LeJapon.fr V2

Voilà ! Pour ceux qui n’auraient pas eu la curiosité de juste taper www.lejapon.fr tout court dans leur navigateur, il s’agit là de mon projet n°1 qui est terminé… façon de parler car il va falloir le faire vivre maintenant !
LeJapon.fr
Fini donc la homepage type « book photo » et place au Webzine LeJapon.fr ! LOL
Alors qu’est-ce que ça apporte d’un point de vue éditorial :
– des focus sur des sujets mieux développés
– une galerie de photos limitée aux 12 meilleurs clichés
– des photos recadrées/retouchées dans un format plus grand (1000x500px, 650x650px… c’est pas encore appliqué à tous mais ça sera la future norme)
– la possibilité d’avoir des auteurs invités (vu que c’est moins personnel qu’un blog)
– des news sur des sujets auxquels je n’ai pas forcément assisté, mais que je souhaite faire connaître
Bref, je coupe un peu cette partie du site de l’esprit blog pour en faire un magazine, tout en conservant ce blog tel quel ! Bien sûr j’essaierai dans un futur proche de rapprocher visuellement et techniquement les 2, histoire que vous n’ayez pas à regarder 2 sites 😉
Je tiens à remercier chaleureusement, ceux qui m’ont aidé financièrement, grâce aux dons, à la réalisation de ce projet ! Ce qui m’a permis de me libérer du temps pour me concentrer dessus. Merci 😉
Je n’oublie pas les autres soutiens participatifs, et je vous invite à venir faire vivre le projet grâce aux futurs commentaires… mais pas seulement, car il y a pas mal de nouveautés ! Lire la suite 😉

Continuer la lecture de « LeJapon.fr V2 »

La Tokyo Sky Tree

Vous allez très certainement en entendre beaucoup parler dans les mois à venir, elle a passé la barre psychologique des 300 m ce mois-ci.
La Tokyo Sky Tree (voir wikipedia) est un nouveau délire japonais près de Asakusa (décidément cette rive gauche est gâtée… entre ça et le caca doré de Starck…).
Tokyo Sky Tree 300m
L’oeuvre de l’architecte Tadao Ando (que vous connaissez déjà à travers mes post sur Naoshima) sera terminée en 2012 et culminera à 634m à son sommet, soit quasiment le double de la Tokyo Tower actuelle !
Il y a 2 semaines j’avais profité d’un Safari Photo pour photographier le chantier de cette tour (on devait être justement aux fameux 300m à ce moment-là).

Continuer la lecture de « La Tokyo Sky Tree »

2009 est déjà loin derrière dans les flammes !

Et là on peut dire qu’on entre vraiment en 2010 pour moi ! J’ai la pêche ! Projet n°1 terminé ! Reste encore à y mettre un peu de contenu et je vous fais l’annonce officielle ce week-end 😉
Projet n°2 quasi fini, quelques arrangements et ça sera bon. Projet n°3 en cours, nom de code « Phœnix » ! Projet n°4 en cogitation, les bases sont là mais j’hésite de changer de plateforme… on va voir. Et projet n°5 que vous allez vraiment aimer 😉
A cela il faut ajouter un 3ème livre qui sortira en Juin ! Au format poche (à ce rythme, le 4ème sera un timbre) ! Il intéressera ceux qui veulent approfondir leurs connaissances du Japon, et sera indispensable à ceux qui s’y rendent… je garde la surprise pour plus tard 😉
Dondo Yaki
Bref, tout cela comme toujours c’est grâce à vous ! Vos visites sur le site, vos commentaires, vos liens vers mes travaux, vos dons, vos achats de photos, vos cadeaux de Noël (mes 2 livres JAPON et Traditionnel Japon ont fait un carton), vos visite de Tokyo à mes côtés… MERCI ! LOL
Et je vous prie de m’excuser si vous faites partie des 1300 mails qui n’ont toujours pas eu de réponse, je vais essayer de trouver du temps pour répondre…….. un jour….. ^^x

Alors les aléas de 2009 et leurs mauvais esprits, j’espère qu’ils ont bien brûlés dans les flammes du feu purificateur du temple, comme le veut la tradition Shinto ! Pour ceux qui ne se souviennent pas, l’année dernière c’était plus impressionnant : Dondo Yaki
Je vous dis à très vite pour toutes les annonces officielles 😉

Continuer la lecture de « 2009 est déjà loin derrière dans les flammes ! »

Nara et sa cloche Oogane du Todaiji ainsi que le sanctuaire Kasuga Taisha

Voilà donc la fin du compte-rendu du Safari Photo à Kyoto, et tout ça en 3 jours sans courir 😉
Donc comme conclusion au périple du groupe que je guidais (et qui avait sa dose de temples en tous genres), j’ai décidé de quitter Kyoto pour les emmener à Nara, car bien que l’on puisse avoir vu des centaines de temples, le Todaiji et son gigantesque Bouddha (le plus massif au monde en position assise) fait toujours son effet !
Sanctuaire Kasuga Taisha à Nara et ses milliers de lampions
Mais pour cette partie-là après un très bon repas dans le resto de pépé, j’ai préféré leur laisser faire l’exploration par eux-mêmes (l’entrée étant payante et ayant déjà une tonne de photos de ce dernier voir mon ancien post : Nara – Daibutsuden) et aller digérer mon repas sous l’énorme cloche Oogane qui reste une des 3 plus grandes cloches qu’ait connu le Japon ! Et si je n’ai découvert son existence que récemment (et ce n’est pas faute d’être passé un bon nombre de fois juste à côté, car Nara, j’en ai fait pas mal de post ici !), c’est grâce à une erreur de légende dans mon dernier livre (que j’ai corrigé avec une magistrale pirouette, que vous comprendrez en la lisant) p259, où vous pourrez découvrir pourquoi le marteau ne frappe pas dans le cercle prévu à cet effet.
Après quelques temples, on s’est attardé au sanctuaire Kasuga Taisha et ses célèbres milliers de lampions (Gasp ! Ils ont mis d’horrible grilles sur le caniveau en pierre gâchant la célèbre photo du sanctuaire… Arghhh…)… sur qui j’en ai aussi de bonnes à raconter, car souvent loupé (vive maintenant l’iPhone et Google map !) 😉

Voilà, puis c’était retour le soir à la gare de Kyoto pour reprendre le shinkansen en direction de Tokyo !

Bon alors, si un Safari Photo vous tente à Kyoto, sachez qu’il faut ajouter le train A/R Tokyo/Kyoto pour bibi, ce qui monte vite les frais par rapport aux honoraires habituels. Donc c’est plutôt réservé aux groupes souhaitant utiliser mes services sur la zone pendant quelques jours 😉

Continuer la lecture de « Nara et sa cloche Oogane du Todaiji ainsi que le sanctuaire Kasuga Taisha »

Sanctuaire Fushimi Inari Taisha à Kyoto, des portiques rouges à perte de vue !

Des Torii (portiques), en veux-tu, en voilà ! En effet, au sanctuaire Fushimi Inari Taisha, le Torii rouge est un peu la marque de fabrique du lieu !
Beaucoup de personnes qui visitent Kyoto font l’impasse sur ce sanctuaire. Pourtant à quelques minutes de Kyoto Station (2 arrêts), il est assez facile d’accès et sûrement l’un des sanctuaires les plus mystiques de Japon.
Allée de Torii, portiques rouges, au sanctuaire Fushimi Inari Taisha à Kyoto - japon
J’en avais déjà parlé ici (à l’époque j’étais plutôt obsédé par les détails -voir ma recherche Le Japon Vu de Près– et faisais peu de photos au grand angle), et croyez-moi, le mieux pour savourer le lieu est de ne point s’arrêter au premier corridor de portiques rouges (bien qu’étant le plus photogénique) et d’aller suivre la route jusque loin dans la montagne (oui, il faut avoir le temps, et ça vous fera les mollets). Comme le Safari du jour devait nous emmener à Nara, j’ai préféré faire l’économie des efforts du groupe pour pouvoir bien profiter du grand parc autour du Todai-ji que vous re-découvrirez au prochain post 😉

PS : désolé, je voulais poster ça hier, mais des problèmes serveur m’ont bloqué… De plus, j’arrive pratiquement au terme de la mise en place de mon projet parallèle numéro un ! Il est déjà en ligne officieusement pour test et les premiers retours sont très positifs. Comme je souhaite vraiment qu’il soit quasi parfait lors de son annonce, il faudra attendre encore un tout petit peu… mais des p’tits malins l’ont déjà facilement déniché 😉

Continuer la lecture de « Sanctuaire Fushimi Inari Taisha à Kyoto, des portiques rouges à perte de vue ! »

Arashiyama : pont, resto, temple, forêt de bambous et glace à l’honneur

Bon après avoir commencé la journée avec le pavillon d’or, j’emmenai le petit groupe à l’extrême Ouest de Kyoto, du côté de Arashiyama.
Pont Togetsu-kyo à Arashiyama - Kyoto
Alors là, les fidèles du blog auront pour quelques photos des impressions de déjà vu… c’est normal, j’y étais à la même période en 2007… souvenez-vous 😉
Donc au programme : pont Togetsu-kyo, restaurant pas loin à côté, balade dans le coin jusqu’au temple Tenryu, la célèbre forêt de bambous, petite balade campagnarde, petits temples, glaces traditionnelles et boutiques.
Le soir on a fini du côté de Nishiki Street (les boutiques ferment très tôt) et Gion (mais pour ce dernier je n’avais plus de place sur la carte mémoire).

Prochaine étape Inari et Nara, le niveau photo sera un cran au-dessus 😉

Continuer la lecture de « Arashiyama : pont, resto, temple, forêt de bambous et glace à l’honneur »

Kinkakuji, le Pavillon d’or avec une lumière exceptionnelle

Ca n’a été que de courte durée, mais j’ai pu entre 2 nuages saisir l’instant magique du Kinkakuji (pavillon d’or) embrasé par un soleil faisant scintiller son plaquage d’or fin.
Kinkakuji, le Pavillon d'or à Kyoto
C’était le premier temple de la journée, et on a eu droit pendant une dizaine de minutes à des éclaircies au milieu des passages nuageux. Le vent était fort en altitude et la lumière changeait souvent (voir les 2 photos quasi identiques -6 et 7- prises à quelques secondes d’écart mais avec une lumière totalement différente), mais voilà très certainement mes meilleures photos de ce temple !
En même temps, ma dernière visite remontait à loin, et je n’avais pas pris beaucoup de photos comme vous pouvez le voir ici (dis donc, elles étaient minuscules mes photos du blog à l’époque).
Vous remarquerez aussi que je me suis un peu attardé sur l’arbre en forme de bateau… c’est que je le connais bien maintenant… voir page 50 de mon livre Traditionnel Japon aux éditions Chêne 😉

Le Ryoanji étant fermé jusqu’au 25 Février, nous avons fait un crochet au temple Ninna-ji connu principalement pour son portail, sa pagode à cinq étages et son jardin aux centaines de cerisiers. Après, ce sera changement de décor pour Arashiyama dans mon prochain post 😉

PS : les photos du post sont sans retouches !

Continuer la lecture de « Kinkakuji, le Pavillon d’or avec une lumière exceptionnelle »

Journée spéciale Mame Maki pendant le Setsubun

Après avoir assisté au Mame Maki (lancer de graines de soja) des Maïkos, on a pris un petit bol dans une chaîne de restauration rapide (le quartier de Gion et alentours étant un peu hors budget) avant de se rendre au temple Shogo-in pour voir une chasse aux démons… Mais malheureusement le clou du spectacle était à la même heure que les Maïko, et on a eu juste droit à voir quelques brasiers. Finalement, c’est dans le sanctuaire d’en face (Suga-jinja et Kotsu-jinja) qu’on a assisté à une petite cérémonie… vraiment de quartier, avec la MJC du coin qui faisait une démonstration d’arts martiaux, et toujours une horde de p’tits vieux prêts à s’étriper pour attraper les petites enveloppes de graines de soja.
Sanctuaire Suga-jinja et Kotsu-jinja
Ensuite on a enchaîné avec le Ginkakuji (Pavillon d’argent… en travaux), pendant que le groupe visitait le jardin, moi, j’en ai profité pour faire un petit tour dans les environs, pour repartir tous ensemble sur le chemin de la philosophie…
Malheureusement, à partir de 16h30 tous les temples et sanctuaires sont fermés……..
Donc après une petite marche dans le quartier, un bus, un café, un bus, l’énorme Torii (portique) du sanctuaire Heian, un bus et un restaurant nous signifiant que les étrangers n’y sont pas les bienvenues (ça c’est Kyoto !), on a fini dans un charmant restaurant très familial (avec les enfants du cuisinier -travaillant avec leur père- comme seuls clients), où l’on a excellemment bien mangé… avec, en cadeau, le sourire de la grand-mère (mère du cuisinier) qui servait en cadeau !

La suite, le lendemain, aura été, avec un magnifique soleil, sur le Kinkakuji (Pavillon d’or)… à découvrir dans mon prochain post 😉

Continuer la lecture de « Journée spéciale Mame Maki pendant le Setsubun »

Setsubun avec des Geiko (Geisha de Kyoto) au sanctuaire Yasaka à Gion

C’était une des particularités de ce Safari photo à Kyoto qui coïncidait avec l’évènement du Setsubun (je vous invite à relire mon article ici), et bien sûr j’avais fait en sorte que le parcours de la visite guidée soit synchro avec certains évènements liés à ce dernier. Et ça a bien marché pour le Setsubun au temple de Yasaka dans le quartier de Gion, avec au rendez-vous, des Geiko (Geisha de Kyoto) et des Maiko (apprenties) offrant un spectacle de danse traditionnelle conclu sur un lancer de graines de soja (Mame Maki).
Geiko - Geisha de Kyoto pendant le Setsubun au sanctuaire Yasaka à Gion
Après avoir croisé des Geisha (ou Hangyoku -apprenties-) avec le même groupe à Asakusa (Tokyo) quelques jours plus tôt, j’ai eu droit cette fois à un vrai spectacle ! Autant dire que j’ai bien rattrapé ces années de recherches, en vain, de cette icône féminine du Japon, sachant être des plus discrète. Et maintenant, je sais exactement où aller pour en croiser des vraies 😉
Aussi, j’ai choppé à la vitesse de l’éclair (entre 2 shoots) dans l’hystérie générale (des p’tits vieux) un des paquets de graines de soja… c’était donc une bonne séance photos 🙂
Prochain coup, je prends le grand angle et je me colle devant.

PS : faut vraiment que j’achète un de ces petits escabeaux photo… histoire de ne pas avoir à recadrer les photos pour effacer les mains et têtes en bas.

Continuer la lecture de « Setsubun avec des Geiko (Geisha de Kyoto) au sanctuaire Yasaka à Gion »

Kiyomizu Dera encore sous un ciel gris

Bon décidément je n’aurais jamais de chance avec ce temple… j’y suis bien allé plusieurs fois, et j’ai toujours eu un ciel plombé… sauf une fois, mais ce jour là, j’avais mal géré l’exposition (voir ici), pressé par la personne qui m’accompagnait et qui n’avait pas la patience d’attendre que je peaufine mes réglages (que je maîtrise beaucoup mieux depuis… c’était en 2005).
Bref, j’ai fait suivre un chemin au groupe un peu à part (c’est en même temps mon leitmotiv « Le Japon hors des sentiers battus ») en passant par le mausolée de Nishi-Otani et son gigantesque cimetière, pour finir enfin au temple Kiyomizu.
Vue sur Kyoto du temple Kiyomizu Dera
Bon aller demain je vous mets les photos de vrais Geisha (cette fois c’est sûr 😉 )… et de Maïko.

Continuer la lecture de « Kiyomizu Dera encore sous un ciel gris »