Une histoire de cailloux japonais

Il aurait très bien pu être dans ma chaussure, ce qui aurait expliqué que je n’ai pas pu faire aujourd’hui les photos que je voulais, mais finalement c’est sur une plage près d’Enoshima que je l’ai trouvé…
Bizarre comme de petites choses peuvent capter mon attention, et j’ai eu beau faire une cinquantaine de photos de ce dernier, il m’a pourtant été impossible d’en tirer l’émotion qu’il me procurait.
Petit cailloux japonais

Continuer la lecture de « Une histoire de cailloux japonais »

Ascenseur japonais… ou le 100m brasse dans un grand magasin…

Par moment prendre l’ascenseur (« elevator » en japonais) au Japon, c’est plonger dans un autre univers, où une jeune femme vous fera patienter en indiquant le meilleur ascenseur pour vous, tiendra la porte, appuiera sur le bouton de l’étage où vous descendez, fera entrer le maximum de personnes que peux supporter la cabine et vous saluera aussi dignement qu’un nageur se préparant pour un 100m brasse LOL
Le grand plongeon d'une hotesse dans l'ascenseur

Continuer la lecture de « Ascenseur japonais… ou le 100m brasse dans un grand magasin… »

On ne plaisante pas avec la clientèle au Japon… du moins…

Beaucoup d’étrangers venant au Japon, sont impressionnés par la qualité du service à la clientèle des entreprises en général… au moindre problème, ces derniers se plient en quatre pour que le client soit satisfait et que l’affaire soit close sans faire de vagues…
Les compagnies se doivent de soigner leur image, l’avis positif des consommateurs assurant en grande partie le succès ! Mais ce n’est pas forcément la seule raison de cette attention toute particulière, en effet la crainte d’un scandale porté par le bouche à oreille, la rumeur, ou pire, la presse, dans ce pays du consumérisme, peut aisément pousser l’entreprise à fermer ses portes.
Prenons l’exemple de Fujiya (fabricant de gâteaux) qui se trouve être au fond du gouffre aujourd’hui… Fujiya et sa très célèbre Peko-chan existe depuis 100 ans et à toujours véhiculé une image de qualité et de tradition… mais voilà, le 11 Janvier les dirigeants font l’annonce des résultats d’une enquête interne : Fujiya triche sur les dates de péremption de ses produits, utilise des ingrédients périmés pour leur confection, etc… Finalement rien de bien méchant à mes yeux (aucun intoxication alimentaire à déplorer… et ce genre de pratiques sont coutumes courantes dans notre hexagone), mais voilà, le Japon c’est pas la France et on ne plaisante pas avec le consommateur (enfin… pas après que l’affaire se sache… avant…) !
Donc excuses (humiliations) et démission public du Président du groupe… et histoire d’enfoncer le clou, quelqu’un trouve une chenille dans un paquet de gâteau (pour le coup, là je trouve que la presse nipponne en rajoute beaucoup…)… Enfin bref, de toute façon Fujiya avait stoppé ces chaînes de productions dès l’affaire révélée (ils auraient pu le faire plus tôt vu que le rapport datait de Décembre), conséquences : toutes les boutiques de l’enseigne ont tirées le rideau (ça fait bizarre tant elles sont présente un peu partout)… pour l’instant… mais réouvriront-ils ? Certainement… le temps que cela se tasse… :-/
Scandale Fujiya
Alors je ne peux m’empêcher de faire le parallèle avec la France (je sais que ça agace certains), où il y a eu de nombreux scandales alimentaires (produit toxique dans des petits pots de bébé, viande hachées surgelée ayant des problèmes bactériens, fromages aussi et j’en passe), ayant entraîné des hospitalisations… mais je ne me souviens pas une seule fois (corrigez moi si je me trompe) que le directeur d’un de ces grands groupes ait fait des excuses public, et encore moins démissionner… non, en général cela s’arrête à un message du porte parole qui signale le lot « défectueux », qu’on retire des ventes, et l’entreprise continue tranquillement à vendre sa m…… ses produits…
Alors le Japon n’est pas parfait (désolé de vous l’apprendre si vous n’étiez pas au courant LOL ), et quand on suit l’actualité, on se rend compte que les magouilles et la corruption sont légion, mais étant une société de consommation par excellence, le consommateur à une force incroyable et quand certains patrons usent de stratège politique croyant s’en tirer à bon compte (comme chez nous), les consommateurs finissent toujours par avoir leurs têtes…
Donc vous comprendrez pourquoi on attachant tant d’importance au service client au Japon… un feu de paille est si vite arrivé 😉

Continuer la lecture de « On ne plaisante pas avec la clientèle au Japon… du moins… »

Anti-sèche japonaise pour le BAC

Au Japon, il n’y a pas de BAC à proprement parler, vu qu’il n’y aucun test pour sortir du lycée… par contre pour entrer en université (surtout public, qui sont les plus côtés) vous devez passer un examen (une sorte de BAC), et quasiment tout le monde s’y colle car obtenir ce droit d’entrer dans une prestigieuse université deviendra un vrai faire valoir pour la carrière professionnel.
Du coup en fin de semaine dernière (oui, l’année scolaire au Japon n’est pas la même qu’en France, et en ce moment c’est le temps des inscriptions/concours pour les universités) beaucoup de lycéens fraîchement sortis passaient le concours pour entrer en université public… et pour mettre un maximum de chances de leur côté, les jeunes japonais ont une technique bien particulière…
Fi l’anti-sèche sur la gomme, les chaussures et autres artifices… on oublie aussi les vitamines et autres cachets miracles… non, les jeunes japonais demandent tout simplement au dieu de l’intelligence de leur prêter main forte. Et pour cela il faut se rendre au temple qui lui est dédié à Tokyo… le sanctuaire Yushima Tenjin (près de Ueno) ! Et au vu du nombre incroyable de plaquettes de voeux (certains y ont écrit des tartines de texte… sûrement des cancres :-p ) sur les nombreux supports que compte le sanctuaire, autant vous dire que beaucoup y croient !
Bon, l’espoir fait vivre, ils pourront toujours au passage admirer le jolie prunier en fleur LOL
Plaquettes de voeux au Japon
En tout cas je souhaite plein de réussite à nos bacheliers français dont la pression ne va de cesse augmenter en cette première moitié d’année 2007 😉

Continuer la lecture de « Anti-sèche japonaise pour le BAC »

Les bonnes adresses de Ryokans !

Bon, je ne sais pas si elles sont bonnes, mais après vous avoir mis l’eau à la bouche, il serait inconvenu de ma part de ne pas partager avec vous les 2 adresses de Ryokans où nous avons séjournés 😉
Du thé dans un grand Ryokan
Pour le premier, qui fait style hôtel standing au bord du lac avec grandes chambres, où l’eau de toilette a un nom qui sonne comme les vacances, où la clim est d’origine (sûrement classé patrimoine historique), où on se sèche les cheveux à 1200W (sic !), où il y a un onsen seulement pour les pieds (pour les grands timides… les autres ont la version grande baie vitrée et extérieur –vous vous souvenez-), où le thé est gratuit (mais c’est tout, le reste n’est pas donné) et dont la vapeur monte jusqu’au lustre en crystal… il s’agit du Sekiya voir son site Internet : www.sekiya.yad.jp
11000 Yens (soit 70 Euros) la nuit par personne (repas du soir -pour le spécial avec crabe entier, compter 4000 Yens en plus- et petit déjeuner compris)… et je tiens à mettre une mention spéciale pour le service qui y est excellent, tous les employés ayant été adorables (faut dire Yuna n’arrêtait pas de leur faire du charme 😉 ) !
Attention, il faut demander à l’hôtel que l’on vienne vous chercher à la gare (KagaOnsen à 20 minutes en express de Kanazawa -j’en reparle prochainement-), le service de navette bus est gratuit, ce dernier étant assez loin…

Pour le deuxième, plus petit (surtout les chambres) mais plus typé japonais (Kyoto oblige), il s’agit du Togetsutei voir site Internet : www.togetsutei.co.jp
22000 Yens (soit 140 Euros)… la nuit par personne (repas du soir spécial Tofu et petit déjeuner compris)… mais on l’a eu pour 15000 Yens (soit 95 Euros) car hors saison et prix spécial web… mais même à ce prix là on avait la chambre avec vue sur le mûr d’en face… on est resté qu’une nuit 😉

Pour les retrouver facilement, regardez les Google Maps que je vous ai mis…
Si vous avez de bonnes adresses à partager (surtout de Minshuku, petits Ryokans familiaux très typé… car j’en cherche des biens à photographier), elles sont bien évidement les bienvenues et on vous en sera tous trèèèèèès reconnaissant ! 😉

PS : je tiens à préciser que ces 2 Ryokans acceptent les bébés, ce qui n’est pas forcément le cas de tous… donc si vous voyagez avec un enfant en très bas âge… déjà bon courage (!)… et pensez à vérifier qu’ils seront bien enchantés de vous accueillir 😉

Continuer la lecture de « Les bonnes adresses de Ryokans ! »

Petit déjeuner traditionnel japonais au Ryokan…

… je veux mes ChocoPops ! Ou un chocolat chaud avec des croissants et de la confiture ;-(
Bon, ça peut paraître blasphématoire comme propos, mais je dois avouer que même si j’apprécie la cuisine japonaise et ses petits déjeuner traditionnels (j’adore les p’tits déj’ méditerranéen, de type salée, composés de légumes frais et viandes froides), au bout d’un moment c’est un peu trop, et bien que ce ne soit jamais la même chose, je trouve que ça ne varie pas (5 jours à avoir du riz comme accompagnement, j’ai dû faire un régime de frites après pour compenser LOL )… enfin, de temps en temps c’est agréable… bien que le calamar cru dès le matin a un peu de mal à passer… ^^x
Petit déjeuner traditionnel japonais au Ryokan

Continuer la lecture de « Petit déjeuner traditionnel japonais au Ryokan… »

Ryokan, ou l’orgie romaine au Wasabi !

Pour beaucoup d’étranger, le mot ryokan est synonyme d’auberge traditionnelle japonaise (les petits hôtels familiaux traditionnel étant souvent associé au nom de Ryokan mais sont en réalité appelé Minshuku) où l’on est accueilli par une femme en kimono et où l’on dort sur un futon posé à même le sol qui est un ensemble de tatamis…
Soit, certains agréments viennent ponctuer l’originalité de tel ou tel établissement, mais en général c’est l’image globale qui en ressort. Mais pour les japonais, aller au Ryokan est plus sous entendu comme un moment de relaxation (onsen et services traditionnel), d’amusement (même dans les plus petits, il y a toujours une machine à Karaoké) et surtout remplissage stomacal ! En effet, la sélection des ryokans se fait avant toute chose sur le menu du soir ! Il serait impensable d’aller dans un de ces établissements en négligeant cette partie… et je dois avouer que même déçu par le lieu (qui semblait merveilleux sur les photos) mon point de vue sur le premier ryokan où nous avons séjourné cette semaine est tout de suite remonté au cran supérieur avec le repas du soir, qui était la spécialité de ce dernier. Il faut savoir que quasiment tous les ryokans ont un menu bien à eux, et c’est vrai que par méconnaissance de la chose, j’ai souvent raté ce dernier point préférant vagabonder dans les rues de la ville plutôt que de rentrer à 18h30 pour la popote du soir…
Repas du soir dans un Ryokan japonais
Donc je ne vais pas faire le détails des menus, mais sachez que les photos ci-jointes ne montre que le « début » du repas… d’autres plats faisant leurs arrivée tout au long de ce dernier (surtout pour le menu spécial avec le gros crabe… j’en pouvais plus… et chaque fois que je voyais la « serveuse » en kimono débarquer avec encore d’autres plats… c’était accompagné d’un « rhhhaaaaa… mon ventre va exploser… » de ma part ;-( ).
Ah oui, petit précision, nous étions toujours servie dans la chambre, mais certains ryokans souhaitant préserver les lieux (et surtout les tatamis des tâches de nourriture) vous convieront dans une salle à manger… mais toujours avec tatamis… et bien entendu, toujours pas de chaises (ce qui est pour moi le plus pénible, finissant en général allongé sous table, et faisant glisser la nourriture jusqu’à ma bouche en bord de plateau), hein 😉

Continuer la lecture de « Ryokan, ou l’orgie romaine au Wasabi ! »

Onsens japonais

Alors certains doivent peut être se demander ce qu’est un Onsen… et bien pour faire simple, il s’agit d’un bain chaud japonais (« japonais » veut dire trèèèèès chaud, souvent plus de 40°, c’est pourquoi je recommande ceux en extérieur par temps hivernal histoire de compenser ^^x ) provenant souvent d’une source naturelle d’eau chaude.
Bon, je sais que j’avais promis pleiiiiin de photos, mais voilà, les onsens des ryokans où l’on est allé étaient tous collectifs contrairement à celui de Hakone où c’était privatif… du coup je passais à peine pour un pervers traînant autour de ceux-ci avec mon appareil photo… de plus c’est carrément pas facile de prendre des photos lorsque l’on est dans un pièce pleine de vapeur LOL
Pour m’excuser, je vous ai fait une ch’tite vidéo… alors là ça y est, j’en vois déjà qui fantasme, espérant revoir les p’tites demoiselles du salon auto encore plus dénudées……. ben rêvez pas trop, car :
1- je suis un homme, et donc je ne pouvais aller qu’aux onsens ouvert aux hommes (d’ailleurs faites attention car les horaires de certains changent et si vous ne faites pas gaffe, vous pouvez vous retrouver dans une situation plutôt embarrassante…), ben oui, bien que ça existe, je n’ai pas eu la chance d’aller à des onsens mixtes ;-(
2- étant hors saison, y’a que des vieux ou des salaryman en déplacement
3- je me suis déjà assez fait remarqué par le gardien, pour éviter de prendre le risque de finir en prison en tant que pervers étranger…
4- j’étais tellement fatigué le soir, que je n’avais pas le courage de faire des photos…
Onsen : bains chaud japonais
Donc cette petite vidéo montre brièvement le parcours (ainsi que les lieux) du onsen de la petite ville KagaOnsen :
– on se déchausse à l’entrée
– on se déshabille (j’ai omis de le faire car vu qu’il y avait plein de miroir dans la pièce suivante, je désirais conserver mon intimité)
– on se lave et se rince bien
– on fait un gros plongeon dans l’eau bouillante… euh non, je le déconseils car premièrement c’est pas profond et deuxièmement je vous invite avant toute chose à jauger la température avec les bouts des orteils 😉
Pour les pudiques, ne vous inquiétez pas trop, vous avez une ch’tite serviette blanche qui permet de cacher votre intimité. Par contre en temps qu’étranger, de toute façon tous les regards seront sur vous… mais le plus gênant c’est quand certains engagent la conversation avec popaul à l’air LOL

Donc comme je disais, mieux vaut préférer les onsens extérieurs… de plus c’est à mon goût les plus agréables physiquement (si il fait froid dehors) et visuellement (c’est souvent avec vu sur la nature… oui, on évite que cela donne sur les appart’ d’en face, vous comprenez pourquoi 😉 ). Pour vous mesdemoiselles, il y a généralement un petit ensemble disponible avant de sortir pour masquer votre corps des regards d’animaux et autres pervers pèpères cachés dans les fourrés 😉

PS : je vous donnerais les adresses dans un prochain post sur les ryokans 😉

Continuer la lecture de « Onsens japonais »

I’m back !

Super creuvé (j’ai porté la p’tite pendant 5 jours), et plein de mails de clients en panique en rentrant… c’est fou comment 3 jours ouvrés sans nouvelles, et c’est le feu au lac 😉
Bon alors je vous ai ramené plein de photos, plein d’anecdotes, plein de rencontres, plein d’eau (chaude et froide), plein de tatami, plein de nourriture… etc…

Mais là faut que je mange (surtout pas japonais, j’en peux plus…argh…), bosse et fasse dodo (il est quand même 21h40 ici)… ^^x
PS : merci pour tous vos messages 😉

Continuer la lecture de « I’m back ! »