Beaucoup travail et petit matsuri de quartier !

Toujours à fond sur le livre dédié au Japon, je n’ai pas vraiment l’occasion de poster ici… encore 4 introductions de 5000 caractères à finir et 30 citations d’auteurs japonais ou autre à trouver (pour aujourd’hui) et je serais bon niveau textes ! ^^x
J’ai aussi fait énormément de photos, qu’il faut que je classe (et publie ici) : calligraphie, kendo, iaido, aikido, spectacle traditionnel… etc…
En attendant je vous livre une p’tite vidéo faite à la va vite, de la p’tite qui s’éclate au tout petit matsuri du quartier… ça vous donne une idée de l’ambiance qui règne au Japon tous les soirs de l’été 😉

Le cercle de la Cérémonie du Thé Vert

Ce samedi, j’ai été très généreusement convié à photographier l’entrainement de jeunes étudiants à la cérémonie du thé. Tel le Cercle des Poètes disparu ce Cercle du thé ce retrouve tous les samedi dans cette petite salle de tatami mis à disposition par un temple au environs de Ueno.
Cérémonie du Thé Vert japonais
Après avoir longtemps discuté, notamment du fait que j’étais surpris de voir autant de garçons pratiquer la cérémonie du thé, ils m’expliquèrent leurs différentes motivations… tradition familiale, sociabilisation, connaissance de sa propre culture, ou tout simplement plaisir de dégustation du thé. Les raisons sont nombreuses pour participer à ce cercle, mais il est certain que le plaisir de ce retrouver et discuter ensemble tous les week-end y joue pour beaucoup.

PS : exécuté au début par les femmes, les hommes ont par la suite eux aussi commencés à pratiquer les gestes de la cérémonie, pour la relaxation et la création de liens fort avec le ou les invités… la cérémonie faisant abstraction du rang social de ceux qui y participent, ouvrant ainsi la voie au dialogue.
rePS : oubliez aussi le préjugé du goût très amer du thé vert servi… en effet il en existe différentes sortes, et j’ai eu droit à un très léger.
rerePS : la fille portait un Yukata (kimono léger d’été), mais ce n’était en rien en rapport avec la cérémonie, c’était tout simplement parc’qu’elle sortait pour voir un Hanabi (feu d’artifice) le soir… Noté aussi les différents bols ! Celui transparent est utilisé pour l’été… et représente justement un Hanabi.

Continuer la lecture de « Le cercle de la Cérémonie du Thé Vert »

Perdu au milieu des champs de thé du Japon !

Merci à vous de vous inquiéter pour moi… mais pas de panique, c’est pas un tremble de terre de force 3 qui risque d’écrouler mon immeuble 😉
Nan, je suis tout le temps de sorti pour aller faire des photos, et j’en ramène des tonnes en ce moment ! Donc entre le trie, l’écriture de textes d’introductions, l’organisation, la recherche… etc… je suis full-time !
Bref, il me manquait des champs de thé à mon actif, c’est chose faite maintenant…
Champs de thé au Japon
Direction donc du côté de Shizuoka… pour avoir les meilleurs plans : cultures de thé avec Fuji san en fond… manque de bol, le premier passage vendredi : gros brouillard avec chaleur et humidité étouffante ! Et point de Fuji san en vu !… En même temps, même les hais de thé n’étaient pas vraiment visible… ambiance d’un autre monde, avec ventilots tournant au ralenti, des plus angoissante…
Retour donc en début de semaine, pour nouvelle séance. Là le ciel est bleu, et le soleil tape dure… mais toujours pas de Fuji san à l’horizon, dût à un taux d’humidité encore trop élevé qui crâme le ciel sur les photos et réduit la distance de vision……… finalement c’est en repartant que j’arriverais à chopper le fameux Mont (sans le thé)… par la fenêtre de la voiture… :-/

PS : c’est un bon spot photo (quand vous prenez le Shinkansen pour faire Tokyo/Kyoto, vous y passez et les champs de thé ne vous échapperont pas), mais mieux vaut opter pour la période Mars/Avril 😉

Continuer la lecture de « Perdu au milieu des champs de thé du Japon ! »

Scènes de rue entre Shibuya, Harajuku et Yoyogi

Cela faisait depuis longtemps que je pensais faire des photos des japonais et japonaises fan de Visual Kei (rien à voir avec notre stagiaire lyonnais 😉 ) et autres résurrections d’Elvis… Pour ce faire, il me fallait me rendre du côté de Harajuku un week-end…
Rock'n'roll Baby at Yoyogi - Tokyo
Hier, je profitais donc d’une fin d’après midi libre pour y aller jeter un p’tit coup d’oeil… Ben alors, soit la mode de l’exhibitionnisme bizarre est passé dans le coin, soit à chaque fois je tombe un mauvais jour… Bref, plus de touristes étranger que de japonais exubérants (Cyril m’engueulait à ce sujet, comme quoi je fais du trop bon travaille avec LeJapon.fr et que vous êtes maintenant nombreux à vous lancer et tenter l’aventure pour venir découvrir le pays du soleil levant :-p )… Aller on fait quelques photos, puis on rentre… dire que pour le coup j’ai regretté d’avoir raté l’énorme feu d’artifice de Yokohama (6000 fusées lancées pour 2 heures de spectacle)… vu que pour une fois ma femme était motivée pour s’habiller en Yukata (sorte de Kimono léger)…
Aller, l’été est loin d’être fini, et il y a encore plein de fêtes et Hanabi (feux d’artifice) offrant l’occasion de chausser ses Geta et enfiler un Yukata !

Continuer la lecture de « Scènes de rue entre Shibuya, Harajuku et Yoyogi »

Voyage spatio-temporel à Tsukudajima !

Et oui, c’est la fête tous les soirs un peu partout (et ça dure tout l’été) ! Hier avec Kei nous avions décidé d’aller voir ce qui se passe à Tsukudajima pour fêter Bon Odori…
Tsukudajima Matsuri festival Bon Odori
Malgré les apparences, nous ne sommes pas sorti de Tokyo. Tsukudajima est une zone intemporelle… ou il vous suffira de traverser un pont pour faire un plongeon dans le Japon d’antan. Cette petite île est un monde à part, tant par l’architecture préservé, que par l’ambiance qui y règne… Ici quand vous vous baladez, les gens n’hésites pas à vous aborder, et vous inviteront à revenir plus souvent. Comme Kei le disait en repartant, les habitants de cette minuscule péninsule coïncée au milieu des immeubles d’une vie tokyoïte stressante, parleraient une autre langue, que cela n’aurait rien d’étonnant… tant le tumulte de la mégalopole ne les affecte en rien.

Continuer la lecture de « Voyage spatio-temporel à Tsukudajima ! »

Il fait chaud sous le Yukata pour Yasukuni Mitama Matsuri

Aujourd’hui la chaleur est plombante… les 80% d’humidité y sont surement pour quelque chose…
Qu’à cela ne tienne, je dois après une dure journée de travail partir faire des photos du festival au temple Yasukuni.
Yasukuni Mitama Matsuri festival
L’ambiance est loin d’être rafraîchissante… c’est très chaud même ! Ca grille de la nourriture de partout, ça danse en plein milieu, ça écoute des chanteurs que l’on pensait déjà mort, ça prie et ça s’amuse à se faire peur dans des attractions d’un autre temps.
Bienvenu au festival Obon, dédié aux morts, et célébré partout à travers Japon en ce moment… donc si vous êtes dans le coin, sortez pour en profiter ! 😉

Continuer la lecture de « Il fait chaud sous le Yukata pour Yasukuni Mitama Matsuri »

Tatami Master ! L’artisanat japonais

Non, je ne vais pas vous présenter le nouveau film de JC Van-Damme, mais vous parler d’artisanat… et comme partout dans nos sociétés modernes, artisan rîme avec « en voie d’extinction ». Ils sont en effet peu à se présenter à M. Miyata pour apprendre et prendre la relève… à son grand regret.
Artisan de tatami japonais
D’une extrême gentillesse, ce vieil homme aux mains forgées par son métier, m’a accueilli spontanément dans sa minuscule boutique de tatamis. Ca faisait depuis longtemps que je rêvais de prendre des artisans japonais à l’oeuvre, le livre dédié au Japon sur lequel je travaille accélère les choses et me pousse à être plus actif… on va pas s’en plaindre 😉
M. Miyata avait commencé sa carrière dans une petite boutique en plein coeur de Tokyo… mais la course au modernisme et un urbanisme déshumanisé (en fait un tracé d’autoroute passant sur sa maison), l’ont poussé à partir en banlieue de Yokohama. Plus près de la campagne et des maisons traditionnelles son activité n’a jamais connu la crise, et ses tatamis faits main n’ont de cesse de trouver nouveaux acquéreurs dans sa boutique.

Je tiens vraiment à remercier M. Miyata (mais aussi sa femme) pour son accueil, sa gentillesse, ses nombreuses histoires et les cadeaux qu’il a fait pour la petite… on a à peine réussi à lui offrir quelques gâteaux en insistant… c’est lui qui nous remerciait d’être venus ! Un grand père comme on les aime 😉

PS : pour ceux que cela intéresse, j’avais fait une série sur l’artisanat à Paris www.artisanatparis.com

Continuer la lecture de « Tatami Master ! L’artisanat japonais »

Pêcheurs contre usines à poissons

Comme tout le monde le sait, le Japon est un pays où l’économie de la pêche occupe une place de choix. Alors on va pas entrer dans le débat des baleines massacrées (sachez tout de même que ces dernières servent principalement à la composition de produits pharmaceutiques/cosmétiques de grands groupes étrangers qui le cachent bien… parc’que ça fait depuis longtemps qu’au Japon on ne mange plus de baleines à la cantine des écoles, ni que l’on utilise leur graisse pour s’éclairer), mais plutôt celui des pêches industriels, et de la survie des petits pêcheurs face aux usines à poissons flottantes qui dévastent la richesse marine.
Bâteau de pêche japonais
Donc au Japon, on trouve encore énormément de ces petits pêcheurs qui au péril des leurs vie affrontent chaque jour un océan encombré de super-tankers, sur leurs bâteaux de fortune. Généralement conduit par de vieux loups de mers, ses embarcations partent principalement à la recherche de produits rare ou la gestion de piscicultures. Mais bien que la demande ne manque pas, les temps sont dures et l’entretient se limite au stricte minimum, et les accidents en sont de fait plus nombreux.

Continuer la lecture de « Pêcheurs contre usines à poissons »

Arrières cours Tokyoïtes… le Tokyo des oubliés

Ce que j’aime à Tokyo c’est découvrir ces petites ruelles, que seuls les initiés connaissaient… à Paris elles mèneraient sur des jardins secrets, alors qu’ici ce sont plutôt des lieux à l’abandon (jamais pour longtemps… enfin, en général).
Tokyo oublié
Aujourd’hui, pendant ma pause de midi, je suis aller tester un nouvel appareil* (avant de le rendre demain) aux alentours de notre immeuble… j’ai emprunté ces grands axes des centaines de fois, mais là j’ai tenté l’exploration par des passages à peine plus large qu’un vélo… et j’ai découvert la face cachée du décor… toujours si propre… du Japon ultra moderne.

* Ricoh GX200

PS : vous remarquerez que la famille de Superman (les Kent) habitait Tokyo 😉
rePS : avant quelqu’un repose la question… les bouteilles d’eau par terre sont là pour faire fuir les chats… je sais j’ai aussi du mal à le croire, mais c’est ce que l’on m’a toujours dit pour justifier leurs présences un peu partout dans les vieux quartier.

Continuer la lecture de « Arrières cours Tokyoïtes… le Tokyo des oubliés »

Rêve de futur

Le Japon des années 70/80 était à son apogée, les rêves de cités du futur pouvaient être réalité. Tout était permit et sans limite, on construisait des tours sorties de livre de science fictions et l’on imaginait déjà les voitures volantes qui feraient la connection… Mais voilà, avec la crise des années 90, le rêve a fini par être rattrapé par les réalités économiques… et les grands projets laissés à l’abandon…

C’est en rentrant d’une conférence de presse que les formes et les teintes grisâtres de cette immeuble de Shinjuku m’ont attirées, de plus près j’ai compris l’ampleur du rêve architecturale qu’avait entrepris, il y a déjà de ça fort longtemps, le créateur. Tout droit sortie d’une illustration des livres SF des années 60, cette immeuble aurait eu une place de choix dans Blade Runner… l’extérieur aux allures de vaisseau spatial, renferme un intérieur qu’il m’aurait été tentant de découvrir… si il n’y avait pas eu toutes ses mises en garde sur les intrusions et les nombreuses caméras braquées sur d’improbables visiteurs…

Pour ceux qui aime les ambiances de lieux abandonnés, j’ai découvert ce site récemment : www.ruin-japan.com

Continuer la lecture de « Rêve de futur »