Sanctuaire Dazaifu Tenman-gū à Fukuoka

Ainsi c’est au sanctuaire Dazaifu Tenman-gū à Fukuoka (Hakata… faudra quand même que je cherche un jour pourquoi cette ville porte deux noms) que s’est arrêté le trip photos à Kyushu. Bon mis à part les jolis petits ponts, je n’ai rien trouvé d’exceptionnel à ce dernier…
Sanctuaire Dazaifu Tenman-gū à Fukuoka
Comme vous l’avez sûrement constaté, j’ai eu pas mal de blancs sur le blog et même sur la partie « live » du site (qui montre quotidiennement le Japon que je côtoie en quasi direct)… Faut dire qu’entre 2 bouquins à boucler, faire le garde-malade, les Tokyo Safari, la malédiction des Aïnus (je n’ai toujours pas réussi à faire le portrait d’un -seule photo manquante pour boucler le 4ème livre-… et plus fort la fête Aïnu prévue hier à Tokyo avait été annulée à cause d’un typhon… et oui, encore un qui vient me faire ch$£# pour les photos de ce 4ème livre) et un clip vidéo, tombé il y a une semaine, pour un tournage à faire hier (qui a failli ne pas se faire à cause -encore- du typhon)… j’étais, comment dirais-je, bien occupé/stressé. Bon, quand j’aurai bouclé la photo des Aïnus ce mercredi (je croise les doigts) j’aurai, du coup 2 gros trucs en moins sur les épaules.

Et pour ceux qui se demandent pour quel groupe de musique j’ai réalisé le tournage d’hier… et bien je peux juste dire que c’est un célèbre groupe anglais des années 80 ! Et ce post dans la partie « live » (que vous pouvez aussi suivre sur Twitter : @lejapon) donne quelques indications sur la nature du shooting 😉
Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai, là maintenant, 2 semaines de sommeil à rattraper LOL

Continuer la lecture de « Sanctuaire Dazaifu Tenman-gū à Fukuoka »

Les Yatai de Fukuoka (Hakata) !

C’était notre dernière soirée à Kyushu, et cette dernière ville étape était aux antipodes de Kurokawa !
Fukuoka, aussi appelée Hakata, est une ville côtière très moderne, et historiquement parlant il n’y a pas grand chose à voir. La principale attraction, ce sont les petites gargotes qui le soir s’installent près du canal ou dans certaines rues pas loin du port (je n’ai pas retrouvé celle que j’avais prise en photo en 2002).
Fukuoka Yatai restaurant
Donc après avoir posé les bagages à l’hôtel (c’était plutôt un appart-hôtel) et pris un bon bol de ramens dans un des ramens shop des plus connus et originaux (on mange dans des box, pour éviter d’avoir la moindre distraction visuelle et savourer au mieux ses ramens), direction le port pour trouver un de ces fameux yatai (bouiboui ambulant)… Après une longue marche sans grand succès (il semblerait que le jeudi soit jour de fermeture), on s’est finalement rabattu sur le centre où les yatai sont sponsorisés apparemment par JAL Tours, et ce sera finalement au bord du canal que je trouverai les plus authentiques.
Les yatai sont très conviviaux et peu onéreux, mais comme tout bouiboui, mieux vaut tout de même aller avec un connaisseur pour en trouver un bon et surtout déchiffrer la carte (en japonais) 😉

PS : le ciel violet n’est pas retouché… c’était vraiment comme ça 😯

Continuer la lecture de « Les Yatai de Fukuoka (Hakata) ! »

Onsen à Kurokawa – ryokan Yamamizuki

Après notre périple en bus dans les paysages somptueux d’Aso, nous voici arrivés à l’arrêt de bus du village Kurokawa, reconnu pour ses onsen (bain d’eau chaude naturelle).
Là une véritable voiture de collection style colonial nous attend pour nous emmener jusqu’au ryokan (auberge traditionnelle) Yamamizuki, qui est l’un des plus réputés grâce à son magnifique onsen bordant une jolie cascade… Faut dire j’avais mis les moyens pour faire de belles photos (18 000 Yens -160 euros- par personne pour la chambre la moins chère du ryokan -repas du soir et matin compris- !), mais quel ne fût pas la mauvaise surprise en découvrant la chambre !
Onsen du ryokan Yamamizuki
J’étais assez stupéfait de voir que celle-ci était non seulement inesthétique (la plus moche où il m’ait été donné de séjourner), mais en plus la vue était sur le mur du couloir de service… clairement c’était un placard ! De quoi me foutre bien les nerfs, d’autant que ma femme glisse un pourboire (dans une petite enveloppe, ce qui est traditionnel quand on va séjourner en ryokan) en remerciement à l’autorisation qu’il m’a été faite de faire des photos du lieu… C’est eux qui devraient me payer pour la pub !
Argh, je suis dégoûté et démotivé de prendre des photos… en plus je découvre que les autres chambres sont toutes supers classes avec une vue dégagée (mais au prix quasi double)… on a clairement hérité du placard ! Alors oui, la salle de bain est un véritable onsen privatif, mais moi qui n’aime pas les bains chauds et l’odeur de souffre (œuf pourri), j’étais gâté ! 🙁
Je rumine jusqu’au repas du soir… où je finis par reprendre un peu de plaisir d’être là… d’autant qu’il y avait de supers bons desserts (rare dans les ryokan). Après avoir joué avec des feux d’artifices (symbole de l’été nippon) offerts par le ryokan aux enfants, je me décide d’aller faire un tour au fameux onsen (mixte ! Mais fui par les femmes, car généralement plein de vieux pervers se caressant les coucougnettes -qui arrivent pour certains aux genoux, périclitant l’efficacité de la petite serviette en cache sexe-………. Je regarde toujours de travers ceux qui me disent aimer les onsens… Ah ouaiiiiis, tu aimes les onsen toi ?! :-p ), et là… faisant fi des regards que tout le monde me porte (ils sont bien curieux les nippons et la petite serviette que je portait devant moi semblait d’un coup transparente… argh… je compatis avec la gente féminine !), je pus apprécier, dans mon coin, la fraicheur du soir drainée par le joli ruisseau et ses cascades en bord « d’onsen »… Superbe ! Bon, c’est vrai que j’avais l’impression d’être un homard cuisiné par Maïté, et du coup le temps paraissait long… mais c’était vraiment très beau et presque agréable… enfin bref, au bout de 10 minutes j’étais à point en plus d’être à poil… alors direction la sortie, le repérage étant fait !
Retour donc avant la fermeture quand il n’y avait plus personne (car les japonais sont devenu très paranoïaques concernant la vue du moindre appareil photo, et la direction m’avait donnée comme consigne de ne pas faire de photos avec des clients dans le bain -même en demandant-… certains touristes étrangers ne s’en étaient semble-t-il pas privés, ce qui a valu de nombreuses plaintes, en plus d’un certain malaise et une surveillance accrue), puis en tenue d’Adam vêtu de mon seul Canon 5D, je bloquais ma respiration debout au milieu du onsen pour faire des photos nettes… humhum…
Rebelote le lendemain matin à 5h30 (fichtre y’en a eu quand même 2 qui se sont pointés pour prendre leur bain à cette heure ! Mais qui ont vite tourné les talons me voyant avec mon appareil photo… ou alors… 😎 ), avec un modèle qui n’était autre que ma femme (pas très à l’aise dans le rôle…), ben oui, avec un seul modèle ça faisait un peu vide, mais bon je pense lancer prochainement un casting pour les photos d’onsen 😉

Donc faut vraiment aimer les bains chauds et les bons plats pour apprécier ce genre de lieu. Si c’est le cas, je vous recommande le ryokan Yamamizuki, dont le onsen extérieur est vraiment exceptionnel ! Cependant allez-y en groupe et prenez vous une des chambres de plus haut niveau !
Avant de se quitter, balade dans le village de Kurokawa afin de vous faire remarquer quand même l’horreur des tuyaux typique des onsen, à croire que cela fait parti de l’esthétique des lieux (tout comme les fils électriques et autres tapissant le ciel des ruelles des petits quartiers japonais), et dont un joli coffrage gâcherait tout du point de vue nippon… Ben oui, un onsen sans tuyaux immondes ne serait pas un onsen, et l’on douterait qu’il s’agit bien là d’une eau chaude « naturelle » ! :-p

Continuer la lecture de « Onsen à Kurokawa – ryokan Yamamizuki »

Visite au mont Aso symbolisé par le cratère Komezuka et Naka-dake

Le moment fort de mon shooting à Kyushu a sans doute été le passage (très rapide) au mont Aso !
Déjà le train pour y aller nous met dans l’ambiance avec son style rétro et son wagon pour vélos (!)… puis des paysages grandioses, peints (sans aucun doute) par les dieux de la régions, se mettent à apparaître par les fenêtres. Mais c’est en prenant la route (en bus) pour le mont Naka-dake (qui est un volcan encore actif) que l’on prend la mesure de l’incroyable panorama qui s’offre à nous ! Cette vallée habitée/ »urbanisée » et surplombée de hauts plateaux (dont les vaches de la région semblent seules à y avoir choisi de vivre), est marquée par le cratère Komezuka qui, seul au milieu de l’immensité, semble être un point de la calligraphie des dieux ! 😯
Komezuka - mont Aso - Kyushu
Le site touristique qu’est le mont Naka-dake, s’avère être finalement le moins intéressant, d’autant que le téléphérique brassé par les bourrasques du typhon en approche, son panneau de toxicité de l’air et ses bunkers, sont loin de nous encourager à séjourner dans le coin… Non, clairement ce sont la vallée encaissée et ce cratère Komezuka qui, comme posé là, créent une sensation de décor de film !
La suite était d’autant plus impressionnante (j’avais l’impression d’être dans les décors du film Le Seigneur des Anneaux), mais trop difficile à prendre en photos depuis un bus lancé à pleine vitesse pour assurer ses horaires (j’ai fait quelques tweet en live à voir ici).

Maintenant je rêve clairement d’y retourner en voiture ou autre (pourquoi pas à vélo) pour prendre le temps de faire des photos ! C’est à mon goût, l’un des sites naturels les plus impressionnants du Japon !

Continuer la lecture de « Visite au mont Aso symbolisé par le cratère Komezuka et Naka-dake »

Sanctuaire Heian à Kyoto

On reste encore un peu à Kyoto… parc’que je n’ai pas le courage de continuer pour l’instant le gros dossier qu’est Kyushu, surtout que je souhaite bien m’appliquer 😉
Donc, on fait juste un saut de 30 minutes au sanctuaire Heian à Kyoto, vite fait avant d’aller à un autre rendez-vous de travail pour le 5ème livre 🙂
Sanctuaire Heian Jingu à Kyoto
En fait, j’y allais surtout pour renouveler mes photos du coin qui dataient un peu… prises à l’époque avec un petit Sony P5 de 3Mpx… voir ici !
Triste est de constater que je n’ai pas vraiment fait beaucoup mieux… la lumière rasante du matin était en contre-jour… et pressé par mon rendez-vous, je ne pouvais m’attarder pour attendre mieux… gasp…
Bon, comme quoi ce n’est pas l’appareil qui fait le photographe 😉
Ouais bon, même si les clichés sont proches (amusant d’ailleurs les ressemblances… n’ayant pas passé en revue les anciens depuis longtemps) c’est du 13Mpx maintenant LOL

Continuer la lecture de « Sanctuaire Heian à Kyoto »

Capsule hôtel 9hours pour vivre 2001 l’Odyssée de l’Espace !

Vous vous en êtes surement rendu compte si vous suivez mon Twitter ou la page Live de ce site, depuis 3 mois je cours un peu partout à travers le Japon et multiplie les expériences nippones !
Donc après l’ascension du Mont Fuji, me voilà propulsé dans le futur avec une expérience de capsule hôtel des plus unique ! Rendez-vous était donc donné avec la chaine de TV NHK au capsule hôtel 9hours à Kyoto (à 2 pas de Gion) !
Capsule Hotel 9hours
Le 9hours (Nine hours) est un capsule hôtel qui a donc la particularité de plonger ses occupants dans un ambiance futuriste digne de 2001 l’Odyssée de l’Espace ! Le design de l’ensemble vous plonge rapidement dans l’ambiance, les détails ne manquent pas, allant de l’iconographie très épurée aux sachets de shampoing (Made in Japan) super cools, sans oublier le pyjama que seules les caméras de surveillances dissuadent de voler… et le summum est bien sur la capsule où vous passerez la nuit !
J’ai tout adoré ! J’en était même arrivé à mettre le haut du pyjama à l’envers pour avoir le « 9h » devant (cf. photo de moi)… bon, me sentant un peu trop avant-gardiste sur le coup, je l’avais remis à l’endroit après (mais si le plan vidéo est retenu, tout le monde va me voir ainsi sur NHK… j’en connais qui vont bien se foutre de moi ^^x ).
Mis à part les ronflements de certains voisins, la nuit fut agréable et le système de réveil est sensationnel ! Une lumière intense vous réveille comme si c’était le soleil du matin, mais une fois sorti des bras de Morphée et le bouton « sleep » désenclenché… on a l’étrange impression de se réveiller dans un caisson d’hibernation et le rideau de la capsule ouverte vous offre une la vision de ce couloir à capsules donnant la sensation d’être dans un vaisseau spatial au fin fond de l’univers ! Génial ! 😎
Le seul point qu’ils auraient pu pousser aurait été d’avoir des portes automatiques de style sas au lieu de simple porte… Là ça aurait été sensationnel ! LOL

Continuer la lecture de « Capsule hôtel 9hours pour vivre 2001 l’Odyssée de l’Espace ! »