Japon Vu de l’Intérieur – le potager des Suda

Tout d’abord permettez-moi de vous dire que mon 5ème livre « Japon Vu de l’Intérieur », dont est tiré cette série d’extraits, sort mardi prochain le 27 Septembre ! Et que pour l’occasion une petite expo/vente aura lieu le samedi 1 Octobre à partir de 10h30 au 30 rue Saint Anne dans les locaux de la future boutique Vivre le Japon… Ils auront quelques livres en vente avec chacun en cadeau une photo exclusive numérotée (de 1 à 50) et signée par moi… ce jour là seulement (enfin si je me grouille à les envoyer pour qu’elles arrivent à temps 😉 ) ! Donc pour être sûr d’avoir un livre + photo spéciale, réservez dès maintenant en leur téléphonant au 01 42 60 44 95, ou par e-mail : contact(remplacez cette partie par @)vivrelejapon.com ou encore avec leur formulaire en cliquant ici ! Mettez dans le sujet « Livre Japon vu de l’intérieur ».
Ah, aussi… je serais en Live vidéo via Skype dans la boutique, donc je vous baladerai dans les rues tokyoïte et vous pourrez discuter avec moi de vive voix !
Repas dans la maison traditionnelle japonaise des Suda à Ibaraki
J’en profite aussi pour rappeler qu’il y a la page Facebook du livre (cliquez ici) où j’indiquerai les prochains lieux de l’exposition qui devrait tourner en France et dans les pays voisins… Mais parlons maintenant de la rencontre avec les Suda…
Eiichi… ou « Boss » comme tout le monde l’appelle… est un artisan qui a su se construire lui même ainsi que son entreprise familial. Ce ne fût pas facile de partir de rien, il m’avoua même, plein de honte, que les galères avaient poussé sa femme à trouver un petit travail pour pouvoir faire vivre le foyer. Mais après de nombreuses années au fond du gouffre à se poser beaucoup de questions sur ses choix, une lueur est apparu et sa petite affaire s’est mise à marcher pour devenir une vrai entreprise familiale solide. Mais tout ceci avait nécessité de nombreux sacrifices familiaux… ainsi cet homme au sourire discret chercha un lieu ou la famille pourrait se couper de tout, et n’être là que pour partager un moment purement familiale.
C’est au bout d’un chemin longeant les rizières que Eiichi trouvera son paradis sur terre, une vieille maison pleine d’histoire l’attendait là, réclamant juste quelques petits travaux et les rires d’amis mêlés à ceux d’enfants pour reprendre vie. Eiichi en vient même à entendre dans la forêt de bambou de l’autre côté de la rizière les murmures des esprits…
Alors que Kimie sa femme et Masayo sa fille s’activent dans la cuisine pour préparer un bon repas avec les produits des fermes avoisinantes, lui et son beau-fils Colum (canadien-irlandais) préparent le feu dans l‘irori qui est en fait un hori-gotatsu transformé (si ces termes ne vous disent rien, vous trouverez les réponses dans le livre 😉 ). Une fois tout prêt la famille se regroupe et discute, n’ayant ni télé, ni radio et encore moins de réseau téléphonique 3G pour perturber cet instant.

PS : comme d’habitude pour cette série « Japon Vu de l’Intérieur », les photos ici ne sont pas dans le livre… dans lequel vous en trouverez d’autres vachement mieux 😉
PS2 : la région ayant été touché après le 11 Mars par la radioactivité (faible, mais le doute plane sur certains aliments comme les champignons) dégagée de Fukushima Daiichi, je me demande si ce petit paradis d’Eiichi n’a pas pris un petit goût amer aujourd’hui… entaché comme bien d’autres par des industriels peu scrupuleux…
Déjà que dans le premier et le dernier livre il y avait des photos de Matsushima (touché par le tsunami)… j’ai de plus en plus l’impression d’écrire des livres d’histoire témoignant d’un Japon d’une autre époque… On savait que le Japon change vite… Mais peut être un peu trop ces derniers temps…

Notez cet article : 1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (aucune note pour l'instant)
Loading...

23 réponses sur “Japon Vu de l’Intérieur – le potager des Suda”

  1. En effet c’est bien dommage de voir le Japon changer à cause des récentes catastrophes… prions pour que ça se calme.
    Le live vidéo depuis Skype m’intéresse beaucoup, mais j’aimerai bien savoir comment ça marche et comment ça va se dérouler. Pas envie de manquer ça =P.

  2. Mais comment tu fais pour trouver ttes ces personnes?T’est vraiement trop fort David! 🙂 Je ferais tt mon possible pour etre là le 1er….

  3. les parisiens ont vraiment de la chance ^^ !!!!
    je partage totalement tes propos de fin de post. j’espère sincèrement que le japon va enfin sortir de cette spirale de catastrophes….
    en attendant, merci de partager ce japon avec nous david.

    ps :elle passera par Metz cette expo dit ^^ ? 🙂 je suis certain que Gisèle serait ravi de voir ça 🙂 !(bref, si je peux faire quelque chose à ce sujet, n’hésite pas à me demander)

  4. Classe cette petite expo, David. Bon courage pour la live Skype, en espérant que la technologie ne fasse pas faux-bond. En tout cas, c’est une excellente idée. Les parisiens sont bien chanceux.

    Superbes photos que celles-ci, belle ambiance (et j’aime particulièrement le fait que tu aies fait une sélection de quelques photos).

    ++
    dale

  5. Très belle série de photos.
    À ce propos, j’ai une question, as-tu utilisé un quelconque filtre sur cette série ? Plus prononcé sur celles en extérieur.

    Merci d’avance :p

  6. superbes photos comme toujours. Une belle image du japon bien qu’entachée par les récentes catastrophes naturelles et industrielles. Je suis dégoûtée je suis sur paris le 8 et le 9! Pourquoi un lundi!? Tant pis, le livre rejoindra ma biblio sans dédicace ni photo…

  7. Une belle histoire (et de belles photos), bien qu’un peu amère à la fin :-/…
    M.Eiichi est artisan, mais il fabrique/fabriquait quoi svp ?

    Ah enfin des nouvelles de ton livre 🙂 ! MAIS habitant en province profonde y a peu de chances que je le trouve dans les rares librairies du coin (et il est déjà en rupture sur Amazon O.o) ! Comment je vais faire moiiii 🙁 . Bon j’exagère, il me reste une chance à la Fnac.
    Mais est-ce que je peux réserver un exemplaire dédicacé à "Vivre le Japon" et me le faire envoyer ou faut-il aller le chercher sur place impérativement ?

    Merci d’avance 🙂 !

  8. jolie photo de cettte famille japonaise qui prennent le temps de vivre l’instant present dans un décors naturel un peut loin de ce monde moderne c’est un peut ça aussi la vie!
    ps:bravo pour ce le livre, j’ai hate de le lire!

  9. Ce que tu partages avec nous fait rêver. Je me suis presque sentis transporté en lisant ton article.
    J’ai souvent rêver de vivre dans un petit village reculer comme on en trouve dans certaines régions du nord du japon. Pas vraiment coupé du monde, mais coupé de la civilisation grouillante, fourmillante, stressante, exigeante…
    Merci pour cette vision que tu partages.
    "Le japon vu de l’intérieur" si le contenu est aussi alléchant que la promesse du titre, je me ferais une joie de le dévorer.

  10. Toutes les photos sont agréables à regarder car toutes différente, merci 🙂
    J’aime beaucoup la 10, le calme de Eiichi est contagieux…et reposant. J’espère vraiment que les changements qui s’amorcent au Japon ne dénatureront ni ses habitants, ni son environnement…je préfère y croire et rester positif (mais pas naïf).
    En tout cas, j’ai hâte de découvrir ces photos qui seront encore meilleures dans ton livre, je ne sais pas s’ils l’ont déjà dans ma librairie (en Belgique).
    Quant à a maison des Suda…je ne pense pas qu’elle ait besoin d’appareils électroniques pour resplendir ! Petit coin de paradis qui résistera à la bêtise de certains…pour le moment.

  11. Je ne serais pas le premier à te le dire, mais merci beaucoup pour tout ce que tu fais sur ce blog. grâce à toi, chaque soir, en rentrant chez moi, j’ai l’impression de voyager de part et d’autre du Japon ( il faut dire qu’être photographe professionnel contribue beaucoup à ce «voyage» 😉 ) D’ailleurs, chose qui peut peut-être te faire plaisir, vivant à Montréal, je suis allé à la bibliothèque nationale, et en cherchant des livres sur le Japon, j’ai trouvé plusieurs livres à toi ! je les ai tous emprunté, et faut dire que c’est super , Bravo!
    Tout ça pour te dire un gros merci pour ce que tu fais, et ne cesses jamais de nous faire rêver !

  12. un grand salut casablancais Mr David ,tu m’as fait aimer ce japon à nouveau ,si on veut parler de modernité et tradition les japonais sont tellement fort,(de toute facon ils sont toujours fort )

    merci encore DAvid

  13. Ben… Je travaille tout le week-end, mais je suis contente de savoir que tu seras présent autrement! On n’arrête pas le progrès!
    Je me procurerai le livre plus tard.
    L’histoire des SUDA me parle beaucoup!
    Oui, ton rôle est de nous montrer combien ce pays est beau et tu es bien à l’origine de sauts donnés de France vers le Japon 🙂
    Merci David et bien le bonjour de ma part chez toi.Portez vous bien.

  14. Exemplaire réservé!Il me tarde de voir la photo!!!^^
    Et tu peux compter sur moi pour faire passer l’info quant à la sortie de ton dernier livre!
    Tu as prévu des dédicaces en France prochainement?!
    On serait très heureux de t’accueillir à Toulouse!

  15. C’est fait! Ma fille va le récupérer tantôt à ma place!
    Je partage la joie de tous ceux qui se rendront à la librairie demain!
    Faites-nous partager cette rencontre!

Les commentaires sont fermés.