d’un waterbed… Peu de temps après il y’a encore une réplique… On ne sait pas trop quoi faire, puis la décision est prise de distribuer les « chapeaux » de protection…
11 Mars 2011
Après une autre réplique moins forte, certains élèves sont envoyés vers les bus scolaires… je décide avec la petite de rentrer à vélo à l’appartement (j’habite dans une zone d’évacuation prioritaire en cas de catastrophe, donc il n’y a pas meilleure place dans ces cas là)… Je remarque sur le chemin qu’il n’y a aucun oiseau dans le ciel ni même un croissement de corbeau… Étrange ambiance…
Arrivé à l’appartement, je constate que quasiment rien n’est tombé, j’ouvre en grand les portes pour pouvoir sortir vite au cas où (il y a beaucoup de répliques assez fortes)… ça fait environ 45 minutes que le séisme de magnitude 9 a frappé et en allumant la télé je découvre avec effroi les images en direct du tsunami envahissant les terres du Tohoku emportant tout sur son passage… Je ne peux toujours pas joindre ma femme à Tokyo mais sans problème je peux uploader ma vidéo du séisme sur YouTube…
Tokyo est paralysé, tous les transports sont arrêtés… je sors de chez moi pour faire des courses, mais les magasins sont pris d’assaut (beaucoup se rendent compte qu’ils n’ont pas les stocks de nourriture d’urgence que chaque foyer est censé avoir)… je tente ma chance vers le magasin où j’étais pendant le séisme, et là je découvre que tout le quartier est plongé dans le noir (même les feux de circulation sont en panne), créant des perturbations, mais tout le monde est calme, les gens ne pouvant plus prendre le train rentrent chez eux en file indienne… tout est fermé…
De nouveau à la maison on regarde la télé montrant les images de la catastrophe et les présentateurs casque rivé sur la tête donnant les dernières nouvelles sur la raffinerie en feu et la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi que TEPCO prétend avoir sous contrôle… Vers 22h ma femme me dira qu’elle a réussi à trouver une chambre d’hôtel (toutes ont été prises d’assaut) pour passer la nuit sur Tokyo… (les transports recommenceront à circuler le lendemain de façon très perturbée……… et elle pourra rentrer en début d’après-midi.)
On était le 11 Mars 2011…

J’ai une pensé particulière à ceux qui ont vécu le drame du tsunami, qui ont perdu des enfants… des parents… et pour les habitants de Kesennuma que j’ai rencontrés et qui vivent dans une ville à moitié détruite.
Ganbaru Nippon ! がんばる日本 ! Courage Japon !

Continuer la lecture de « 11 Mars 2011 »